Les pôles « élevage » et « produits de terroir » pris d’assaut par les visiteurs

Meknès  –  Les pôles “élevage” et “produits de terroir” ont été pris d’assaut par les visiteurs, depuis l’ouverture, vendredi, des portes devant le public de la 11ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM2016).

De bouche à oreille, l’information circule si vite entre les amis, les membres de la même famille et les voisins, favorisant ainsi une ruée vers ces deux pôles, devenus au fil des années et des éditions, les plus visités.

Ainsi le pôle “Elevage” attire l’attention de tous les visiteurs, sans exception aucune. Les “tbarkallah” fusent de toute part, tellement les visiteurs sont ébahis par les bêtes exposées.

Les visiteurs du salon ne peuvent pas s’empêcher de s’attarder devant ce pôle qui plaît aux petits comme aux grands, profitant de cette occasion pour apprécier la beauté de ces races et s’informer sur leurs spécificités.

Le public, qui veut assouvir sa curiosité, a été surpris cette année par la présence de belles races bovines, ovines, caprines, équines, camelines, apicoles, canines et aviaires. Il a pu aussi admirer des kangourous, des lamas et des espèces exotiques.

Pour leur part, les éleveurs ne cachent pas leur fierté et s’apprêtent, volontiers, aux jeux des questions-réponses du public, au zénith de la curiosité et de l’émerveillement.

Les portables, les caméras, les appareils photos sont brandis partout pour immortaliser ces moments de grande découverte et d’émerveillement.

Le pôle “Elevage” connaît aussi la participation d’organismes spécialisés dans la recherche génétique, l’équipement et le bâtiment d’élevage, ainsi que des comités professionnels et interprofessionnels et des organes de promotion.

L’autre attraction phare du SIAM est le pôle «produits du terroir» où les stands sont pris d’assaut par les visiteurs venus acheter et s’informer sur des marchandises et produits qui font la fierté des 12 régions du Royaume.

Entre miel, huile d’olive et d’argan, plantes médicinales et aromatiques, dattes, henné, épices, couscous artisanal, les visiteurs ont l’embarras du choix d’opter pour tel ou tel produit certifié bio et pur à 100 pc. Les exposants rivalisent par les emballages et la pureté de leurs produits, chacun certifiant avoir la meilleure qualité.

Les coopératives et associations du Royaume font ainsi la promotion de leurs produits régionaux lors du Salon où elles réalisent, selon des données du commissariat du Salon, 75 pc de leur chiffre d’affaires annuel.

Signature à Meknès d’une charte d’adhésion au programme Hlib Bladi, projet quinquennal de soutien à 10.000 éleveurs marocains

Meknès   –  La coopérative Inbiaat, spécialisée dans la collecte du lait, a signé, vendredi à Meknès, une charte d’adhésion au programme Hlib Bladi, initié par Centrale Danone et portant sur un projet quinquennal de soutien à 10.000 éleveurs marocains..

Signée par le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et le Président Directeur Général de Centrale Danone, Didier Lamblin, et le président de la coopérative Inbiaat, en marge de la 11è édition du Salon international de l’Agriculture au Maroc (SIAM2016), cette charte sur Hlib Bladi, lancée en 2014, consolide la croissance de la filière laitière et sécurise les approvisionnements en lait de la population.

Hlib Bladi vise à augmenter les revenus des éleveurs en améliorant la qualité et le rendement des génisses, en formant les bénéficiaires des centres de collecte aux problématiques de qualité, d’hygiène et de conduite des élevages, et en développant une activité plus respectueuse de l’environnement.

Intervenant à cette occasion, le PDG de Centrale Danone a indiqué que le programme Hlib Bladi a pour mission de développer à l’horizon 2020 un modèle de production laitière rentable et durable, adapté aux réalités des producteurs.

“Hlib Bladi n’aurait pas pu voir le jour sans le soutien du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime au projet, qui a permis l’émergence des conditions idéales pour la concrétisation d’une telle initiative”, a noté M. Lamblin.

“En ligne avec les recommandations du Plan Maroc Vert, Hlib Bladi propose en effet un nouveau modèle de collecte de lait dont la réussite doit être, à terme, dupliquée à l’échelle nationale”, a-t-il ajouté.

Tout au long de la chaîne de production et de collecte du lait, Centrale Danone intervient par des actions de formation et d’équipement structurantes, dont la mise à niveau des centres de collecte grâce à la modernisation des équipements et des infrastructures, l’équipement et l’encadrement des éleveurs.

Hlib Bladi propose notamment un programme de formation de près de deux ans (plus de 660 jours) autour de l’alimentation, de la reproduction, de la santé et de la gestion des exploitations laitières.

Deux ans après son lancement, les premiers résultats de Hlib Bladi sont prometteurs, avec une augmentation moyenne de 11 pc des revenus des éleveurs par litre de lait enregistrée, ainsi qu’une croissance des volumes de production de l’ordre de 30 pc dans les centres de collecte concernés.

MAP

SM le Roi offre un dîner en l’honneur des invités et participants au 11è SIAM, présidé par le Chef du gouvernement

SM le Roi offre un dîner en l’honneur des invités et participants au 11è SIAM, présidé par le Chef du gouvernement

SM le Roi Mohammed VI a offert, vendredi à Sahrij Souani à Meknès, un dîner en l’honneur des invités et participants à la 11ème édition du Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM-2016), présidé par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.

Ont assisté à ce dîner, les présidents des Chambres des représentants et des conseillers, MM. Rachid Talbi Alami et Abdelhakim Benchamach, des membres du gouvernement et des représentants du corps diplomatique accrédité à Rabat, ainsi que plusieurs autres personnalités civiles et militaires.

Le Chef du gouvernement a procédé, à cette occasion, à la remise des trophées et certificats au profit des meilleures unités de production, des meilleurs exposants par catégorie et des meilleurs éleveurs par race.

MAP

SIAM 2016: Remise des trophées et certificats au profit des meilleurs unités de production, exposants par catégorie et éleveurs par race

Remise des trophées et certificats au profit des meilleurs unités de production, exposants par catégorie et éleveurs par raceLe Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a présidé, vendredi à Meknès, la cérémonie de remise des trophées et des certificats au profit des meilleures unités de production, des meilleurs exposants par catégorie et des meilleurs éleveurs par race ayant participé à la onzième édition du Salon International de l’agriculture au Maroc (SIAM 2016), organisée sous le thème “Agriculture résiliente et durable”.

M.Benkirane a ainsi procédé à la remise des trophées et certificats au profit des meilleures unités de production. Il s’agit de :

• Prix du mérite agricole dans le secteur des œufs de consommation : Ibrahimi Hassan de la région Casablanca-Settat.

• Prix du mérite agricole en aviculture : Alouat Charaf Eddine de la région Laâyoune Sakia El Hamra.

• Prix du mérite agricole dans le domaine de production de lait : Azri Anouar de la région Rabat-Salé-Kénitra.

• Prix du mérite agricole dans le domaine de production de lait: Toufik Abderrahmane de la région Souss-Massa.

• Prix du mérite agricole dans le secteur de viandes rouges (bovins) : Taj Ettayab de la région de l’Oriental.

• Prix du mérite agricole dans le secteur de viandes rouges (ovins) : Jadioui Bouchetta de la région Béni-Mellal Khénifra.

• Prix du mérite agricole dans le secteur des viandes rouges (caprins) : Ben Yaacoub Ahmed de la région Tanger-Tétouan Al Hoceima.

• Prix du mérite agricole dans le secteur d’élevage de camelins : Al Moutawakil Mbarak de la région Laâyoune Sakia El Hamra.

• Prix du mérite agricole dans le secteur de l’apiculture : Birni Abdelkadar de la région Casablanca-Settat.

• Prix du mérite agricole dans le secteur des céréales : Manouar Khalid de la région Fès-Meknès.

• Prix du mérite agricole de production des semences sélectionnées : Rakoui Mehdi de la région Béni-Mellal Khénifra.

• Prix du mérite agricole de production des légumes : Omar Ouadi Boudar de la région Dakhla Oued Eddahab.

• Prix du mérite agricole de production des légumes : Kram Mustapha de la région Souss-Massa.

• Prix du mérite agricole de production des olives : Samir El Ouadghiri de la région Marrakech-Safi.

• Prix du mérite agricole de production des cultures sucrières : Al Kasmi Hafid de la région de l’Oriental.

• Prix du mérite agricole de production des dattes : Tahrami Mohammed de la région de Drâa Tafilalet.

• Prix du mérite agricole de production des agrumes : El Oulj Abdelmoumen de la région Rabat-Salé-Kénitra.

• Prix du mérite agricole de production des arbres fruitiers : Jack Peres de la région Marrakech-Safi.

• Prix du mérite agricole de production de fleurs : Sadiki Mohammed de la région Drâa Tafilalet.

• Prix du mérite agricole de production de plantes médicinales et aromatiques : Moukhtari Saida de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

• Prix du mérite agricole de production de cactus : Bouchoukou Abdelmoumen de la région Guelmim Oued Noun.

M. Benkirane a aussi remis les prix de la catégorie “meilleurs exposants”. Il s’agit de :

• Prix du meilleur stand international : Emirats Arabes Unis.

• Prix de la meilleure participation: Association AAFEX.

• Prix du meilleur investissement au SIAM: AMAROC.

• Prix de mérite : Allemagne

• Prix de la meilleure participation au pôle “Institutionnel” : OCP.

• Prix de la meilleure participation au pôle “machinisme” : STOKVIS.

• Prix de la meilleure valorisation de la production animale : Centrale Danone.

• Prix du meilleur investissement : Groupe Zine.

• Prix des meilleurs équipements agricoles : Société HAUS.

• Prix du meilleur exposant du pôle “Elevage” : Fibrociment.

• Prix de la meilleure innovation : Société H.T.E.

• Prix de la meilleure qualité : Diana Holding.

• Prix de la meilleure qualité : ForAfric.

• Prix agriculture et développement durable : Amabio.

• Prix de l’intégration et activités sociales : Fondation Tawfikn de la BCP.

• Prix du meilleur stand du pôle “Produits du Terroir” : Tizwit Ntamazirt.

M. Benkirane a par la suite remis les prix des meilleurs éleveurs par race. Il s’agit de :

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Béni Guil : Tayeb Benjerbouaa.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Timahdit : Brahim Ait Siwane.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Boujaad : Mustapha Hmimsa.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race D’Man : Lakhlifa Kaddouri.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Sardi : Mohammed Azzouzi.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins blancs : Lahcen Akhatar.

• Prix du meilleur éleveur de la race caprine Barcha : Mimoune Laaroubi.

• Prix du meilleur éleveur de caprins de race de chèvre de l’Atlas : Amer Maarad.

• Prix du meilleur éleveur de race caprine de Draâ : Hourya Sghir.

• Prix du meilleur éleveur de race caprine hybride : Ali Jabour.

• Prix du meilleur éleveur de vaches laitières de race Holstein : Hassan Marhraoui.

• Prix du meilleur éleveur de vaches laitières de race Montbeliarde : Mohammed Ait Lhaj.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Blonde d’Acquitaine : Mustapha El Khaouli.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Charolais : Khadija Bourdoud.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Limousin: Mustapha El Khaouli.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Blanc Bleu Belge : Driss El Ghanzou.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Piemontaise: Mustapha El Khaouli.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race locale Oulmès : Hassan Adfou.

• Prix du meilleur éleveur de camelins race locale :Salama El Hafidi.

SIAM2016: L’ONCA met en place un espace dédié au conseil agricole au profit des agriculteurs

ONCAL’Office National du Conseil Agricole (ONCA) a mis en place, dans le cadre de sa participation à la 11ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc, un espace dédié au conseil agricole au profit des agriculteurs visiteurs du SIAM 2016, et qui consiste en un espace d’animation et des guichets thématiques d’information.

Conformément à sa mission d’encadrement et d’accompagnement des agriculteurs, l’ONCA, via cet espace d’animation, propose un programme d’animation technique ciblé et diversifié, portant sur différentes filières (végétales et animales), la valorisation des produits agricoles, l’économie d’eau et l’irrigation ainsi que les bonnes pratiques agricoles.

Une vingtaine de séances d’animation et de conseil seront assurées durant toute la période du SIAM (du 26 avril au 1er mai) par les conseillers agricoles de l’ONCA au profit des agriculteurs et agricultrices bénéficiaires du programme des voyages d’étude entrepris par l’ONCA à l’occasion du SIAM.

 A cet effet, l’ONCA encadre et accompagne pour cette édition environ 10.000 agriculteurs et agricultrices de différentes régions du royaume.

Trois desks de conseil agricole animés par des conseillers agricoles de l’ONCA seront mis à la disposition des agriculteurs. Il s’agit des “productions végétales”, des “productions animales” et du “Fond de Développement Agricole”.

MAP

L’AFD met à la disposition du GCAM une troisième ligne de crédit de 600 millions d’euros destinée à soutenir les PME de transformation et les TPME rurales

L’AFD met à la disposition du GCAM une troisième ligne de crédit de 600 millions d’euros destinée à soutenir les PME de transformation et les TPME ruralesL’Agence Française de Développement (AFD) a mis à la disposition du Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) une troisième ligne de crédit de 600 millions d’euros destinée à soutenir des Petites et moyennes entreprises (PME) de transformation et des TPME rurales.

Une convention été signée dans ce cadre, jeudi en marge de la 11è édition du SIAM à Meknès, par Tariq Sijilmassi, président du directoire du GCAM et Eric Baulard, directeur de l’AFD, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch et son homologue français, Stéphane Le Foll.

Il s’agit de la 3ème ligne de crédit que l’AFD met à disposition du GCAM, après les deux autres intervenues en 2013 et 2015 affectées spécialement pour le financement des petites exploitations agricoles.

Cette nouvelle ligne de crédit vient ainsi renforcer la stratégie globale du GCAM relative au marché des entreprises, notamment en milieu rural, et s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement financier de la phase – 2 du Plan Maroc Vert par le GCAM.

Le Crédit est couplé à une subvention de 500.000 euros qui sera gérée par le Centre d’Etudes et Recherches du Crédit Agricole du Maroc (CERCAM), en particulier pour l’élaboration d’une stratégie spécifique à la TPME rurale et à la mise en place d’un dispositif d’expertise et d’accompagnement non financier de la TMPE rurale axé sur le renforcement des capacités de gestion.

MAP

M. Akhannouch décoré à Meknès de la Grand-Croix espagnole du mérite agricole, de la pêche et de l’alimentaire

M. Akhannouch décoré à Meknès de la Grand-Croix espagnole du mérite agricole, de la pêche et de l’alimentaireLe ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch a été décoré, jeudi à Meknès, de la Grand-croix du mérite agricole de la pêche et de l’alimentaire, en marge de la 11è édition du Salon international de l’agriculture (SIAM2016) qui se tient du 26 avril au 1er mai à Meknès.

“Je ne peux qu’y voir un encouragement pour persévérer dans mes efforts d’être utile à mon pays et au développement de l’agriculture et de la pêche maritime ainsi qu’à l’amélioration continue des relations marocco-espagnoles dans ces secteurs”, a relevé M. Akhannouch qui a été décoré par son homologue espagnole de l’Agriculture et de l’environnement, Isabel Garcia Tejerina.

Il a aussi exprimé sa grande gratitude à SM le Roi Mohammed VI qui lui a accordé sa Haute confiance et l’opportunité de servir la nation, en adressant ses vifs remerciements à l’Espagne, Roi et gouvernement, ainsi qu’à toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à cette décoration.

M. Akhannouch a, par la même occasion, précisé que l’agriculture et la pêche maritime représentent pour le Maroc comme pour l’Espagne des enjeux importants, des secteurs profondément ancrés dans l’histoire économique et sociale des deux pays.

“Il était ainsi de toute importance de prendre le développement de la coopération dans ces deux secteurs à bras le corps, de chercher les équilibres et la valeur ajoutée que celle-ci peut apporter”, a-t-il dit.

M. Akhannouch a aussi précisé que le Maroc et l’Espagne sont liés par d’importants accords de coopération bilatéraux ainsi que communautaires, dont la conclusion, pour certains, a nécessité un grand engagement, une longue haleine et surtout une vraie volonté d’aller de l’avant.

Il a également qualifié de “matures” les relations de coopération bilatérale, notamment la création du Comité Mixte Hispano-marocain des fruits et légumes.

Il a, entre autres, souligné que cette distinction constitue aussi une reconnaissance des efforts consentis par le Maroc dans le développement de ses secteurs agricoles et de la pêche maritime, à travers respectivement les stratégies Plan Maroc Vert et Halieutis.

“Notre pays a amorcé, sous les Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, de grands chantiers de développement globaux dans ces deux secteur”, a relevé M. Akhannouch, précisant que la grande récompense a été de voir les fruits de tous les efforts sur le terrain, dans les chiffres et dans le paysage agricole et halieutique de manière générale.

M. Akhannouch a, par ailleurs, précisé que parmi les défis majeurs auquel le Maroc doit faire face figurent la sécurité alimentaire, la durabilité et la résilience face à un climat de plus en plus mutant, notant que le poids des politiques nationales dans ces secteurs fera la différence.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le SIAM se présente comme un carrefour international du monde agricole, offrant une réelle plateforme de communication, d’échanges et de connexions bénéfiques pour les professionnels du secteur, avec près de 1200 exposants de 63 pays et 850.000 visiteurs attendus pour cette édition.

 MAP

SIAM 2016 : Conférence ministérielle en faveur de l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques jeudi à Meknès

Une conférence ministérielle sur l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques est prévue jeudi en marge du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM 2O16), placé cette année sous le thème “pour une agriculture résiliente et durable”.

Organisé par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime en partenariat avec le ministère français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, cette conférence sera marquée par la participation de 15 ministres d’Europe et d’Afrique.

Cet évènement qui compte explorer les actions entreprises en faveur de l’agriculture et la sécurité alimentaire dans la perspective de la COP22, connaitra la participation de Spéphane Le Foll, ministre français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Isabel Garcia Tejerina, ministre espagnole de l’Agriculture et de l’Environnement, outre 15 ministres de différents pays africains ainsi que Maria Helena Sedemo, Directrice Générale Adjointe de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Une vingtaine de délégations officielles seront aussi présentes lors de cet évènement.

MAP

Remise des prix de la 8è édition du concours national pour la sélection de la meilleure qualité d’huile d’olive vierge extra au titre de 2015-2016

Les prix de la 8è édition du concours national pour la sélection de la meilleure qualité d’huile d’olive vierge extra au titre de la campagne agricole 2015-2016 ont été remis, mercredi à Meknès, en marge de la 11è édition du Salon International de l’Agriculture à Meknès.

Ces prix ont été remis aux gagnants par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, qui était accompagné de son homologue palestinien, Soufian Soultane, avec qui il a eu des entretiens sur les moyens de renforcer la coopération agricole entre le Maroc et la Palestine.

Ce concours, ouvert à l’ensemble de la profession oléicole nationale, a enregistré 58 candidatures, répartis entre 6 régions, à savoir Marrakech-Safi (21), Fès-Meknès (17), Beni-Mellal-Khénifra (7), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9), l’Oriental (3) et Drâa-Tafilalet (1).

Le concours s’est déroulé en trois étapes, dont la première a consisté en la réalisation d’une série d’analyses chimiques pour le choix d’échantillons conformes à la norme COI en matière d’acidité, de composition en acides gras, d’indice de peroxyde et d’extinction spécifique à 270nm.

Durant la deuxième étape, le jury national de dégustation a réalisé l’analyse sensorielle des échantillons d’huiles d’olive, retenus à l’issue des analyses chimiques pour le choix des échantillons ne présentant aucun défaut et leur répartition en quatre groupes homogènes, alors que la troisième étape a consisté en l’évaluation définitive des huiles finalistes pour le classement des échantillons et le choix des trois premiers de chaque catégorie de fruité.

Dans la catégorie “fruité vert intense”, le 1er prix a été remporté par le “Domaine Arije” (Marrakech-Safi), le 2ème prix par la Coopérative “Zoyout Regraga” (Marrakech-Safi), alors que le 3ème prix a été attribué à la Société Olivinvest (Fès-Meknès).

Pour la Catégorie “fruité vert moyen”, le 1er prix a été remporté par la Société les Huiles d’Olive de la Méditerranée (Oriental) alors que les 2ème et 3ème prix ont été remis respectivement à la Coopérative Tissir (Marrakech-Safi) et à la Société Oléa Capital (Beni Mellal-Khénifra).

Concernant la Catégorie fruité vert léger, le 1er prix a été adjugé à la Société Maâsra Brahim Zniber (Fès-Meknès), le 2ème prix au Groupement d’intérêt économique Tahadi Alalfia (Fès-Meknès) et le 3ème prix  à la Société Sabagro (Marrakech-Safi).

Dans la Catégorie fruité mûr, le 1er prix a été remporté par les Huiles d’Essaouira (Marrakech-Safi), alors que les 2ème et 3ème prix ont été remis respectivement à la Société Agronafis (Fès-Meknès) et la Société SVCM (Fès-Meknès).

Le Gabon souhaite s’inspirer du plan Maroc vert, “un exemple de réussite” dans le domaine agricole (ministre gabonais)

Le Gabon souhaite s’inspirer du plan Maroc vert qui constitue un exemple de réussite dans le domaine agricole, a relevé, mercredi à Meknès, le ministre d’Etat gabonais, Mathieu Mboumba Nziengui, en marge de la 11ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM2016) qui se tient du 26 avril au 1er mai à Meknès.

“Le Gabon qui était l’invité d’honneur du SIAM 2013 souhaite s’inspirer du modèle de développement agricole du Maroc, connu sous l’appellation de Plan Maroc Vert, qui constitue, à nos yeux, un exemple de réussite”, a déclaré M. Nziengui qui s’exprimait à l’ouverture de la 3ème édition du Forum sur le financement de l’agriculture en Afrique, organisé par le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) et le magazine “Les Afriques” en marge du SIAM2016.

Il a, en outre, précisé que d‘édition en édition, le SIAM, qui évolue et surtout assoit son statut de rendez-vous incontournable de l’agriculture, est devenu le premier salon de référence en Afrique et une plateforme d’échange sur divers thématiques réunissant plusieurs grands opérateurs agricoles et agro-industriels internationaux.

M. Nziengui s’est également réjoui du choix du thème de cette 11è édition qui s’inscrit dans le prolongement de la COP21 et la préparation de la COP22 que le Maroc envisage d’abriter en novembre prochain à Marrakech, notant qu’aucune région du monde n’est épargnée par le réchauffement climatique.

“Nous allons échanger sur un sujet qui interpelle tous les pays du globe. En effet, les enjeux du changement climatique sont de nos jours, des problèmes d’envergure mondiale qui nécessitent un engagement constant et une meilleure mobilisation des communautés”, a-t-il insisté.

Intervenant par la même occasion, le Président du Directoire du groupe Crédit Agricole du Maroc, Tariq Sijilmassi, a fait savoir que cette rencontre vise à examiner les possibilités d’asseoir les conditions appropriées pour le développement d’une agriculture solidaire et durable qui répond aux besoins alimentaires primaires.

Il a, en outre, indiqué que cette combinaison délicate, qui vise à garantir la résilience des plans et programmes du secteur agricole, doit s’inscrire dans le respect des équilibres environnementaux et écologiques

M. Sijilmassi a de même appelé à promouvoir les modèles agricoles modernes qui corroborent les dimensions efficacité, solidarité et durabilité agricoles, relevant l’impératif d’accompagner et de soutenir le petit agriculteur, à travers notamment des mécanismes de financement appropriés, à même d’améliorer le rendement de sa production agricole ainsi que son revenu, et par conséquent ses conditions sociales.

Cette troisième édition traitera, lors de ces tables rondes, de plusieurs solutions sur l’amont agricole, en particulier à travers des schémas d’organisation en groupements autour de superficies économiquement viables, permettant par ailleurs de mutualiser les moyens de production et d’investir dans des bâtiments et équipements de modernisation, y compris ceux liés au développement durable. Elle s’intéressera également à des questions liées à la problématique de l’eau, de l’énergie et des intrants.

Placée autour du thème “Pour une agriculture africaine durable”, cette 3è édition a retenu, ainsi, trois grands axes qui meubleront les débats, à savoir “Agriculture et développement durable : réalités et perspectives”, “Quelle durabilité économique et sociale de l’agriculture en Afrique ?” et “Quelle durabilité des ressources dans l’agriculture africaine ?”.

Prennent part à cette rencontre qui sera marquée par l’annonce, la présentation et la distribution du livre blanc du développement durable, plus de 200 invités, personnalités et experts représentant divers pays africains.

MAP