1er Colloque international des fruits et légumes destinés à l’export

L’Etablissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations (EACCE) organise la première édition du Colloque international des fruits et légumes destinés à l’export, sous l’égide du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime du Royaume du Maroc du 07 au 08 Octobre 2010.

L’objectif de cette édition placée sous le thème “Conditionnement des fruits et légumes destinés à l’export’’, est de proposer un lieu d’échanges et de débats aux acteurs économiques et scientifiques de la filière sur les avancées enregistrées au niveau des techniques de conditionnement, de la conservation, des emballages et de la réglementation internationale.

La spécificité de ce colloque est son focus approfondi sur la filière fruits et légumes destinés à l’export et son approche interdisciplinaire de ce secteur.

Professionnels, agronomes, scientifiques, décideurs, experts et bien d’autres feront de ce colloque un rendez-vous annuel afin de partager leurs connaissances et expériences et seront accueillis dans l’hôtel Royal Atlas.

L'office Régional de Mise en Valeur Agricole du Haouz à Marrakech Recrute par voie de test de sélection: Un Ingénieur d'État option: Production Animale ou Horticulture

ROYAUME DU MAROC
MINISTÈREDE L’AGRICULTURE ET DE LA PÈCHE MARITIME
OFFICE REGIONAL DE MISE EN VALEUR AGRICOLE DU HAOUZ MARRAKECH
N° 4074 / ORMVAH/SAF/BPOS

AVIS DE RECRUTEMENT NUMÉRO 2/2010

L’office Régional de Mise en Valeur Agricole du Haouz à Marrakech Recrute par voie de test de sélection:

Un Ingénieur d’État option: Production Animale ou Horticulture

Ce test est ouvert aux candidats titulaires des diplômes de l’institut agronomique et vétérinaires Hassan II ou école nationale de l’agriculture ou diplômes équivalents dans les spécialités indiquées ci-dessus, assortis d’un extrait du bulletin officiel attestant ladite équivalence.

Les dossier de candidature doivent comprendre obligatoirement les pièces suivantes:

*Demande manuscrite
*Copie certifiée conforme à l’original des diplomes exigés ou des diplomes équivalents accompagnés obligatoirement d’une copie du bulletin officiel attestant l’équivalence du diplome;
*Curriculum vitae du candidat;
*Copie certifiée de la carte d’Identité Nationale;
*2 enveloppes timbrées portant l’adresse du candidat
*Un extrait d’acte de naissance

Le dossiers de candidature doit être adressé à :

Monsieur le Directeur de l’Office Régional de la Mise en Valeur Agricole du Haouz, Avenue Hassan II, rue Hassan ben M’Barek, BP 2411 – Guéliz – Marrakech.

Avant le 15/10/2010 délai de rigueur, La date de la poste faisant foi ;

Remarques:

Aucune suite ne sera donnée aux dossiers incomplets parvenus hors délai ou non conformes.

E=danger?

Les additifs alimentaires sont des produits ajoutés à la nourriture.
Ils doivent être écrits sur l’emballage, dans la liste des ingrédients.

La définition officielle d’un additif alimentaire est une substance habituellement non consommée comme aliment en soi et habituellement non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l’alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l’adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique au stade de leur fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage, a pour effet, ou peut raisonnablement être estimée avoir pour effet, qu’elle devient elle-même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant des denrées alimentaires.

Les additifs alimentaires sont des produits ajoutés aux produits alimentaires dans le but d’en améliorer la conservation, l’aspect, le goût, etc.
Les principales familles sont les suivantes :

  • • les colorants : ils modifient principalement la couleur des denrées,
  • • les conservateurs : ils bloquent le développement des micro-organismes pathogènes,
  • • les antioxydants ou anti oxygènes : ils ralentissent l’oxydation des aliments,
  • • les émulsifiants et les gélifiants : ils augmentent la viscosité,
  • • les stabilisants : ils prolongent la durée des couleurs, mais aussi de la structure des émulsions d’eau et de corps gras à l’intérieur des denrées, principalement en charcuterie,
  • • les arômes artificiels : ils parfument les denrées à la place des arômes naturels,
  • • les édulcorants : ils adoucissent l’acidité de certaines préparations par leur pouvoir sucrant,
  • • les exhausteurs de goût : ils accroissent la saveur des denrées,
  • • les acidulant : ils augmentent l’acidité des préparations,
  • • etc.

Comment reconnaître les additifs alimentaires ?
Les additifs sont obligatoirement mentionnées dans la composition des produits sous leur catégorie (conservateurs, stabilisants, colorants etc) soit sous leur nom européen (E suivi de 3 chiffres) soit sous
leur nom (quand cela paraît parfois à tort plus naturel).

Code Nom Risques Utilisation
E161g
Colorant
Canthaxantine Problèmes dermato et rétiniens Donner à consommer aus saumons et poules pour colorer la chair et les oeufs
E954
Edulcorant
Saccharine Cancérogènes ? En tout cas trés encadrés aux U.S. Sert à remplacer le sucre dans les confiseries, desserts et boissons
E320 et E321
Anti-oxygène
BHA et BHT Favorisants les tumeurs existantes ? Utilisés dans les soupes, purées, chewing-gum donc touchant particulièrement les enfants
E102
Colorant jaune
Tartrazine Réactions d’intolérance en particulier pour les personnes souffrant d’asthme ou d’urticaire Sans intérêt mais très présents dans les boissons, confiserie, desserts, biscuits apéritifs donc touchant doublement les enfants
E621
Exhausteur de goût
Glutamate de sodium Provoqueraient des réactions allergiques,le “syndrome du restaurant chinois” Utilisé pour des plats épicés (chinois, indiens, mexicains…) mais autorisé dans quasiment toutes les aliments !
E220 à E228
Conservateur
Sulfites Provoquent des réactions de type allergiques, dangereux pour les asthmatiques; maux de tête Présents dans les vins (blanc surtout), champagnes, condiments dont moutarde, crevettes
E210 à E213
Conservateur
Benzoates Provoquent des réactions allergiques surtout cutannées Trés présents dans les crevettes et aussi boissons (sodas surtout les allégés, les derniers-nés… ), confitures allègées
E249 et E250
Conservateur
Nitrites Cancérogènes, provoquant urticaire, migraine, hypertension Indispensables pour éviter certaines bactéries dangereuses, le dosage doit être minimum
E952
Edulcorant
Cyclamates Cancérogènes ? Induisant infertilité ? Interdits aux US ! Dans les boissons light (à proscrire pour les enfants)
E123
Colorant rouge
Amarante Cancérogène ? Autorisé partiellement dans les oeufs de poissons et boissons peu alcoolisées
E127
Colorant rouge
Erythrosine Présence d’iode, cancérogène ? Interdit aux U.S.

La 6ème édition du Salon international de l’olivier

La ville de Marrakech est à pied d’oeuvre, depuis quelques semaines, pour abriter la 6ème édition du Salon international de l’olivier (Oléa 2010), prévu du 22 au 25 septembre courant, sous le signe “Marrakech : nouvel élan de l’oléiculture avec le plan Maroc vert”.

L’organisation de cette rencontre est le fruit d’un partenariat entre le comité oléicole régional du Haouz, le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, la direction régionale de l’agriculture (DRA) de Marrakech et le comité oléicole international.

Ce salon se veut ainsi une rencontre internationale organisée par et pour des professionnels issus de plusieurs pays ayant en partage la création d’une synergie dynamique pour la promotion du secteur oléicole.

Cet événement se propose, selon ses initiateurs, de mettre en avant les potentialités oléicoles régionales, nationales et internationales, de développer des relations partenariales entre les opérateurs du secteur de l’olivier des différents pays participants, de promouvoir les échanges commerciaux dans le secteur, d’assurer le transfert des technologies aussi bien au niveau de la production que de la transformation, et de promouvoir la qualité et la consommation de l’huile d’olives.

Au menu de cette rencontre, figure une foire-exposition qui sera aménagée sur une superficie de 3.000 m2, ouverte aux entreprises et sociétés marocaines et étrangères pour exposer leur produits, leurs matériels et leurs dernières innovations dans les domaines techniques de la production et de l’agroalimentaire, ainsi qu’aux banques, entreprises d’assistance et de services, aux chambres professionnelles et aux bureaux d’études.

Le public sera également au rendez-vous avec un symposium, une manifestation scientifique et technico-économique qui se déroulera sous forme de conférences et d’ateliers animés par des spécialistes et des experts sur des thématiques en rapport avec l’oléiculture. Par la même occasion, il sera procédé à l’aménagement d’un espace dédié à l’olivier et à l’huile d’olive, avec des plages d’informations illustrées sur l’olivier et l’huile d’olive.

Ce Salon sera aussi l’occasion de mener une vaste campagne de promotion de la consommation de l’huile d’olive, qui sera ponctuée par une journée gastronomique, avec présentation des différentes spécialités culinaires marocaines.

Un concours “meilleur verger oléicole, meilleure huile d’olive et meilleur stand d’exposition” sera organisé à cette occasion.

Salon International des dattes du 30 septembre au 03 octobre à Erfoud

Maroc : Salon International des dattes du 30 septembre au 03 octobre à Erfoud
La ville d’Erfoud abrite, du 30 septembre au 03 octobre prochain sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la première édition du Salon International des dattes au Maroc (SIDATTES 2010) qui remplacera désormais la foire des dattes au Tafilalet.

Le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, organisateur de la manifestation en partenariat notamment avec la province d’Errachidia, a ainsi érigé la 70ème édition de la foire des dattes au Tafilalet, instituée par Dahir datant de 1940, en Salon International.

” Le SIDATTES 2010 est la continuité naturelle de l’ancienne foire, dans la mesure où il s’agit surtout de réaliser un bond qualitatif, qui permet à la région de disposer d’un rendez-vous international et offre aux producteurs marocains une occasion de choix pour l’échange et le partage “, a indiqué une source de l’Office régional de mise en valeur agricole (ORMVA) du Tafilalet.

Outre les producteurs marocains, le salon verra également la participation d’exposants d’une dizaine de pays arabes dont l’Algérie, la Tunisie, la Libye, l’Egypte, l’Irak, la Jordanie, les Emirats-Arabes-Unis et l’Arabie Saoudite.

Le SIDATTES 2010 qui prévoit une affluence de 50 mille visiteurs dont des investisseurs, formateurs et chercheurs, vise à instaurer un espace de rencontres et d’échanges entre les différents opérateurs phoenicicoles afin de s’informer, partager et apprécier les progrès techniques et technologiques en matière de production et de valorisation des dattes.

Il vise également la promotion de l’agriculture oasienne à travers l’exposition de produits agricoles et le partenariat entre les différents acteurs concernés, ainsi que la création, autour de cette manifestation, d’une dynamique économique dans la région.

Le Salon qui s’étendra sur une superficie de 3 hectares, accueillera 138 exposants, répartis sur différents pôles : institutionnel, Oasis, Régions, produits, Marché (bourse/Rehba), agro-fournitures et services, machinisme agricole.

Des ateliers scientifiques seront animés, en marge du Salon, par des experts internationaux, et offriront aux producteurs l’occasion d’échanger leurs expériences dans les domaines des dernières technologies et innovations en matière de conduite et de valorisation du palmier-dattier.

Plusieurs thématiques seront au menu de ces ateliers dont l’irrigation goutte-à-goutte du palmier-dattier, la fertilisation raisonnée non polluante, la lutte contre l’ensablement, l’organisation professionnelle, la commercialisation et la mécanisation, ainsi que la sauvegarde et valorisation du patrimoine génétique.

Au menu de cette première édition figurent également des activités culturelles et artistiques, des concours relatifs à la production des dattes et des excursions touristiques visant à mettre en valeur le potentiel patrimonial en relation avec les dattes (Sijilmassa, ksours, Merzouga, Khettaras).

Quatre régions du pays, relevant de la zone oasis, prendront part, en tant que partenaires à cette manifestation, en l’occurrence les régions de Meknès-Tafilalet, l’Oriental, Guelmim-Smara et Souss-Massa-Drâa.

Source : Casafree

Pourquoi les coléoptères ne dérapent-ils pas sur les plantes ?

Que se passe-t-il entre les pieds d’un coléoptère et la surface d’une feuille quand celui-ci s’y pose et marche ? Au cours de tests d’efforts les doryphores, de petits insectes de l’ordre des coléoptères ravageurs des feuilles de pommes de terre, ont montré leur capacité à supporter jusqu’à 70 fois leur propre poids. Quant aux criocères de l’asperge, autre sorte de coléoptère, ils pourraient révolutionner l’industrie de la colle. L’adhésif qu’ils utilisent pour coller leurs oeufs à la surface des asperges peut supporter plus de 20.000 fois le poids de ces oeufs. Des chercheurs de l’institut de zoologie de l’Université Christian Albrecht à Kiel étudient les interactions entre la surface des plantes et les insectes. Ils ont mesuré les forces d’adhésion à différentes surfaces prédéfinies, pour en tirer des conclusions sur l’adhérence à la surface des plantes. Ces résultats présentés au cours de la 57ième Journée allemande pour la protection des plantes (du 6 au 9 septembre 2010 à Berlin), renseignent sur la morphologie fonctionnelle et la biomécanique des insectes et ouvre de nouvelles perspectives pour la protection des plantes.

Les interactions entre les insectes et leurs plantes hôtes, comme les pommes de terre ou les blés, sont très compliquées, l’insecte devant pouvoir adhérer à des feuilles lisses, collantes, grasses ou rugueuses. Grâce à leur capacité d’adhésion exceptionnelle, les insectes surmontent les obstacles de l’évolution, peuplent des environnements peu accessibles et s’affirment comme le groupe d’animal le plus doué en la matière.

Afin de protéger les plantes contre les parasites, Dagmar Voigt et Stanislav Gorb de l’Université Christian Albrecht de Kiel (CAU) aimeraient exploiter ces connaissances sur les interactions biomécaniques entre les plantes et les insectes. A l’aide des méthodes microscopiques et des appareils de mesure des forces les plus récents, les chercheurs ont récupéré des informations sur la structure des pieds des insectes, leur capacité à se maintenir sur une feuille et sur le type de surface plus ou moins approprié à leurs fixation et déplacements.

Des analyses similaires ont été réalisées sur la pondaison : les criocères de l’asperge déposent leurs oeufs sur la surface des feuilles de l’asperge avec une adhésion de 270kPa, ce qui est d’autant plus remarquable que l’adhésion à cette surface est particulièrement difficile à cause de sa structure en “épines” et des cristaux de cire qui la recouvre. Voigt et Gorb ont découvert que les oeufs se lient à la cire à la surface de la feuille et confèrent ainsi à la colle riche en protéines une résistance particulière. Que se passerait-il si la surface des asperges était différente ? Les oeufs adhéreraient-ils plus ou moins ?

Ces connaissances sur l’adhésion plus ou moins efficace des insectes ou des oeufs sur les feuilles, ouvrent de nouvelles perspectives dans le domaine de la protection des plantes. De nouvelles espèces de plantes pourraient être cultivées, dont la surface serait par exemple antiadhésive.

Source : bulletins-electroniques.com

Un véhicule électrique sans batterie !

Baptisé E-Quickie, le véhicule électrique développé par des étudiants de la Hochschule Karlsruhe (Bade-Wurtemberg) a l’apparence d’un vélo allongé avec une cellule de conducteur. Sa particularité est de ne pas embarquer d’accumulateur ou de batterie ; il tire son énergie à distance de pistes équipées de lignes électriques disposées dans le sol. Un dispositif installé sous la voiture permet de récupérer l’énergie par induction et ainsi d’alimenter le moteur. “Le principe n’est pas tout à fait nouveau, puisqu’il est déjà employé dans un certain nombre d’entreprises pour les véhicules de manutention par exemple, qui sont cependant très lents et lourds. Les étudiants cherchent maintenant à démontrer que l’emploi de matériaux modernes et l’optimisation des systèmes implémentés pourraient permettre de construire des véhicules électriques de ce type rapides et efficaces”, explique Jürgen Walter de la faculté de génie mécanique et de mécatronique. Ils ont donc pour objectif de prouver que le principe du transfert d’énergie sans fil est bien adapté au transport sur route de personnes.

Pour cela, ils ont construit certains composants tels que la direction, les freins et le châssis en matériaux high-tech. La carrosserie, pour laquelle la masse et l’aérodynamique jouent un rôle important, est réalisée en fibres de carbone. Avant la production, chaque pièce a été optimisée par simulation numérique, ainsi que le véhicule complet dans une soufflerie virtuelle.

Le prototype pèse 60 kg, qui pourraient être réduits à 40 kg par d’autres étapes d’optimisation. “Dans d’autres types de véhicules motorisés, le rapport entre le poids du conducteur et du véhicule est de l’ordre de 1:10, voire 1:15. Nous tablons sur un rapport de 1:2”.

Le véhicule a déjà fait ses preuves en parcourant quelque 40 tours de 222 m à Karlsruhe sur une piste spécialement préparée. “Il ne s’agissait pas là de montrer à quelle vitesse on pouvait parcourir cette distance, mais avec quelle efficacité énergétique. Nous sommes donc partis avec des batteries à moitié vides qui, à l’arrivée, étaient pleines. Alors que le moteur n’a pas besoin spécifiquement de batteries pour fonctionner (l’électricité pouvant venir directement du système d’induction), il est nécessaire de stocker une certaine quantité d’énergie à bord pour les phases où le véhicule quitterait les zones non-électrifiées de son parcours, d’où l’utilité des batteries.

Doté d’un moteur électrique de seulement 2 kW logé dans la roue, il atteint une vitesse de 50 km/h. Les accumulateurs employés ne servant que de tampons, ils sont beaucoup plus légers que ceux de véhicules tout électriques. D’autres domaines d’application de cette technologie envisageables seraient par exemple la recharge sans fil de téléphones portables, ou encore le transport sous-terrain de biens.

Source : bulletins-electroniques.com

Carotte

Carotte : Fiche Nutritionnelle
La composition nutritionnelle du Carotte (100g)

Apports énergétiques Valeur
KCalories 33
KJoules 138
Composants g
Glucides 6.7
Protides 0.8
Lipides 0.3
Fibres alimentaires 3
Eau 89
Vitamines mg
Vitamine A (carotène) 7
Vitamine B1 (thiamine) 0.1
Vitamine B2 (riboflavine) 0.05
Vitamine B3 ou PP (nicotinamide) 0.6
Vitamine B5 (ac. panothénique) 0.24
Vitamine B6 (pyridoxine) 0.16
Vitamine B9 (ac. folique) 0.03
Vitamine C (ac. ascorbique) 10
Vitamine E (tocophérols) 0.5
Minéraux mg
Calcium 30
Chlore 61
Cuivre 0.04
Fer 0.3
Magnésium 14
Manganèse 0.1
Phosphore 25
Potassium 300
Sodium 40
Zinc 0.16

Brocoli

Brocoli : Fiche Nutritionnelle
La composition nutritionnelle du Brocoli (100g)

Apports énergétiques Valeur
KCalories 25
KJoules 104
Composants g
Glucides 2.4
Protides 3
Lipides 0.4
Fibres alimentaires 3
Eau 90.6
Vitamines mg
Vitamine A (carotène) 0.63
Vitamine B1 (thiamine) 0.1
Vitamine B2 (riboflavine) 0.13
Vitamine B3 ou PP (nicotinamide) 1
Vitamine B5 (ac. panothénique) 0.9
Vitamine B6 (pyridoxine) 0.19
Vitamine B9 (ac. folique) 0.11
Vitamine C (ac. ascorbique) 110
Minéraux mg
Calcium 93
Cuivre 0.05
Fer 1.4
Fluor 0.01
Magnésium 25
Manganèse 0.2
Nickel 0.05
Phosphore 67
Potassium 370
Sodium 13
Soufre 137
Zinc 0.4

Banane

Banane : Fiche Nutritionnelle

La composition nutritionnelle du Banane (100g)

Apports énergétiques Valeur
KCalories 90
KJoules 376
Composants g
Glucides 20.5
Protides 1.2
Lipides 0.3
Fibres alimentaires 2
Eau 75
Vitamines mg
Vitamine A (carotène) 0.15
Vitamine B1 (thiamine) 0.04
Vitamine B2 (riboflavine) 0.07
Vitamine B3 ou PP (nicotinamide) 0.61
Vitamine B5 (ac. panothénique) 0.28
Vitamine B6 (pyridoxine) 0.5
Vitamine B8 (biotine) 0.003
Vitamine B9 (ac. folique) 0.023
Vitamine C (ac. ascorbique) 12
Vitamine E (tocophérols) 0.29
Minéraux mg
Calcium 8
Cuivre 0.11
Fer 0.4
Magnésium 30
Manganèse 0.3
Phosphore 22
Potassium 385
Sodium 1
Zinc 0.19