Dir Bhali – Vendredi 31 Décembre

Dir Bhali – Vendredi 31 Décembre
دير بحالي : الجمعة 31 دجنبر تقوم حفيظة حوتي رفقة تلاميذها باستعمال علب الحليب لتصنع منها ادوات تضع فيها الأكل للطيور

دير بحالي : الجمعة 31 دجنبر

دير بحالي : الجمعة 31 دجنبر تقوم حفيظة حوتي رفقة تلاميذها باستعمال علب الحليب لتصنع منها ادوات تضع فيها الأكل للطيور

Essaouira : Les ayants droit usagers de l'arganier se structurent

Essaouira, 31/12/10- Les ayants droit usagers de l’Arganier à Essaouira, se sont regroupés, jeudi à Essaouira, en association pour défendre la filière, améliorer sa productivité et promouvoir la commercialisation de ses produits.

La nouvelle entité dénommée APADUA (Association Provinciale des Ayants Droit Usager de l’Arganier de la Province d’Essaouira) qui rassemble les personnes physiques et les organisations locales des ayants droit usagers de l’Arganier de toute la province d’Essaouira, a également pour mission la représentation des ayants droits usagers de l’Arganier de la province au niveau local, provincial et régional ainsi que dans l’association nationale de l’Arganier qui sera créée prochainement.

Intervenant à cette occasion, le Directeur Provincial de l’Agriculture à Essaouira, M. Abdelaziz Ait M’birik a mis l’accent sur l’importance des structures interprofessionnelles dans l’amélioration de la qualité des produits et la mise en place des programmes de recherche et de développement ainsi que dans la promotion des produits agricoles en général et ceux du terroir en particulier.

M. Ait M’Birik a également souligné que la constitution de l’APADUA concrétise la volonté du Plan Maroc Vert qui a engagé ces dernières années un travail de réflexion pour le développement du secteur agricole.

” Compte tenu de la grande diversité de l’agriculture nationale, le Plan Maroc Vert vise à la fois le développement d’une agriculture moderne à haute productivité ou à forte valeur ajoutée et d’une agriculture solidaire en vue d’accroitre la production des filières végétales et animales des zones défavorisées “, a-t-il rappelé.

Selon la Direction Provinciale de l’Agriculture à Essaouira, la filière de l’Arganerie à Essaouira, qui produit annuellement environ 70.000 tonnes de fruit d’argan sec et 2.000 tonnes d’huile, souffre actuellement d’une atomisation de l’offre en produit dans la totalité de la zone de production, ainsi que de la concurrence déloyale de la part des entreprises et fraudeurs.

Source : MAP

Dir Bhali – Jeudi 30 Décembre

Dir Bhali – Jeudi 30 Décembre
دير بحالي : الخميس 30 دجنبر يقوم عبد العزيز محسن من الدار البيضاء الذي يعمل نجارا باستعمال مواد بيولوجية في عمله


دير بحالي : الخميس 30 دجنبر

Dir Bhali – Mercredi 29 Décembre

Dir Bhali – Mercredi 29 Décembre
دير بحالي : الأربعاء 29 دجنبر اقتصاد 20 بالمائة من استهلاك الماء في القاعات الرياضية

دير بحالي : الأربعاء 29 دجنبر

Les conditions climatiques favorisent le déroulement de la campagne agricole actuelle dans de bonnes conditions

Rabat – Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a indiqué, mardi à Rabat, que les conditions climatiques favorables qui ont marqué l’actuelle campagne agricole, les efforts déployés par les agriculteurs et les mesures prises par l’Etat ont permis le déroulement de cette campagne dans de bonnes conditions.

En réponse à une question orale du groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des conseillers, M. Akhannouch a souligné que les superficies emblavées ont atteint, au 27 décembre, près de 4 millions d’hectares, soit une hausse de 50 pc par rapport à la saison précédente et de 3 pc de la moyenne des 5 dernières années au cours de la même période, ajoutant que cette superficie pourrait atteindre 5 millions d’hectares du fait que l’emblavement dans les régions montagneuses se poursuivra jusqu’à la mi-janvier prochain.

Les superficies emblavées en betterave, a-t-il précisé, ont atteint, jusqu’à présent, plus de 50.000 hectares, ce qui représente 81 pc du programme tracé, outre la plantation de 4500 hectares en canne à sucre au cours de l’actuelle saison d’automne, soit une hausse de près de 15 pc en comparaison avec la saison précédente, couvrant une superficie globale de près de 18000 hectares.

Les ventes de semences des céréales d’automne ont atteint, au 27 décembre, près d’un million de quintaux, enregistrant une hausse de 11 pc par rapport à la dernière campagne agricole et 46 pc par rapport à la moyenne des 5 dernières années de la même période.

Pour ce qui est des précipitations pluviométriques, le ministre a relevé qu’elles ont atteint, au 27 décembre, près de 247 mm contre 137 mm durant une année ordinaire (+ 81 pc) et le taux de remplissage des barrages à usage agricole 10,12 milliards m3 soit près de 77 pc.

Concernant la production animale, M. Akhannouch a précisé que les têtes importées de bovins laitiers ont atteint 26.528, soit une hausse de 23 pc en comparaison avec la même période de l’année précédente, notant qu’une large opération d’insémination des bovins (près de 20.000 du 1er septembre à fin décembre) a été lancée pour la production de bovins de qualité supérieure.

Il a, d’autre part, rappelé que l’objectif du coup d’envoi, le 4 octobre dernier, de la campagne agricole consiste à encourager les agriculteurs à travailler tôt leurs terres pour profiter des conditions climatiques favorables et réaliser une meilleure productivité.

Source : MAP

Journée d'information à Chichaoua sur l'aménagement hydro-agricole du périmètre "Assif Al-Mal"

Marrakech, 27/12/10- La direction régionale de l’Agriculture (DRA) de Marrakech-Tensift-Al Haouz a organisé, lundi à Chichaoua, une journée d’information au profit des agriculteurs des communes de Mejjat, Mzouda et Assif Al-Mal sur le projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre “Assif Al-Mal”.

Ce projet, qui s’intègre dans le cadre du plan “Maroc vert”, porte sur l’économie de 20 millions de M3 d’eau d’irrigation et sa généralisation à l’ensemble des bénéficiaires, la réhabilitation des prises traditionnelles, l’augmentation des superficies agricoles irriguées et la valorisation des eaux drainées par le barrage “Taskourt”.

Il vise également l’intensification des productions végétale et animale, l’amélioration des revenus des agriculteurs et l’incitation de ces derniers à s’organiser en associations professionnelles.

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la province, Abdelfettah Lebjioui, a souligné l’importance de ce projet qui aura un impact très positif sur les agriculteurs dans la mesure où il contribuera notamment à la valorisation des eaux d’irrigation, la réhabilitation des seguia, le développement des productions agricoles et l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs.

Il a, dans ce contexte, exhorté l’ensemble des bénéficiaires à s’impliquer dans ledit projet à travers leur organisation en associations professionnelles dans l’optique d’assurer pleine réussite au processus d’irrigation dans la province.

M. Lebjioui a, à cet égard, rappelé les grandes potentialités dont regorge la province qui s’étend sur une superficie de 6.872 M2, dont 4.733 hectares irrigués.

Pour sa part, le directeur de la DRA, Mohamed Harras, a relevé que ce projet se propose de conforter davantage le développement agricole, à travers notamment la valorisation des ressources hydrauliques, la promotion des investissements et le soutien à la production agricole.

Ce projet prend en compte l’intérêt des bénéficiaires par la préservation de leurs droits acquis à l’eau et la valorisation des ressources hydrauliques existantes dans la commune et la réhabilitation du réseau d’irrigation, a-t-il ajouté.

La réussite de ce projet demeure tributaire de la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants, plus particulièrement les agriculteurs, pour parvenir à une gestion rationnelle des eaux d’irrigation dont le réseau sera restructuré, a dit M. Harras.

Il ressort notamment des autres interventions que les travaux de réalisation du barrage “Taskourt” ont atteint 95 PC et qu’il sera opérationnel en janvier prochain.

Par ailleurs, le département des Eaux et forêts mènera, parallèlement à ce projet, une opération destinée, entre autres, à l’amélioration des conditions de vie de la population locale et la lutte contre l’érosion du sol.

Cette opération porte également sur la construction par la direction régionale de l’ONEP d’une station de traitement des eaux du barrage pour l’approvisionnement des différentes communes rurales en eau potable.

De leur côté, l’ensemble des agriculteurs bénéficiaires ont fait part de leur disposition à intensifier les efforts et à s’organiser en associations professionnelles, afin d’assurer plein succès à ce projet et, partant, promouvoir la production agricole de la région

Source : MAP

La Directrice de l’Agence Urbaine de Meknès recrute : Un Architecte, Ingénieur Géomètre Topographe, Technicien en Architecture et Urbanisme ou Technicien en Topographie

  • ROYAUME DU MAROC
  • MINISTERE DE L’HABITAT DE L’URBANISME ET DE L’AMENAGEMENT DE L’ESPACE
  • AGENCE URBAINE DE MEKNES
  • DEPARTEMENT DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERS

AVIS DE RECRUTEMENT

La Directrice de l’Agence Urbaine de Meknès porte à la connaissance du Public que, dans le cadre des efforts déployés pour renforcer ses structures, l’Agence lance un appel à candidature pour le recrutement à l’antenne d’Ifrane sur entretien :

PROFIL :

Un Architecte, Ingénieur Géomètre Topographe, Technicien en Architecture et Urbanisme ou Technicien en Topographie .

CONDITIONS :

  • Etre de nationalité Marocaine ;
  • Etre âgé de moins de 40 ans ;
  • Expérience professionnelle serait un atout.

DOSSIER DE CANDIDATURE :

  • Demande manuscrite ;
  • Curriculum vitae récent ;
  • Copie de la carte d’identité nationale ;
  • Copie du diplôme légalisée.

Les candidats intéressés sont priés d’adresser leurs dossiers au plus tard le 07 Janvier 2011 à 16h30 délai de rigueur, à l’adresse suivante soit par courrier : Agence Urbaine de Meknès, 13 rue Pasteur, BP 675 V.N – Meknès, soit par Fax :0535 51 03 01 soit par e-mail : aumk@menara.ma .

Dir Bhali – Mardi 28 Décembre

Dir Bhali – Mardi 28 Décembre
دير بحالي : الثلاثاء 28 دجنبر في مدينة سلا، قام سكان حي قرية أولاد موسى بتعبئة جميع الموارد لتزيين حيهم

دير بحالي : الثلاثاء 28 دجنبر

Dir Bhali – Lundi 27 Décembre

Dir Bhali – Lundi 27 Décembre

دير بحالي : الاثنين 27 دجنبر نسلط الضوء على مبادرة مدرسة من أزمور تقوم بتصنيع غاز طبيعي


دير بحالي : الاثنين 27 دجنبر

Le Maroc mise sur les énergies renouvelables

Le Maroc mise gros sur les énergies renouvelables à travers l’installation au niveau national de plusieurs centrales éolienne, solaire et hydraulique, a rapporté l’agence de presse “Chine Nouvelle”.

Le Maroc “se positionne comme un acteur incontournable du plan solaire méditerranéen”, qui prévoit à terme l’installation de 20 gigawatts de capacités additionnels sur le pourtour du bassin méditerranéen, a souligné l’agence de presse chinoise dans un article intitulé “Maroc: 2010, une année marquée par le développement des énergies renouvelables”.

Dans ce cadre, ” Chine Nouvelle ” a fait savoir que la nouvelle station thermo-solaire à cycle combiné intégré d’Ain Beni Mathar, dans la province de Jerada, dont le coût de construction s’élèvera à 4,6 milliards de dirhams, permettra de contribuer à 8 pc de la consommation électrique nationale à court terme et 20 pc dans un avenir plus éloigné.

Dans l’éolien, le Maroc compte actuellement 300 MW de capacités installées et 700 MW en cours d’installation dans le cadre du “Programme marocain intégré de l’énergie éolienne”, a indiqué l’agence, ajoutant que le potentiel éolien du pays est estimé actuellement à 6.000 MW.

Elle a également mis en exergue l’importance du projet du parc éolien de 200 MW qui sera mis en service à Tarfaya en 2011. Un parc dont la puissance globale pourrait être étendue jusqu’à 300 MW.

Dans le domaine de l’énergie hydraulique, un programme destiné à optimiser les capacités hydro-électriques a été mis en place, selon lequel une station de transfert d’énergie par pompage de 400 mégawatts (MW) sera construite tous les quatre à cinq ans, a ajouté l’agence.

“En attendant l’ère des nouvelles énergies, le Maroc s’est lancé dans une campagne visant à améliorer l’efficience énergétique”, a dit Chine Nouvelle, ajoutant qu’en 2010, le pays a inscrit au rang de ses engagements la mise en Âœuvre de la nouvelle stratégie énergétique avancée l’année dernière, qui vise à satisfaire la demande nationale croissante en énergie, réduire la dépendance énergétique vis-à-vis de l’étranger et parvenir à un bouquet énergétique diversifié et équilibré.

Et de rappeler que le Maroc a créé en 2010 un cadre juridique pour accompagner cette évolution ambitieuse dans le domaine énergétique, par l’adoption d’un projet de loi sur l’efficience énergétique.

Ce cadre juridique, impliquant plusieurs départements ministériels, vise à améliorer l’efficience énergétique et à réduire de 8 pc la consommation d’énergie à l’horizon 2012 et de 15 pc à l’horizon 2030, a-t-elle souligné.

La stratégie marocaine, a-t-elle indiqué, vise en premier lieu à assurer la sécurité de l’approvisionnement énergétique dans un contexte marqué par une croissance soutenue de la demande nationale qui oscille entre 7 et 9 pc.

Et de rappeler que le Royaume importe aujourd’hui 97 pc de ses besoins en énergie, le pétrole représentant 61 pc de sa consommation énergétique, même si ce pourcentage tend à diminuer d’année en année.

“La mise en Âœuvre de la stratégie permettra de réduire la dépendance énergétique du Maroc de 97 pc à 85 pc, permettant une économie annuelle d’un million de Tonnes Equivalent Pétrole (TEP), d’une valeur de 500 à 700 millions de dollars”, a indiqué Chine Nouvelle, citant la ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Mme. Amina Benkhadra.

D’ici 2011, les énergies renouvelables représenteront 10 pc de la consommation énergétique et contribueront à 20 pc de la production électrique nationale, a fait savoir l’agence de presse, ajoutant que la stratégie nationale énergétique vise également à intégrer les plans et les programmes en cours de finalisation, tels que le Maroc Vert, les nouvelles villes ou encore le dessalement de l’eau de mer.

“Le Maroc a un rôle moteur à jouer en matière d’énergie dans la région et pourrait à terme devenir un hub énergétique à la lisière entre l’Europe et l’Afrique”, a indiqué Chine Nouvelle, citant Mme Benkhadra.
MAP | 2010-12-26 16:40:26