Prévisions météorologiques du 31 mars 2012

Rabat – Voici les prévisions établies par la Direction de la météorologie nationale pour la journée de samedi et la nuit suivante:

Faibles pluies sur le Tangérois, les plaines atlantiques nord et centre et la Méditerranée.

Foyers instables l’après-midi sur le moyen et le haut Atlas, donnant lieu a des averses parfois orageuses par endroit.

Ciel peu nuageux ailleurs.

Vent modéré de sud-ouest sur les plaines atlantiques nord, de secteur nord sur le sud et variable ailleurs.

Température minimale variant entre 10 et 15 degrés sur le sud, entre 08 et 14 degrés sur le nord et le centre et entre 02 et 07 degrés sur l’est et les reliefs.

Température maximale variant entre 22 et 28 degrés sur l’intérieur des provinces sud, entre 20 et 25 degrés sur le souss et les côtes sud, entre 16 et 22 degrés sur le nord et le centre et entre 12 et 18 degrés sur l’est, le sud-est et les reliefs.

Mer belle à peu agitée sur la méditerranée, belle à peu agitée à l’est de détroit et peu agitée à l’ouest, peu agitée à agitée sur les côtes atlantiques au nord de Rabat, agitée à peu agitée entre Rabat et cap Sim, agitée entre cap Sim et Tan-Tan, peu agitée entre Tan-Tan et Dakhla et agitée au sud.

MAP

Les départements de l'Industrie et de l'agriculture décident de coordonner leurs actions pour la réussite de chantiers conjoints

Rabat – Les départements de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, et de l’Agriculture et de la pêche maritime ont décidé de coordonner leurs actions en vue d’assurer une meilleure réussite des projets et chantiers menés conjointement.

Cette volonté a été exprimée par les ministres de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Abdelkader Amara, et de l’Agriculture et de la pêche maritime, M. Aziz Akhannouch, lors d’une réunion de travail, tenue récemment à Rabat

Lors de cette rencontre, les deux responsables ont présenté succinctement les chantiers qui les associent et se sont accordés sur la nécessité de mutualiser leurs efforts en vue de la concrétisation effective desdits chantiers, indique un communiqué du département du commerce.

Concernant le projet de réforme des marchés de gros, les deux ministres ont convenu d’associer leurs efforts afin de mettre en œuvre les actions nécessaires à l’implémentation du schéma d’orientation des marchés de gros de fruits et légumes, réalisé dans le cadre du plan Rawaj.

Par ailleurs, pour ce qui est de la question des négociations commerciales, les deux responsables ont consenti à la mise en place d’un Comité de coordination interdépartemental qui se chargera de coordonner la position du Maroc lors des négociations et d’assurer le suivi de la mise en œuvre et l’analyse de l’impact des accords conclus.

MAP

Le Crédit agricole consacre un milliard de dirhams à la sauvegarde du cheptel et des cultures de printemps

El Jadida – Le Crédit Agricole du Maroc (CAM), bailleur de fonds du secteur agricole et du monde rural, a mis en place un fonds d’un milliard de dirhams pour la sauvegarde du cheptel, des plantations et des cultures de printemps, a annoncé jeudi à El Jadida le président de son directoire, Tariq Sijilmassi.

M.Sijilmassi, qui s’exprimait lors d’une rencontre avec les agriculteurs de la région de Doukkala, a précisé que 400 millions de DH seront consacrés à la sauvegarde du cheptel, 300 millions des cultures de printemps et 300 millions de DH à des plantations, ajoutant que ce fonds “peut augmenter en fonction des besoins qui se présentent à l’avenir”.

A cet égard, le CAM prévoit d’appliquer un taux de 5 pc de rentabilité sur les prêts qui seront attribués aux agriculteurs prospects ou clients, y compris ceux ayant bénéficié préalablement d’autres crédits, a-t-il relevé.

Le gouverneur de la Province d’El Jadida Mouad Jamai a, de son côté, salué l’adoption de ce plan d’action du CAM, qu’il a qualifié d'”indispensable pour venir en aide aux agriculteurs de la région à surmonter les difficultés”.

Cette année la pluviométrie n’a pas dépassé 144 mm dans la province, soit 38 pc par rapport à la campagne précédente. La rareté de la pluie a eu un impact négatif sur le cheptel et les cultures agricoles entrainant la montée des prix des aliments du bétail et la baisse des prix du cheptel.

Le gouverneur a, par ailleurs, rappelé les mesures prises par le gouvernement pour alléger les répercussions de la sécheresse, précisant que dans un premier temps, 20 mille quintaux d’orge et 20 mille quintaux d’aliments composés sont consacrés pour la zone bour de la province, en plus de 800 mille dirhams pour le transport de cette aide et le suivi de la santé du cheptel.

MAP

Prévisions Météorologiques du 30 mars 2012

Rabat – Voici les prévisions établies par la Direction de la météorologie nationale pour la journée de vendredi et la nuit suivante:

-Temps nuageux avec des pluies ou averses par moment sur le tangérois, la méditerranée, l’oriental, le Saïs et le rif.

– Passages nuageux avec possibilité de faibles ondées sur les côtes atlantiques nord et centre.

-Nuages instables l’après-midi et la nuit sur le moyen et le haut atlas, l’oriental, donnant lieu à des averses orageuses par endroit.

– Ciel clair à peu nuageux sur le sud du royaume.

– Vent faible à modéré de secteur nord sur les provinces sud, de secteur ouest sur le nord et variable sur le reste du pays.

– Température minimale variant entre 10 et 15 degrés sur le sud, entre 08 et 14 degrés sur le nord et le centre et entre 02 et 07 degrés sur l’est et les reliefs.

– Température maximale variant entre 24 et 30 degrés sur l’intérieur des provinces sud, entre 20 et 25 degrés sur le Souss et les côtes sud, entre 16 et 22 degrés sur le nord et le centre et entre 12 et 18 sur l’est, le sud-est et les reliefs.

– Mer peu agitée sur la méditerranée, agitée à peu agitée sur le détroit et les cotes atlantiques au nord de Rabat, agitée entre Rabat et cap Draa, peu agitée entre cap Draa et Dakhla et agitée au sud de Dakhla.

MAP

Le Conseil économique et social adopte le rapport sur l'économie verte

Rabat – La 13ème session ordinaire du Conseil économique et social (CES), qui s’est déroulée jeudi à Rabat, a été marquée par l’adoption à l’unanimité du rapport sur “l’économie verte: opportunités de création de richesses et d’emplois”.

Le rapport, dont la MAP a eu copie, indique que la mise en place d’une économie verte est dictée par le contexte national au regard de l’importance des initiatives lancées à ce jour dans les différents secteurs économiques en particulier dans la stratégie de mobilisation des ressources hydriques, la préservation de l’environnement et des forets et le développement des énergies renouvelables.

Ces initiatives, souligne le rapport, contribueront notamment à répondre aux besoins socio-économiques et environnementaux pressants concernant principalement la réduction des importations des énergies fossiles, la rationalisation de la consommation d’énergie et l’atténuation de la dégradation des écosystèmes naturels du pays.

Le rapport établit également une série de recommandations transversales relatives à la transition vers une économie verte, ainsi qu’aux opportunités en matière de création de richesses et d’emplois dans quatre secteurs clés de l’économie verte: énergies renouvelables, efficacité énergétique, assainissement et épuration des rejets liquides et assainissement des déchets solides ménagers.

La prochaine session du CES sera consacrée à la prévention et la résolution pacifique des conflits sociaux.

MAP

DJAZAGRO, le Salon International de l’Agroalimentaire, 23-26 Avril 2012 à Alger – Algérie

Djazagro, Le rendez-vous annuel de toute une filière !

Djazagro, représente pour les professionnels agroalimentaires Algériens voire même du Maghreb, l’événement-clé pour rencontrer des entreprises leaders de l’industrie agroalimentaire, expertes et venues des 4 coins du monde.

Fort de sa réputation, Djazagro élargit en 2012, son offre, avec un nouveau secteur, DJAZAGRI, dédié aux machinisme agricole et agroéquipements.

Une offre agroalimentaire globale du travail de la terre au produit fini

4 secteurs – 1 même événement

 

  • 1. DJAZAGRI – Nouveau en 2012 ! (machinisme et agroéquipement)
  • 2. Ingrédients et emballage agroalimentaires
  • 3. Boulangerie, pâtisserie, restauration
  • 4. Produits alimentaires et boissons

Aquaculture : les appels d'offres pour l'aménagement des zones d'élevage lancés

19 zones d’élevage identifiés, on y produira du poisson, des crevettes et des coquillages. L’aquaculture ne réalise actuellement que 0.09% des captures de poisson. L’objectif est de porter la production à 200 000 tonnes en 2020, soit 11% du volume total. C’est le branle-bas de combat à l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA). Alors que le premier conseil d’administration de cette toute nouvelle institution dotée d’un budget de 30 MDH au titre de 2012 ne s’est tenu que le 29 septembre 2011, que le statut du personnel n’a été validé que le 26 décembre dernier et que l’agence est encore logée dans les locaux du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, plusieurs chantiers sont déjà ouverts. L’appel d’offres des études d’aménagement des zones qui se prêtent à ces cultures vient d’être lancé et l’agence a commencé à participer aux rencontres internationales comme le forum Nord Atlantique des produits de la mer d’Oslo, organisé en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), tenu du 6 au 8 mars courant. Et l’agence se prépare à aller en Espagne et en France pour s’inspirer de ce qui s’y passe et rencontrer des investisseurs en vue de leur brosser un tableau à propos de l’offre que prépare activement le Maroc sur les 19 sites identifiés, dont 7 sur la façade méditerranéenne et 12 sur l’Atlantique. Majida Maârouf, directrice de l’ANDA, se démène comme elle peut pour être sur tous les fronts : la mise à niveau des textes ou leur application, l’organisation interne et le recrutement. «Aujourd’hui, nous sommes à peine 15 personnes et nous sommes à l’étroit dans nos locaux provisoires car d’ici 2013, l’effectif doit être porté à 60 personnes dans les différentes structures de l’agence qui doivent prendre en charge la promotion et la communication, les plans d’aménagement, R&D, l’appui aux investisseurs et la réglementation», explique-t-elle. L’élevage en eaux douces est exclu du champ d’intervention de l’agence En effet, l’ANDA a parmi ses missions d’être le guichet unique entre les différentes administrations et les opérateurs économiques. Et déjà 10 projets sont déjà ficelés. En fait, le nouveau secteur est des plus prometteurs puisqu’aujourd’hui la production de poisson est insignifiante. Centrée sur la daurade et le loup jusqu’en 2005, elle s’élève annuellement à 900 tonnes, soit 0,09% de la production totale de poisson (pélagique et blanc). Actuellement, sur des sites comme M’diq, Fnideq, Oualidia ou Dakhla, c’est à peine si d’autres espèces commencent à se faire de petites places notamment la courbine, les moules, les huîtres…Pour donner un ordre de grandeur, l’aquaculture représente 58% de la production halieutique en Chine, 53% au Vietnam, 25% en France, 22% en Espagne et 1% en Tunisie. Et justement, avec la loi 52-09 sur l’aquaculture votée par les deux Chambres du Parlement fin 2011, on espère, à l’horizon 2020, porter la production à 200 000 tonnes sur un volume total prévu de 1,75 million de tonnes, soit 11,4%, avec 40 000 emplois à la clé. Le chiffre d’affaires devrait atteindre 5 milliards de DH dont une majeure partie à l’export. Pour cela, sur les 19 sites identifiés, les espèces à cultiver portent aussi bien sur les crustacés comme la crevette (Loukkos, Tahaddart, embouchure de la Moulouya), les coquillages (saint-jacques, moules, huîtres, palourdes) et les poissons de type : bar, daurade royale, la sole et le «maigre». En tout, ce sont 10 000 ha qui ont été identifiés en offshore comme zone d’élevage. Mais la partie n’est pas gagnée d’avance car il faudra que le terrain soit propice, avec l’obligation de répertorier les lois qui existent dans le domaine en les harmonisant, qu’il s’agisse des textes des eaux et forêts ou du département de l’environnement, afin que les éventuels investisseurs aient de la visibilité sur les différents aspects du secteur. Sur ce volet, on peut relever que les activités d’élevage des poissons et crustacés et de culture des végétaux en eaux douces sont exclues des prérogatives de l’agence.

Maroc : Ce dont va s’occuper l’agence de l’aquaculture :

Pour que l’activité démarre et soit pérenne, l’ANDA doit clarifier et compléter le dispositif réglementaire et harmoniser l’arsenal juridique. Elle devra aussi assurer un contrôle effectif et une traçabilité tout au long de la chaîne de valeur. Sa mission consiste aussi à accompagner les opérateurs dans le renforcement des compétences qui seront nécessaires tout en favorisant l’organisation d’une interprofession. Il va sans dire que l’agence devra tisser des liens avec les autres administrations qui sont parties prenantes, y compris l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Elle devra en parallèle conduire des études de nature à baliser le terrain pour les professionnels et les investisseurs, mais aussi promouvoir la filière à travers le monde, en participant aux événements du secteur. L’agence doit de même entreprendre des actions marketing pour vendre le produit Maroc.

Source: la vie économique

Développement du secteur équin: M. Akhannouch pour la création d'une instance consultative permanente

Rabat – Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch, a plaidé pour la mise en place d’une instance consultative permanente entre la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) et l’Union marocaine des éleveurs et propriétaires de chevaux de sang (UMEPCS) dans le but de promouvoir le secteur.

Lors d’une rencontre, mardi à Rabat, avec le secrétaire général de l’UMEPCS, Hamid Faridi, en présence du directeur général de la SOREC, Omar Skalli, le ministre a précisé que la mise sur pied de cette instance a pour objectif d’asseoir une concertation constructive positive servant les intérêts des éleveurs de tout le pays, indique un communiqué du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime.

Pour sa part, l’UMEPCS a exposé sa vision du secteur, ses potentialités et ses points faibles, estimant nécessaire de déployer une véritable stratégie de développement, en réaffirmant sa volonté de contribuer de manière efficiente et durable à l’encadrement des éleveurs et propriétaires de chevaux, ainsi que de promouvoir le savoir-faire national.

Lors de cette réunion, plusieurs sujets ont été examinés, entre autres, la gouvernance du secteur équin et la nécessité d’adoption d’une approche participative, selon la même source.

MAP

Prévisions Météorologiques du 29 mars 2012

Rabat – Voici les prévisions établies par la Direction de la météorologie nationale pour la journée de jeudi et la nuit suivante:

-Des passages nuageux denses légèrement instables sur les plateaux de phosphates,le Saiss, le moyen Atlas, les côtes au nord de Casablanca, le nord du Rif débordant vers l’Oriental avec faibles averses en général la matinée.

-Nuages bas denses sur le littoral Méditerranéen pouvant donner lieu à des faibles pluies éparses la matinée et l’après-midi.

-Développement de nuages instables avec averses et orages l’après-midi sur les versants Sud-est, les plaines du Saiss, le moyen Atlas, le nord du Rif et le sud de l’Oriental.

-Ailleurs ciel clair à peu nuageux.

-Vent assez fort à fort de secteur Est sur le Tangérois, faible à modéré de secteur Ouest à Sud-ouest sur les côtes Nord, faible à modéré de secteur Nord-Ouest sur le Nord des provinces Sud et faible variable ailleurs.

-Température minimale variant entre 05 et 12 degrés sur l’Oriental et les côtes méditerranéennes et entre 11 et 19 degrés ailleurs.

-Température maximale du jour variant entre 10 et 17 degrés sur l’Oriental et les côtes méditerranéennes, entre 17 et 25 degrés sur les côtes Nord et entre 23 et 33 degrés sur les versants Sud-est et les provinces Sud.

-Mer agitée devenant peu agitée à agitée sur la méditerranée, agitée à forte devenant peu agitée à agitée sur le Détroit, peu agitée à agitée sur les côtes Atlantiques au nord de Rabat et entre Tan Tan et Dakhla et agitée entre Rabat et Tan Tan et au Sud de Dakhla.

MAP