Région Tanger-Tétouan : Les incendies de forêts ont coûté plus de 6 MDH en 2014 (Rapport)

Les incendies de forêts ont couté plus de 6 MDH en 2014Tétouan – Les incendies de forêts dans la région de Tanger-Tétouan ont coûté 6,92 millions de dirhams (MDH) en 2014, en raison de la destruction du patrimoine forestier, selon une étude de la direction régionale du Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD).

L’étude précise que 145 cas d’incendies ont été enregistrés en 2014 dans la région de Tanger-Tétouan, qui ont ravagé environ 707,83 hectares (ha) de forêts, soit 4,88 ha pour chaque incendie, contre 263,82 ha en 2013 (135 cas) et 3.861 ha en 2005 (328 cas).

MAP

Plus de 330 millions de m3 d’eau affectés en 2014 à la satisfaction des besoins en eau potable et en irrigation par l’Agence du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia

Rabat – L’Agence du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia (ABHBC) a affecté plus de 330 millions de m3 d’eau en 2014 pour répondre aux besoins en eau potable et en eau destinée à l’irrigation, a indiqué, mercredi à Bouznika, la ministre déléguée chargée de l’eau, Charafat Afilal.

La ministre, qui a présidé les travaux d’ouverture de la première session du Conseil d’administration de l’Agence au titre de l’année 2015 n’a pas manqué de féliciter l’Agence pour les efforts consentis et les projets réalisés en 2014, relevant, entre autres, l’achèvement du projet de réutilisation des eaux usées épurées pour la ville de Settat, ainsi que l’aménagement des cours d’eau pour la protection contre les inondations de sept centres urbains, souligne un communiqué de l’ABHBC.

MAP

Cultures maraîchères en pleine expansion

Les cultures maraîchères occupent une superficie de 280.000 ha avec une production totale estimée à 7 millions de tonnes dont 4% transformés, 8% exportés et 88% destinés au marché local. Les primeurs représentent une part non négligeable de ce secteur et connaissent depuis une décennie des changements considérables pour s’adapter aux besoins des marchés internationaux et répondre aux normes de qualité et aux calendriers d’exportation.

Le secteur des primeurs en évolution

La production de primeurs occupe une place significative dans l’agriculture marocaine avec 25.000 hectares cultivés. La production de primeurs s’est établie à 1.947.000 tonnes en 2013-2014 avec la tomate qui représente presque la moitié de la production précédant la pomme de terre, le haricot vert et la fraise qui connaissent un important développement.
D’autres produits se sont développés dernièrement comme les pois mange-tout, les avocats, les pêches, les nectarines, les poires, les kiwis, les pruneaux et les produits biologiques.

la-production-des-primeurs-en-tonnes

Fortes performances de la filière à l’international
Les exportations de fruits et légumes frais constituent une source de devises importante pour le Maroc. Durant ces dernières années, de grands groupes exportateurs se sont constitués en diversifiant leurs exportations et en s’adaptant aux exigences du marché international (normes Eurepgap ou BRC par exemple).

La filière de la tomate représente plus de 60% du total exporté des produits maraîchers et se positionne en tête de liste avec un véritable rayonnement à l’international.

exportation-des-tomates-par-marche

En effet, les exportations de tomates, majoritairement destinées au marché européen, ont connu une nette progression sur les 5 dernières années pour s’établir à 451.000 tonnes en 2013-2014 soit une augmentation de 6% par rapport à la campagne 2012-2013.

En termes de valeur, les exportateurs nationaux ont réalisé un chiffre d’affaire de 3.451 millions de DH en 2013-2014 soit une croissance de 10% par rapport à la campagne 2012-2013.

evolution-de-la-valeur-des-exportations-en-dh

cadre-reglementaire-ue-campage-2014-2015

 

Source : Crédit Agricole du Maroc

23 plages labellisées Pavillon Bleu pour la saison 2015

23 plages labellisées Pavillon Bleu pour la saison 2015Rabat – Le label international Pavillon Bleu a été décerné par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, et la Fondation Internationale pour l’Education à l’Environnement (FEE), à 23 plages sur les 80 inscrites cette année dans son programme national “Plages Propres”.