El Jadida – Les cavaliers de la région de Doukkala-Abda ont fait leurs preuves lors de la quatrième édition du Salon du cheval d’El Jadida qui se clôt aujourd’hui dimanche. Les tableaux de Tbourida, qu’ils ont exécutés avec brio, ont émerveillé le public venu nombreux pour découvrir davantage cet art équestre traditionnel.

La région a confirmé ainsi son statut de pionnier à l’échelle nationale, en matière de préservation et de promotion de ce patrimoine ancestral qui fait partie intégrante de son histoire et constitue un véritable trésor gardé jalousement au fil des siècles.

En effet, la région de Doukkala-Abda abrite une population équine estimée à plus de 15.000 chevaux, dont 12.600 têtes à Safi et 2.400 têtes à El Jadida. La grande majorité de ce cheptel, soit 12.800 têtes, est utilisée pour le transport et le trait, le reste servant aux spectacles de Tbourida, aux compétitions de saut d’obstacles et aux courses.

Au niveau local, la filière équine est chapeautée par deux Haras régionaux : le Haras d’El Jadida qui dispose de quatre stations de monte équine (El Aounat, Chtouka, Ouled Frej et Zmamra), et le Haras de Marrakech qui en compte trois (Chemmaîa, Jemaât S’him et Sebt Gzoula).

MAP Par : Meriem Rkiouak (Envoyée spéciale)

Partager
  • gplus
  • pinterest

Leave a comment