SAR la Princesse Lalla Salma inaugure le centre de référence de la santé reproductive pour la détection précoce des cancers du sein et du col utérin au Hay Mohammadi

SAR la Princesse Lalla Salma inaugure le centre de référence de la santé reproductive pour la détection précoce des cancers du sein et du col utérin au Hay MohammadiCasablanca – SAR la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma Prévention et Traitement des Cancers, a inauguré, lundi à Casablanca, le centre de référence de la santé reproductive pour la détection précoce des cancers du sein et du col de l’utérin au Hay Mohammadi.

Après avoir suivi des explications sur les activités du centre au niveau de la région du Grand Casablanca et sur la fiche technique et les performances de cette structure, SAR la Princesse Lalla Salma a coupé le ruban symbolique et visité les différents services du centre, dont le bureau de l’infirmier chef, les salles de consultation, d’échographie, mammographie, de colposcopie avec salle de repos, de suivi des grossesses à risque, de planification familiale et le bureau du médecin chef.

La construction et l’équipement de ce centre, d’une superficie de 1.000 m2 dont 450 m2 construite, entre dans le cadre de la convention de partenariat développé par la Fondation Lalla Salma, le conseil régional du Grand Casablanca, le conseil préfectoral, le conseil de la ville, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), le ministère de la santé et le centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd.

Sa réalisation s’inscrit dans le cadre de l’extension du programme de détection précoce du cancer du col utérin dans la région du Grand Casablanca. La construction et l’équipement ont nécessité une enveloppe globale de 3,7 millions de dirhams et les ressources humaines et le fonctionnement dépendent du ministère de la santé.

Ce centre de détection précoce des cancers est composé d’une salle d’accueil, d’une grande salle d’attente, de trois salles de consultation pour le dépistage et le diagnostic des cancers du sein, trois autres pour le cancer du col utérin, d’une salle de colposcopie avec une salle d’observation, d’une salle de mammographie et d’échographie, d’une pharmacie et de deux bureaux.

Il permet jusqu’à six mille consultations par an pour le dépistage et le diagnostic précoce des cancers du sein et du col utérin.

SAR la Princesse Lalla Salma a, à cette occasion, posé pour une photo souvenir avec le personnel médical du centre.

A son arrivée au centre, Son Altesse Royale a passé en revue un détachement des Forces Auxiliaires qui rendait les honneurs, avant d’être saluée par le ministre de la Santé, El Houssain Louardi, le wali de la Région du Grand Casablanca et gouverneur de la préfecture de Casablanca Khalid Safir, le président du conseil régional Chafik Benkirane, et le gouverneur de la préfecture d’arrondissements d’Aïn Sebaa Hay Mohammadi Amal Benbouker.

SAR la Princesse Lalla Salma a été également saluée par les présidents de la commune urbaine de Casablanca Mohamed Sajid, du conseil préfectoral Mohamed Mansar, de l’arrondissement Hay Mohammadi Abdelaziz Nasser, le directeur régional du ministère de la santé Mostapha Reddadi, le délégué du ministère Abdellah Manat, la présidente du service des œuvres sociales de Hay Mohammadi Mme Khadija Nadi, le médecin chef du service d’infrastructure et d’action ambulatoires provinciales (SIAAP) le Dr Mustapha Lifendali, le directeur exécutif de la Fondation Lalla Salma- prévention et traitement des cancers Rachid Bekkali et des membres du conseil d’administration de la Fondation.

MAP

Signature d’une convention entre le Groupe Crédit agricole du Maroc et la société engraissement des Doukkala pour le financement de la campagne fourragère

Signature d’une convention entre le CAM et la société engraissement des Doukkala pour le financement de la campagne fourragère

Meknès – Une convention a été signée, lundi en marge de la 9ème édition du Salon internationale de l’agriculture au Maroc (SIAM) à Meknès, entre le Groupe Crédit agricole du Maroc (CAM) et la société engraissement des Doukkala pour le financement de la campagne fourragère.

Signée par le PDG du CAM, Tariq Sijilmassi, et le directeur général de la société engraissement des Doukkala, Abdelfattah Ammar, cette convention vise à financer la culture fourragère de 1.000 agriculteurs de Doukkala sur une superficie de 3.000 hectares.

“La convention signée aujourd’hui vise à financer la campagne des agriculteurs de Doukkala qui font de la culture fourragère”, a déclaré à la presse le directeur chargé du pôle commercial au sein du CAM, Abderrahman Senihji.

M. Senihji a précisé que les conditions de financement sont faites à travers Tamwil El Fellah qui permet d’attaquer l’ensemble des agriculteurs, y compris les petits qui ne disposent pas de titres fonciers.

Pour sa part, M. Ammar a noté que ce projet consiste en l’agrégation des agriculteurs producteurs de fourrages dans la région de Doukkala, ajoutant que le fourrage produit par les agriculteurs, sera livré à la société engraissement des Doukkala, qui va le transformer en ensilage, qui servira à l’alimentation des veaux pour la production de viandes rouges.

Cette convention entre dans le cadre de l’accompagnement financier du CAM, en finançant le projet d’agrégation dans la filière des viandes rouges porté par la société engraissement des Doukkala.

La société engraissement des Doukkala s’engage à apporter les intrants et l’encadrement technique, tandis que le CAM va apporter son soutien financier.

Le financement concerne tous les besoins, professionnels et personnels de l’agriculteur, à savoir l’équipement en système d’irrigation localisé, matériel agricole, et ce dans des conditions préférentielles de taux et frais, et selon une procédure simplifiée.

La convention prévoit également l’accompagnement des petits agriculteurs à travers Tamwil El Fellah, la banque de l’agriculture solidaire.

Le partenariat vise également la bancarisation des agriculteurs, en les faisant bénéficier des produits et services bancaires courants.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 9ème édition du Salon, qui a l’Union européenne (UE) en tant qu’invitée d’honneur, s’articule autour de neuf pôles et comprend des expositions, conférences et des rencontres B to B, ainsi qu’un concours de pas moins de 2.500 animaux issus de rigoureuses sélections pour le trophée SIAM 2014.

MAP

SIAM: Remise des trophées de la qualité de l'huile d'olive vierge extra au titre de l'année 2014

Remise des trophées de la qualité de l'huile d'olive vierge extra au titre de l'année 2014Meknès – Le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a organisé, lundi à Meknès, une cérémonie de remise des trophées des meilleurs producteurs de l’huile d’olive vierge extra, en marge de la 9è édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM).

Les trois trophées de la catégorie “fuité vert intense” ont été décernés respectivement au Domaine Arije de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, à la Société L’Oléastre (Meknès-Tafilalet) et à la Société Les Huiles de Saïs (Meknès-Tafilalet).

Concernant la catégorie “fruité vert moyen”, les trois trophées ont été remis respectivement à FETTAH Abdelmaoula (Marrakech-Tensift-Al Haouz), à la Société Massera Brahim Zniber (Meknès -Tafilalet) et à la Société l’Arbre Béni (Marrakech-Tensift-Al Haouz).

Les trois trophées de la catégorie “fruité vert léger” ont été attribués respectivement à GIE Dohob Ziz Guir (Meknès-Tafilalet), à GIE Jnane Ouazzane (Tanger-Tétouan), et à la Huilerie Aït Imour (Marrakech-Tensift-Al Haouz).

Les trois trophées de la catégorie “fuité mûr” ont été décernés respectivement à la Société SVCM (Meknès -Tafilalet), à la Société les Huiles d’Essaouira (Marrakech-Tensift-Al Haouz) et à la Société Zitoun de Marrakech (Marrakech-Tensift-Al Haouz).

“Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Maroc Vert, un contrat-programme visant la mise à niveau de la filière oléicole a été conclu entre l’Etat et la fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive”, a déclaré à la MAP, le directeur de développement des filières de production au ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, Nabil Chaouki.

Le développement de la qualité et la consommation des produits de l’olive constituent un axe important dans le cadre de ce contrat programme, a précisé M. Chaouki dans une déclaration en marge de cette cérémonie.

“Ce concours, ouvert à l’ensemble de la profession oléicole nationale, a vu cette année la participation de 43 candidats relevant des principales régions oléicoles, en l’occurrence Taza-Al Hoceima-Taounate, Meknès-Tafilalet, Marrakech-Tensift-Al Haouz, Tadla-Azilal, Tanger-Tétouan, Fès-Boulemane, Chaouia-Ouardigha, l’Oriental et Rabat-Salé-Zemmour-Zaër”, a-t-il ajouté.

Le principal objectif visé à travers l’organisation de cette compétition consiste en la création d’un challenge générateur d’une émulation positive entre les différents acteurs de la filière oléicole pour améliorer la qualité de la production oléicole nationale, d’autant plus que la qualité représente un miroir qui reflète les soins destinés aux olives depuis le verger jusqu’à l’extraction de l’huile et sa mise en bouteille.

Le concours s’est déroulé conformément à un règlement élaboré sur la base des normes adoptées en la matière par le Conseil Oléicole International (COI).

Le jury national de dégustation, agréé par le Conseil Oléicole International, est composé d’un chef de jury et de son adjoint et de 11 membres relevant des institutions relevant du département de l’Agriculture désignées par une décision du ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime.

Après la collecte des échantillons, le concours s’est déroulé en trois étapes. La première étape a porté sur la réalisation d’une série d’analyses chimique pour le choix d’échantillons conformes à la norme COI en matière d’acidité, de composition en acides gras, d’indice de peroxyde et d’extinction spécifique à 270nm.

Concernant la deuxième étape, elle a concerné l’analyse sensorielle par le jury national de dégustation des échantillons d’huiles d’olive, retenus à l’issue de l’analyse chimique pour le choix des échantillons ne présentant aucun défaut et leur répartition en quatre groupes homogènes selon le fruité à savoir “le fruité vert intense”, “le fruité vert moyen”, “le fruité vert léger” et “le fruité mûr”.

Pour sa part, la troisième étape a porté sur l’évaluation définitive des huiles finalistes pour le classement des échantillons et le choix des trois premiers de chaque catégorie de fruité.

Dès la réception des échantillons et dans le souci de garder l’anonymat tout au long des phases du concours, le Comité Central d’Organisation procède à leur codage.

MAP

M. Jaouad Chami: SIAM 2014 : entre 360.000 et 400.000 visiteurs durant les cinq premiers jours

JOUAD CHAMIMeknès – Entre 360.000 et 400.000 de visiteurs ont été comptabilisés durant les cinq premiers jours de la 9è édition du Salon International de l’Agriculture du Maroc (SIAM), ce qui conforte l’objectif d’atteindre 1 million de visiteurs à la clôture du salon (le 3 mai), a estimé, lundi à Meknès, le commissaire du Salon, Jaouad Chami.

“Le nombre de visiteurs oscille entre 360.000 et 400.000 durant les cinq premiers jours du Salon. On peut dire que nous sommes sur la bonne voie pour atteindre l’objectif d’un million de visiteurs”, a affirmé M. Chami lors d’un point de presse.

“Rien que pour la journée du dimanche, on a pu comptabiliser environ 150.000 visiteurs” qui ont afflué à ce salon, qui se confirme d’année en année comme un rendez-vous incontournable de l’agriculture africaine, a-t-il précisé.

Les conditions d’accès sont restées fluides, en dépit des afflux de plus en plus massifs des populations qui ont pu accéder aux différents stands du Salon “en toute sécurité et avec plus de confort par rapport aux éditions précédentes”, a-t-il souligné.

Le Commissaire a, par ailleurs, indiqué que “plus de 29 conférences se sont tenues” jusqu’à présent, soulignant que le Salon constitue un potentiel de coopération avec les pays africains, représentés en masse lors de ce salon.

“Les occidentaux viennent rencontrer les professionnels marocains mais aussi africains”, a-t-il expliqué, ajoutant que cela conforte la place du Royaume et du Salon comme étant une tribune de communication et d’affaires par excellence.

Soucieux de mieux servir l’agriculture marocaine, le Salon international de l’agriculture de Meknès n’a eu cesse de se renouveler depuis sa création en avril 2006, s’enrichissant de nouveaux pôles et élargissant son espace d’exposition.

La 9e édition du SIAM se tient désormais sur 10 jours au lieu de 5, afin de permettre à plus de visiteurs d’y accéder, tout en améliorant la fluidité dans les différents pôles du Salon.

Ainsi, plus d’un million de visiteurs sont attendus pour cette édition qui réserve ses 5 premiers jours aux professionnels avant de s’ouvrir au grand public du 30 avril au 3 mai.

L’élargissement record de la superficie totale d’exposition qui passe de 100.000 m2 à 172.000 m2 donne un nouveau look au SIAM.

Le pôle produits et terroirs connaît également une importante refonte avec la naissance de deux espaces, à savoir un espace “produits du terroir” et un espace “Premium Terroir”.

L’espace “Produits du terroir” accueille plus de 250 coopératives marocaines et bénéficie d’une mise en avant exceptionnelle grâce à une organisation ingénieuse de la circulation comprenant plusieurs promenades.

Pour sa part, l’espace “Premium Terroir” compte 50 stands qui mettent en avant toute l’innovation et les caractéristiques régionales de produits du terroir marocains marketés haut de gamme et destinés à une clientèle nationale et internationale de luxe.

Le SIAM 2014 se dote également d’un système informatique de collecte de données pour les procédures d’accès, afin d’assurer une sécurité et une fluidité optimales lors de la durée du Salon.

Placée sous le Haut patronage de SM. le Roi Mohammed VI, la 9ème édition du Salon, qui a l’Union européenne (UE) en tant qu’invitée d’honneur, s’articule autour de neuf pôles et comprend des expositions, conférences et des rencontres B to B, ainsi qu’un concours de pas moins de 2.500 animaux issus de rigoureuses sélections pour le trophée SIAM 2014.

MAP

SAR la princesse Lalla Hasnaa visite l’Eco-Ecole Taib Lamrini à Marrakech

Marrakech -SAR la princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement, a visité lundi, l’Eco-Ecole Taib Lamrini à Marrakech.

A son arrivée sur les lieux, SAR la princesse Lalla Hasnaa a été saluée par le président délégué de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement, M. Lahoucine Tijani, le wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, Abdeslam Bekrat, le secrétaire général du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Youssef Belkasmi, la présidente du Conseil communal de la commune urbaine de Marrakech, Mme Fatima-Zahra Mansouri, la présidente de l’arrondissement Nakhil, Mme Milouda Hazib, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Marrakech-Tensift-Al Haouz, M. Ahmed Benzi et le délégué provincial de la délégation d’éducation nationale et de la formation professionnelle de Marrakech, M. Samir Meziane.

SAR la princesse Lalla Hasnaa a été également saluée par la coordinatrice du programme de l’éducation à l’environnement et au développement durable des programmes de la Fondation au niveau de l’Académie de Marrakech-Tensift-Al Haouz, Mme Layadi Souad, le directeur de l’école Taib Lamrini, M. Abdessamad Belkamel, le président de l’Observatoire de la Palmeraie de Marrakech et Président-directeur-général des Ciments du Maroc, M. Mohamed Chaibi et M. Rachid Elaalek de l’Association des parents d’élèves.

A cette occasion, une élève de l’école a présenté à SAR la princesse Lalla Hasnaa le programme Eco-école.

SAR la princesse Lalla Hasnaa a, par la suite, visité les projets réalisés par l’établissement scolaire dans le cadre du programme Eco-Ecole. Il s’agit d’un projet de recyclage de l’eau usée, un jardin aromatique avec un procédé de distillation de plantes, un jardin potager et un mécanisme de recyclage du papier.

A l’occasion de cette visite, SAR la princesse Lalla Hasnaa a posé pour une photo souvenir avec les élèves de l’école, les membres du corps enseignant et du comité Eco-Ecole et des partenaires de ce programme.

La visite de SAR la princesse Lalla Hasnaa à cette école, qui a adhéré au programme Eco-Ecole en 2010, s’inscrit dans le cadre des efforts de la Fondation Mohammed VI Pour la protection de l’environnement et l’implication des riverains à la sauvegarde de la Palmeraie de Marrakech.

Cette visite a été l’occasion pour SAR la princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI Pour la Protection de l’Environnement, de s’enquérir des réalisations environnementales de l’école qui lui ont valu l’attribution du “Pavillon vert” au titre de l’année scolaire 2012-2013 par la Fondation Education à l’Environnement (FEE), qui pilote le programme Eco-Ecole dans plus 60 pays à travers le monde.

Le Pavillon vert consacre les établissements scolaires du programme Eco-Ecole de la Fondation, qui ont déployé avec succès les sept étapes du label. L’obtention du Pavillon vert se fait désormais en abordant les trois thèmes: économie d’eau, économie d’énergie et gestion de déchets thèmes choisis prioritaires.

Programme phare de la Fondation, “Eco-Ecole” a été introduit au Maroc en 2006 par la Fondation Mohammed VI Pour la Protection de l’Environnement.

“Eco-Ecole” est un outil pédagogique qui a pour objectif d’initier les écoliers aux notions de développement durable, aux comportements et modes de vie respectueux de l’environnement. Il s’agit d’un programme international de la FEE, qui permet aux écoliers ainsi qu’aux différents acteurs de l’établissement scolaire de construire un projet environnemental concret sur le lieu de vie qu’ils partagent.

“Eco-Ecole” est une démarche pédagogique et volontariste qui incite les élèves à jouer un rôle actif et à établir un diagnostic de leur lieu de vie afin de remédier aux problèmes environnementaux soulevés. Elèves, enseignants, élus locaux, parents d’élèves, administration scolaire et associations trouvent dans “Eco-Ecole” un vrai projet de fertilisation d’idées écologiques et de promotion de l’éducation à l’environnement.

Cinq grands thèmes de travail sont proposés dans le cadre de ce programme: gestion de déchets, économie de l’eau, économie de l’énergie, alimentation et biodiversité. Chaque thème traité engendre des retombées dans l’école et autour de l’école, en termes de qualité de vie, d’économie de ressources et d’apprentissage d’une Citoyenneté ancrée dans l’engagement à la protection de l’environnement.

La méthodologie du programme “Eco-Ecole” comporte sept étapes, à savoir la formation d’un comité de suivi, la réalisation d’un diagnostic environnemental, l’établissement d’un plan d’action, le contrôle et évaluation, l’implication de l’école et sa communauté pour s’ouvrir aux acteurs extérieurs et la définition de l’éco-code.

MAP

Lancement du Projet de Promotion des Jeunes Entrepreneurs Agricoles

Posters PJEA

[gview file=”http://www.ada.gov.ma/pdf/aap_Fr.pdf” profile=”2″ height=”520px” width=”100%”]

 

[gview file=”http://www.ada.gov.ma/pdf/aap_Ar.pdf” profile=”2″ height=”520px” width=”100%”]

 

[gview file=”http://www.ada.gov.ma/pdf/Annexes_Fr.pdf” profile=”2″ height=”520px” width=”100%”]

 

[gview file=”http://www.ada.gov.ma/pdf/Annexes_Ar.pdf” profile=”2″ height=”520px” width=”100%”]

 

 

L’Afrique hautement représentée à la 9ème édition du SIAM

Les Stands des pays africains présents à la 9ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc, regorgent de visiteurs, venus découvrir des produits diversifiés avec une qualité supérieure, et un accent porté sur l’amitié et le futur de la coopération agricole sud/sud entre le Royaume et ces pays frères.

SIAM 2014 : Près de 250 journalistes couvrent l’évènement

Près de 250 journalistes couvrent l’évènement SIAM 2014Meknès – Près de 250 journalistes accrédités au Maroc et à l’international couvrent la 9ème édition du Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM 2014), organisée du 24 avril au 3 mai autour du thème “Les produits du terroir”.

Les journaux de la presse écrite nationale sont tous représentés lors de cette édition qui connait une couverture en masse de plusieurs chaînes de télévision tant nationales qu’internationales ainsi que de radio et journaux électroniques, précise-t-on auprès des organisateurs.

L’édition 2013 du SIAM a été marquée par une présence médiatique renforcée à travers la présence de 320 journalistes nationaux et internationaux accrédités au lieu de 291 l’année d’avant. Plus de 20 organismes de presse étrangère ont été représentés.

La présente édition devrait être celle de tous les records puisque plusieurs nouveautés y ont été apportées, à l’image de la durée du Salon qui durera 10 jours au lieu de 5 et de l’espace des expositions qui a augmenté de près de 70 pc par rapport à l’édition 2013.

Soucieux de mieux servir l’agriculture marocaine, le Salon international de l’agriculture de Meknès (SIAM) n’a eu cesse de se renouveler depuis sa création en avril 2006, s’enrichissant de nouveaux pôles et élargissant son espace d’exposition.

La 9e édition du SIAM se tient désormais sur 10 jours au lieu de 5, afin de permettre à plus de visiteurs d’y accéder tout en améliorant la fluidité dans les différents pôles du Salon.

Ainsi, plus d’un million de visiteurs sont attendus pour cette édition qui réserve ses 5 premiers jours aux professionnels avant de s’ouvrir au grand public du 30 avril 2014 au 3 mai.

L’élargissement record de la superficie totale d’exposition qui passe de 100.000 m2 à 172.000 m2 donne un nouveau look au SIAM.

Le pôle produits et terroirs connaît également une importante refonte avec la naissance de deux espaces, à savoir un espace “produits du terroir” et un espace “Premium Terroir”.

L’espace “Produits du terroir” accueille plus de 250 coopératives marocaines et bénéficie d’une mise en avant exceptionnelle grâce à une organisation ingénieuse de la circulation comprenant plusieurs promenades.

Pour sa part, l’espace “Premium Terroir” compte 50 stands qui mettent en avant toute l’innovation et les caractéristiques régionales de produits du terroir marocains marketés haut de gamme et destinés à une clientèle nationale et internationale du luxe.

Le SIAM 2014 se dote également d’un système informatique de collecte de données pour les procédures d’accès, afin d’assurer une sécurité et une fluidité optimales lors de la durée du Salon.

Placée sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, la 9ème édition du Salon, qui a l’Union européenne (UE) en tant qu’invitée d’honneur, s’articule autour de neuf pôles et comprend des expositions, conférences et des rencontres B to B, ainsi qu’un concours de pas moins de 2.500 animaux issus de rigoureuses sélections pour le trophée SIAM 2014.

MAP