La dépollution des eaux radioactives par les algues

Un nouveau produit de décontamination des eaux radioactives a été présenté par l’entreprise Kaneka et l’institut Kitasato lors d’une conférence de presse, le 15 juillet 2011. Très efficace et peu coûteux, ce dépolluant à base d’algues marines pourrait, d’après les chercheurs, être employé dans le cadre de la décontamination de l’eau radioactive présente sur le site de la central nucléaire de Fukushima.

Découverte par l’université de Tsukuba et l’entreprise Japan Biomass, Parachlorella sp. binos est une microalgue appartenant au genre parachlorella. Riche en nutriments, Binos est d’ores et déjà utilisée comme catalyseur de l’activité des micro-organismes dépolluant des déchets animaux et des boues.

Des études très récentes réalisées par l’université Toho à Tokyo et par l’université Yamanashi à Kofu, ont démontré la grande capacité de cette micro-algue à absorber et à piéger plus de 20 types d’éléments radioactifs. Une fois capturés, les radioéléments peuvent être aisément séparés de la phase aqueuse. D’après les résultats des expériences réalisées sur 1 litre d’eau radioactive comparable à celle contenue dans les réacteurs de Fukushima, 5 grammes de Binos déshydraté ont permis de décontaminer environ 40% du césium et de l’iode ainsi que 80% du strontium en moins de 10 minutes. Selon les estimations, Binos serait 5 à 20 fois plus efficace que les zéolites (minéraux) actuellement utilisés à Fukushima. La structure des zéolites extrêmement dure et microporeuse permet en effet la capture de gaz, de métaux lourds et d’éléments radioactifs par liaison ionique. Dès le mois d’avril 2011, TEPCO a immergé dans l’océan 10 sacs de 100 kg de ce minéral afin notamment d’absorber la pollution radioactive du césium 137. L’opérateur continue à réaliser des prélèvements pour vérifier les valeurs surfaciques de captation des éléments radioactifs. Le procédé exploitant l’algue Binos serait moins coûteux et plus efficace que celui utilisant ce minéral. Afin de faciliter son utilisation, l’algue en poudre peut être compressée en billes de 3 mm de diamètre.

TEPCO ainsi qu’une entreprise spécialisée dans la dépollution aurait d’ores et déjà débuté des tests sur les eaux radioactives contenues dans les réacteurs accidentés de Fukushima.

bulletins-electroniques.com

Oujda: un million de dh pour la création d'une unité de production de plants forestiers à hautes tiges

Oujda, 30/07/11- Dans le cadre de la célébration de la fête du Trône, il a été procédé, vendredi à Oujda, au lancement des travaux de création d’une unité de production de plants forestiers à hautes tiges dans la pépinière d’El Hamri.

Ce projet, d’une enveloppe budgétaire de un million de dirhams s’inscrit dans la droite ligne des objectifs tracés par le HCEFLCD pour le développement des forêts urbaines et péri-urbaines, ainsi que l’aménagement des ceintures vertes et des rideaux forestiers.

La cérémonie de lancement de ce projet, qui fait appel à des techniques avancées pour la production annuelle de 50.000 plants à hautes tiges de qualité requise, a été présidée par le wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, M. Abdelfettah El Houmam.

La construction d’une charpente métallique avec ombrière, l’aménagement et l’équipement de la chapelle d’élevage, en plus de l’installation d’un réseau d’irrigation par micro-aspersion, sont les principales composantes de ce projet.

Des explications ont été fournies à cette occasion sur le programme de reconstitution des écosystèmes forestiers dans la région de l’Oriental au titre de la campagne 2011-2012.

Ce programme, d’un montant global de 37,5 millions de dirhams, prévoit la réalisation des travaux de reboisement, de régénération et d’amélioration pastorale sur une superficie de 6.950 ha et la production de 2,9 millions de plants forestiers.

Par ailleurs, le wali de la région de l’Oriental a inauguré une fontaine réalisée dans le cadre de l’aménagement de la place Mohammed VI à Oujda.

Les travaux d’aménagement de cette place ont nécessité une enveloppe budgétaire de 52 millions de dirhams.

MAP

Le Maroc produit 230.000 tonnes de raisin par an

Casablanca, 30/07/11-La viticulture au Maroc occupe une superficie de 49.000 hectares avec une production annuelle de 230.000 tonnes de raisin dont 172.000 tonnes de raisin de table et 58.000 tonnes en vignoble de cuve, a indiqué vendredi à Bouznika, M. Aziz Akhennouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime.

Le ministre qui s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de la 6ème édition du Moussem annuel du raisin à la commune de Charrat (cercle de Bouznika, province de Benslimane), a ajouté que 71 pc de superficie dédiée à la production du raisin de table se concentre dans les régions de Doukala, Al Haouz, Benslimane, Rabat-Salé, Khémisset et Essaouira alors que le vignoble de cuve se situe principalement dans les régions d’El Hajeb, Khémisset, Meknès, Gharb et Melouia, soit 80 pc de la superficie au niveau national.

Pour tout particulièrement la région de Benslimane, le ministre a fait savoir que la superficie dédiée à la viticulture y est de 2,6 pc, soit 2500 hectares, ce qui représente 5 pc de la production nationale.

Lors de cette cérémonie à laquelle ont pris part également MM. Ahmed Taoufiq Hjira, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Ahmed Reda Chami, ministre du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles Technologies ainsi que les élus locaux, M. Akhenouch n’a pas manqué de relever le potentiel de la viticulture et sa contribution dans l’économie nationale, indiquant que le secteur crée 250.800 jour de travail et génère pas moins de 196 millions de dirhams, signe, soutient-il, de la vitalité du plan Maroc Vert.

Et d’annoncer que le plan agricole pour la région Chaouia-Ouardigha prévoit d’étendre encore la culture de la vigne à 1500 hectares pour un coût de 143.240.000 dirhams et ce, au profit de 500 cultivateurs qui s’adonnent actuellement à la culture du blé.

L’occasion pour un représentant de l’Association ”Rouad pour le développement du secteur viticole” qui organise ce Moussem, de mettre en avant l’importance de cette manifestation dans la promotion du secteur et aussi l’échange des expériences sur le registre de la production et la commercialisation du raisin et ses dérivés.

Et d’ajouter que ce Moussem lancé en 2003 cherche aussi à inciter les producteurs pour recourir aux nouvelles technologies, incontournables aujourd’hui pour améliorer la qualité et productivité et du coup pour faire face à la concurrence particulièrement féroce dans le secteur.

Après la cérémonie d’ouverture, la délégation ministérielle a donné le coup d’envoi pour la réalisation du projet Centre Nahed sur l’oued Cherrat qui sera construit sur une superficie de 54 hectares (35 hectares confiés à Al Omrane et 19 h à la commune Cherrat).

D’un coût de 176 millions de dirhams, ce projet qui sera achevé dans 36 mois, comprend 634 logements, 104 unités à usage industriel, 7 salles d’exposition ainsi que 22 locaux destinés à des fonctions sociale et administrative.

Ce Moussem ouvert sur des représentations de Fantasia, se poursuivra encore avec au menu des concerts animés par des artistes de la chanson populaires ainsi que des spectacles humoristiques.

MAP

 

Retour à l'heure GMT dimanche 31 juillet à 00h00

Rabat, 30/07/11- Le retour à l’heure légale au Maroc aura lieu dimanche 31 juillet à 00h00 en retardant de 60 minutes l’horaire actuellement en vigueur.

Dans un communiqué, le ministère de la Modernisation des secteurs publics avait annoncé que le retour à l’heure légale, correspondant à l’horaire GMT, aura lieu dimanche 31 juillet à 00h00, précisant que l’horaire actuellement en vigueur sera ainsi retardé de 60 minutes.

Le ministère indique que le retour à l’heure légale intervient en application des dispositions de l’article I du Décret Royal N-455.67, promulgué le 2 juin 1967, et de l’article 2 du Décret N-2.11.170, promulgué le 1er avril 2011, relatifs au changement de l’heure légale.

MAP

Températures maximales prévues pour la journée du dimanche 31 juillet 2011

Rabat- Voici le niveau des températures maximales prévues par la Direction de la météorologie nationale pour la journée du 31 juillet 2011 en degrés Celsius:
Aousserd : 47.
Smara, Marrakech : 44.
Errachidia : 42
Beni-Mellal, : 41.
Ouarzazate, Bouarfa, Khouribga : 39.
Settat : 38.
Safi, Oujda : 37.
Meknès : 36.
Fès, Tétouan: 35.
Taounate, Mellilia, Tanger: 34.
Al-Hoceima, Laayoune, : 32.
Sebta : 31.
Agadir, Ifrane, Essaouira : 30.
Kénitra, Rabat : 29
Casablanca, El-Jadida, Dakhla : 27.
Lagouira : 24.

MAP

Essaouira: inauguration de plusieurs projets de développement

Essaouira, 30/07/11- Des projets de développement socio-économique d’un montant global d’environ 76,8 millions de dirhams (MDH) ont été lancés ou inaugurés, vendredi, par le gouverneur de la province d’Essaouira, Nabil Kharroubi, à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône.

Le gouverneur a procédé au lancement des travaux d’aménagement de la route reliant Tamanar à Idaoukazzou et celle reliant Ida Ouzza à Aguezmir ainsi que la route n: 2201 reliant Timzguida oufettass et Imessouane. D’autres routes ont été inaugurées notamment celles reliant Ida Aguerd à Sidi El Jazouli et Zaouite, Douar Bikilt et la commune d’Imgrade et Douar Bougarram, ainsi que la la route reliant la commune d’Oulad Mrabet à Douar Layatla.

Ces projets initiés dans le cadre de l’initiative nationale de développement humain (INDH), vise à faciliter l’accès des habitants de ces localités aux services publics et la commercialisation des produits agricoles.

M. Kharroubi a également inauguré, par la même occasion, les travaux d’alimentation en eau potable de la commune de Mejji et du douar Sidi Borja, relevant de la commune rurale de Tidzi.

Financées par INDH, ces travaux ont porté sur la construction de deux réservoirs de 50 M3, la pose de conduites d’adduction sur environ 21.000 mètres linéaires et la construction de sept bornes-fontaines.

Il a également procédé à l’inauguration du lycée Moulay Abdellah de la ville d’Essaouira Al Jadida et du lycée qualifiant “Al Amal” de la commune rurale Tafetachte.

A la commune rurale Ounagha, M. Kharroubi a procédé au lancement de l’opération de distribution de plus de 540 ruches aux coopératives des apiculteurs de la région, ainsi que d’autres matériels d’extraction du miel.

MAP

Deux prêts japonais d'une valeur de 2,3 MMDH pour le financement de projets d'eau potable et de routes rurales

Rabat, 29/07/11- Deux prêts japonais d’un montant global de 2,3 milliards de dirhams (MMDH) ont été accordés au Maroc pour le financement de projets d’alimentation en eau potable et du Programme national des routes rurales II.

Un Échange de notes relatif à ces prêts a été signé, vendredi à Rabat, entre les gouvernements marocain et japonais, par le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, M. Khalid Safir, et l’ambassadeur du Japon à Rabat, M. Toshinori Yanagiya.

A l’issue de la signature de l’Échange de notes, les deux contrats de prêts ont été signés respectivement entre le représentant résident de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), M. Eihiko Obata, et le directeur général de l’Office national d’eau potable (ONEP), M. Ali Fassi Fihri d’une part, et par le directeur de la Caisse pour le financement routier (CFR), M. Ahmed Imzal, d’autre part.

Le premier prêt, d’une valeur de 1,7 MMDH, sera destiné au financement du projet d'”Alimentation en eau potable Fès-Mèknes” de l’ONEP. L’objectif de ce projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des habitants de ces régions dont le nombre de bénéficiaires atteindra environ 2,3 millions en 2016.

Le second prêt dédié au “Programme national des routes rurales II” de la CFR est d’un montant de 583 millions de dirhams. Ce projet ambitionne de faciliter le déplacement des populations rurales, promouvoir les activités économiques du monde rural et réduire les disparités entre les zones rurales et urbaines.

A cette occasion, les deux parties se sont félicitées de la qualité de la coopération financière entre les deux pays, qui reflète les relations historiques d’amitié et de respect mutuel qui les unissent.

Dans ce cadre, et tout en soulignant le caractère exemplaire de la coopération maroco-japonaise, M. Safir a exprimé le souhait que “le soutien financier et technique qu’apporte le Japon à notre pays puisse se renforcer et se diversifier davantage à l’avenir afin qu’il contribue encore plus à la réalisation de notre ambitieux programme de réformes économiques et sociales et à la mise en œuvre des plans de développement sectoriels”.

De son côté, M. Toshinori Yanagiya, s’est félicité de la qualité des relations bilatérales entre les deux pays, et a réitéré la volonté du gouvernement japonais à oeuvrer son homologue marocain en vue de renforcer davantage ces relations.

Le diplomate japonais a, auparavant, tenu à présenter des condoléances au nom de son pays suite au crash tragique de l’avion militaire survenu récemment près de Guelmim.

Pour sa part, M. Fassi Fihri a mis l’accent sur l’importance de cet accord notamment dans une conjoncture marquée par des besoins accrus en eau potable, saluant la qualité du soutien financier et technique apporté par le Japon surtout en ce qui concerne ce secteur vital.

Le représentant de la JICA, a, de son côté, mis en exergue la qualité de coopération entre l’agence et le Maroc qui remonte à 1967 portant sur plusieurs domaines notamment l’eau potable, la pêche maritime et l’électrification rurale.

Le volume des engagements de la JICA au titre des prêts d’aide publique au développement au Maroc s’est développé à un rythme soutenu au cours des dix dernières années, pour atteindre 267 milliards de yens, soit environ 20 MMDH, selon le ministère de l’Économie et des Finances.

MAP

Prévisions météorologiques du 30 Juillet 2011

Rabat, 30/07/11- Voici les prévisions établies par la Direction de la météorologie nationale pour la journée du samedi et la nuit suivante:

– Temps encore chaud sur l’intérieur du pays.
– Nuages bas assez fréquents accompagnés de formations brumeuses par endroits près des cotes atlantiques et l’ouest de la méditerranée notamment la nuit et la matinée.
– Faible instabilité l’après-midi sur les haut et l’anti-atlas.
– Passages nuageux moyens et élevés sur le sud du pays.
– Vent faible à modéré, d’est sur la méditerranée, de secteur nord prés des cotes atlantiques et l’oriental, de secteur sud sur les versants sud-est et de nord-est sur l’intérieur des provinces sud.
– Température minimale variant entre 14 et 18 degrés sur les reliefs, entre 23 et 27 degrés sur l’intérieur des provinces sud et entre 19 et 24 degrés ailleurs.
– Température maximale variant entre 44 et 48 degrés sur l’intérieur des provinces sud, entre 40 et 45 degrés sur les plaines de tadla, al haouz, les plateaux de phosphates, l’intérieur du chiadma et d’abda, le souss et le sud-est du pays, entre 37 et 41 degrés sur le saiss et le sud du rif et entre 27et 32 degrés prés des cotes.
– Mer belle à peu agitée sur la méditerranée, peu agitée sur le détroit, peu agitée sur les cotes atlantiques au nord d’el jadida et peu agitée à agitée au sud d’El jadida, devenant agitée à forte le soir au sud de boujdour.

MAP

La plage de Bouznika décroche le "Pavillon bleu" pour la 5ème année consécutive

Bouznika- La plage de Bouznika a obtenu, vendredi, le label “Pavillon bleu” pour la 5ème année consécutive, une consécration qui couronne des efforts visant notamment à améliorer les eaux de baignade, répondre aux besoins des estivants et à garantir leur sécurité et leur bien-être.

Cette distinction est à mettre à l’actif de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’environnement, présidée par SAR la princesse Lalla Hasna, et de l’implication citoyenne de l’Office national de l’eau potable (ONEP), qui a contribué, en collaboration avec la municipalité de Bouznika et la province de Benslimane, à ce que la plage de Bouznika reçoive annuellement, depuis 2007, ce label.

Pour l’édition 2011, l’ONEP a engagé un important programme d’aménagement et de renforcement des infrastructures existantes comportant, entre autres, des blocs sanitaires, des centres de soins, des accès pour personnes à besoins spécifiques, un centre d’éducation environnementale, des équipements de sécurité et de surveillance, ainsi que des panneaux signalétiques.

L’Office a également mis en service, depuis le début de l’année, une station d’épuration des eaux usées domestiques de la ville de Bouznika, d’un débit de 5075 m3/jour et d’une superficie de 30 Ha en utilisant la technique de lagunage naturel.

Quant à l’animation du centre d’éducation environnementale, mis en place en 2008, elle a été confiée pour la 3ème année consécutive au tissu associatif local durant toute la période de la campagne.

Cet engagement de l’ONEP vise le maintien du label “Pavillon Bleu” en faveur de la plage de Bouznika, et s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement, domaine pour lequel l’Office est considéré comme opérateur national important à travers ses activités de préservation des ressources en eau et de développement du secteur de l’assainissement.

Le label “Pavillon Blue” est géré à l’échelle internationale par la Fondation de l’éducation à l’environnement (FEE), composée d’un réseau d’ONG de 60 pays, visant à promouvoir et à mettre en oeuvre des programmes de sensibilisation et d’éducation à l’environnement et à célébrer les sites balnéaires répondant aux critères de qualité et de sécurité.

Sa reconduction est tributaire du maintien et de l’amélioration soutenue des acquis sur la base d’une réévaluation annuelle par la FEE de l’état des plages bénéficiaires.

La levée du “Pavillon Blue” au niveau de la plage de Bouznika s’est déroulée lors d’une cérémonie officielle tenue à la plage de la ville, en présence notamment du gouverneur de la province de Benslimane, Abdelmajid El Allali, et de représentants de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, du Conseil municipal de Bouznika et de l’ONEP.

MAP

Le Maroc élu vice-président du bureau de la Commission des ressources génétiques de la FAO

Rabat- Le Maroc a été élu, récemment, vice-président du bureau de la commission des ressources génétiques de l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), indique jeudi un communiqué de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

Cette élection, en la personne d’Amar Tahiri, chef de la division de contrôle des semences et des plants à l’ONSSA, a eu lieu lors de la 13ème session ordinaire de la Commission de la FAO, tenue à Rome du 18 au 22 juillet.

Cette élection, en vertu de laquelle le Maroc va représenter le groupe régional Afrique au sein du bureau de la Commission des ressources génétiques de la FAO, “est une reconnaissance de la diversité et de la richesse du Maroc en matière des ressources génétiques agricoles, animales, forestières et aquatiques”, précise le communiqué.

Ladite Commission, composée de 173 pays membres, est chargée au niveau de la FAO, des aspects de la stratégie et des politiques relatives à l’accès aux ressources génétiques, à la conservation et à l’utilisation durable de celles-ci, ainsi que du partage équitable des avantages découlant de l’utilisation de ces ressources.

L’ONSSA est un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il exerce pour le compte de l’Etat les attributions relatives à la protection de la santé du consommateur et à la préservation de la santé des animaux et des végétaux.

MAP