La centrale Noor, une contribution de premier plan aux efforts internationaux pour la réduction des émissions des gaz à effet de serre

Ouarzazate – La centrale solaire Noor constitue une contribution de premier plan aux efforts internationaux visant à réduire les émissions des gaz à effet de serre et à lutter contre les changements climatiques, a relevé, vendredi à Ouarzazate, le ‏président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury.

Le Royaume du Maroc constitue une référence internationale dans le domaine des énergies renouvelables à travers ce projet solaire pionnier dans son genre.

COP22: Le Maroc souhaite mobiliser les capitaux pour financer la transition climatique dans les pays du Sud

Rabat – Le Maroc souhaite consolider l’ancrage de la finance climatique, particulièrement pour les pays du sud, en oeuvrant à la mobilisation de capitaux destinés à financer la transition climatique, a affirmé, jeudi à Rabat, le président du comité scientifique de la COP22, M. Nizar Baraka.

“La présidence marocaine de la COP22 a fait de la finance climatique une de ses priorités”, a souligné M. Baraka

POLLUTEC MAROC 2016, Du 5 au 8 octobre 2016 à Casablanca – Maroc

POLLUTEC MAROC 2016

Pollutec Maroc Salon International des équipements, des technologies et des services de l’environnement.

Rendez-vous incontournable des professionnels de l’environnement du Royaume, la 8ème édition de Pollutec Maroc se déroulera du 5 au 8 octobre 2016 à l’OFEC de Casablanca. 

Lors de sa dernière édition, Pollutec Maroc a accueilli la 4e édition du Symposium « Territoires Durables », préparé et animé par le Ministère Marocain délégué chargé de l’environnement, l’Association pour le développement durable, l’écologie et la préservation de l’environnement (ADEPE) et l’ADEME sur le thème de la valorisation des déchets et l’efficacité des ressources.

La « Journée Afrique » traitant des défis des collectivités territoriales africaines face aux enjeux du changement climatique, Le Carré Compétences, forum qui a mis l’accent sur le capital humain de l’entreprise environnementale et l’opportunité de création de valeur au travers de l’efficacité énergétique, Le Forum de l’Habitat de la ville durable (en association avec le ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville) sur les enjeux de l’habitat durable au Maroc, et de la préservation de l’environnement, et bien sûr, les Ateliers exposants qui ont permis à chacun de montrer innovations et technologies.

Pollutec Maroc propose un programme riche de conférences et d’ateliers techniques, avec ses partenaires experts du marché de l’environnement et les organismes professionnels du Royaume et d’Europe, un contenu informatif de haut niveau sur des sujets d’actualité en phase avec les besoins et priorités du pays.

____________________________________________________

COP22, du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech – Maroc

COP22 du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech - MarocLa Conférence de l’ONU pour la lutte contre le réchauffement climatique (COP22) est prévue du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech. L’objectif de la Conférence est de concourir à la concrétisation des engagements internationaux en terme de lutte contre les changements climatiques.

Le 1er Salon national pour le développement des parcours à Tiznit du 21 au 24 juillet

La ville de Tiznit s’apprête à accueillir la première édition du Salon national pour le développement des parcours du 21 au 24 juillet, a annoncé, samedi à Tiznit, le directeur régional de l’Agriculture de Souss-Massa, Herrou Brou.

L’organisation de ce salon s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du programme national pour le développement des parcours et la régulation des flux transhumants qui concerne six régions, à savoir l’Oriental, Darâa-Tafilalet, Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia Lhamra et Dakhla-Oued Eddahab, a indiqué M. Herrou Brou lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation de cet événement.

Les parcours au niveau des six régions s’étendent sur une superficie de 49 millions d’hectares, soit 92 pc de la superficie globale des parcours au Maroc estimée à 53 millions d’hectares, a-t-il précisé.

Fruit de la stratégie du Plan Maroc vert, le programme national pour le développement des parcours et la régulation des flux transhumants vise à mettre un terme aux problèmes auxquels font face les populations locales, dont l’activité de pâturage représente l’une des principales sources de revenu et pour parer les impacts négatifs sur l’environnement du surpâturage et de la succession des années de sécheresse, a souligné le responsable.

Cofinancé par le Maroc et le Qatar, ce programme s’assigne comme objectifs principaux de réguler les flux transhumants, d’aménager les prairies, de valoriser les filières bovine, caprine, ovine et cameline et assurer le développement socio-économique des pâtres et de leurs familles.

Les différents stands de ce salon, aménagés sur une superficie de 4.500 m2, seront destinés à présenter les produits locaux des régions participantes, les aspects de la vie quotidienne des pâtres transhumants et les coopératives actives dans les domaines liés au pâturage.

La MedCOP Climat souligne l’urgence de la mise en œuvre d’une stratégie d’adaptation au changement climatique

Tanger – Les travaux de la deuxième Conférence des parties des pays riverains de la Méditerranée sur les changements climatiques (MedCOP Climat) ont pris fin, mardi à Tanger, sur des recommandations soulignant l’urgence de la mise en œuvre d’une stratégie d’adaptation au changement climatique, fondée sur des plans d’action coordonnés et ambitieux.

Les participants à cette grand-messe ont déclaré l’urgence d’une mobilisation collective pour lutter contre le changement climatique.

Le partenariat public-privé, un levier pour réussir la transition vers une économie verte

Tanger – Un partenariat public-privé fort visant à prendre en compte les contraintes des entreprises dans l’action publique est l’un des leviers pour réussir la transition vers une économie verte, a souligné, lundi à Tanger, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun.

L’une des conditions pour réussir cette transition est d’associer les femmes au processus d’adaptation et d’atténuation aux changements climatiques et les impliquer dans cette dynamique.

Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime et ses partenaires porteront trois initiatives complémentaires à la COP22 au nom du Maroc

Agadir- Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, a indiqué, vendredi à Agadir, que son département et ses partenaires porteront trois initiatives complémentaires à la COP22 prévue en novembre prochain à Marrakech, au nom du Maroc.

Ces initiatives ambitionnent de créer les conditions de la durabilité dans des écosystèmes vulnérables aux changements climatiques.

Betterave à sucre dans le Gharb: Une campagne betteravière par excellence !

La superficie cultivée de la betterave à sucre dans le périmètre du Gharb pour la campagne 2015/2016 est de plus de 13 000 hectares, soit 23 % de la superficie à l’échelle nationale et une réalisation de 94 % des objectifs tracés dans le cadre du contrat-programme signé entre l’Etat et l’Interprofession (FIMASUCRE) en avril 2013. L’objectif étant d’atteindre 15 000 hectares à l’horizon 2020.

Ces résultats ne sont pas le fruit du hasard, mais ils ont été possibles grâce à l’amélioration de la rentabilité de cette culture suite aux efforts de tous les intervenants du secteur dans le cadre du Contrat-programme sucrier et du projet d’agrégation.

Les efforts conjugués de tous les partenaires (ORMVAG, SUNABEL, APPSG, ONSSA, ONCA,…) et les mesures d’encouragement prises par l’Etat dans le cadre du Fonds de Développement Agricole ont permis la généralisation de la monogerme et la mécanisation du semis et de la récolte, ainsi que le renforcement de l’encadrement et du suivi en matière de la conduite culturale.

La campagne de semis de la betterave à sucre a débuté le 29 septembre 2015 et les conditions climatiques qui ont régné au cours de cette campagne ont permis l’installation précoce de la betterave et la réalisation des travaux d’entretien et de traitement phytosanitaire dans des conditions très favorables, conduisant ainsi à un bon développement végétatif de la plante et un peuplement réussi.

Notons que la filière dispose d’un suivi et d’un accompagnement continu dans le cadre d’un comité technique régional très dynamique présidé par l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Gharb (ORMVAG) qui se réunit régulièrement pour la préparation et le suivi de la campagne betteravière, en veillant à la bonne programmation des semis, de l’irrigation, de l’opération d’arrachage, à l’encadrement et à la sensibilisation des agriculteurs.

La campagne d’usinage 2016 de la betterave à sucre a également débuté précocement, soit   le 20 avril 2016 et la production prévisionnelle pour cette campagne est estimée à près de 700 000 tonnes.  A ce jour la production usinée a atteint 550 000 tonnes, le taux de sucre (polarisation) enregistré à ce jour a atteint un niveau très satisfaisant (plus de 18%). La fin de campagne d’usinage est prévue à la fin du mois de juillet.

Pour rappel, la région compte une unité industrielle (SUNABEL), filiale de COSUMAR sise à BelKsiri, d’une capacité journalière de 6 000 tonnes, pour le traitement de la production régionale. Afin de terminer la campagne d’usinage dans les meilleurs délais, une partie de la production du périmètre du Gharb est transférée à l’autre usine de SUNABEL située à  Ksar El Kebir.