Agroalimentaire: une centaine d’exposants marocains au SIAL Paris 2014

Paris – Une centaine d’exposants marocains dont 23 primo exportateurs prendront part à l’édition 2014 du Salon international de l’agroalimentaire (SIAL), prévue 19 au 23 octobre à Paris.

Ce salon est une opportunité importante pour communiquer sur le potentiel productif marocain et élaborer des contacts professionnels avec les importateurs émanant des quatre continents, indique Maroc Export, précisant que le stand marocain, d’une superficie de 1711 m2 permet de mettre en exergue les produits des entreprises marocaines opérant dans toutes les filières des secteurs de l’agro-industrie et des produits de la pêche.

MAP

Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (Cfia Maroc 2014), du 16 au 18 septembre 2014 à Casablanca

Cfia Maroc 2014La 4ème édition du Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire, CFIA Maroc, se tiendra les 16, 17 et 18 septembre 2014 au Centre de conférences et d’expositions de l’Office des Changes de Casablanca. Cet évènement se veut un outil majeur au service des l’industrie agroalimentaire et du dialogue entre industriels et fournisseurs.

Adoption de deux projets de décret relatifs au Code du commerce et aux importations de lait pasteurisé

Rabat – Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi à Rabat, deux projets de décret relatifs à certaines dispositions du Code du commerce et à l’organisation des importations du lait pasteurisé.

Le premier projet de décret, présenté par le ministre de l’Industrie, du Commerce et des nouvelles technologies, porte application du quatrième chapitre du livre 1 de la loi portant Code du commerce et relatif aux délais de recouvrement, a indiqué le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil.

Le texte vise à préserver le tissu économique marocain et les équilibres financiers des entreprises nationales, particulièrement les PME, et à en consolider la compétitivité. C’est ainsi que lesdites entreprises pourront désormais réclamer des indemnisations pour les retards de paiement, l’objectif étant de réduire les délais de règlement et les agios bancaires pour les fournisseurs.

La valeur des indemnisations ne doit pas être inférieure au taux directeur de la Bank Al Maghrib, à laquelle s’ajoute une marge qui sera fixée par décision commune entre le ministre de l’Industrie, du Commerce et des nouvelles technologies et son homologue à l’Economie et aux Finances, sachant que la loi 32-10 complétant la loi 15-95 portant Code du commerce fixe à 60 jours le délai de règlement de la valeur des transactions, sauf si les parties ne se mettent par d’accord sur un délai de paiement, qui ne doit pas dépasser 90 jours à compter de la date de livraison de la marchandise ou de l’exécution du service demandé.

Par ailleurs, le Conseil a approuvé un projet de décret portant suspension des taxes et des impôts à l’importation appliqués sur le lait pasteurisé à hauteur de 20.000 tonnes, durant la période allant du 15 juillet au 15 août 2012.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement pour assurer un approvisionnement suffisant des marchés en ce produit de grande consommation durant le mois sacré du Ramadan.

MAP

Au Maroc, "pays stable", Danone veut trouver de la croissance dans un "environnement favorable"

Paris – Avec sa montée au capital de Centrale Laitière à 67 pc, Danone veut trouver de la croissance dans l’environnement “favorable” d’un pays “stable”, affirme le PDG du groupe agroalimentaire français, Franck Riboud.

“Notre métier, c’est de construire, de trouver des relais de croissance, en mesurant les risques que nous prenons. Au Maroc, un pays stable, nous allons trouver de la croissance dans un environnement favorable”, assure le PDG de Danone dans un entretien jeudi au quotidien économique français “Les Echos”.

“Nous travaillons avec la Centrale Laitière depuis 1953. Nous étions déjà au capital à hauteur de 29 pc. Nous allons investir 550 millions d’euros pour monter à 67 pc”, a-t-il précisé.

Interrogé sur l’importance de cet investissement, il a rappelé que la Centrale Laitière est le numéro un marocain du yaourt qui détient 60 pc du marché marocain et affiche une croissance annuelle de 8 pc en moyenne depuis quatre ans.

S’agissant des perspectives de développement du groupe au Maghreb et en Afrique, le PDG de Danone prévoit un changement de dimension en Afrique du Nord.

MAP

Danone devient l'actionnaire majoritaire de la Centrale laitière

Casablanca – La Société nationale d’investissement (SNI) a signé un protocole d’accord avec “Danone” aux termes duquel ce dernier devient l’actionnaire majoritaire de Centrale laitière, indique mercredi un communiqué de la SNI.

Danone, qui détient désormais 67 pc du capital de Centrale laitière, devient aussi son opérateur industriel, explique la même source, précisant que le prix de cession a été arrêté à 1700 dh l’action.

MAP

Le Maroc présent en force au Salon de l'agroalimentaire "Fancy Food Show" de Washington

Washington – Le Maroc a été présent en force au Salon professionnel nord-américain de l’agroalimentaire et des produits du terroir “Summer Fancy Food Show”, tenu du 17 au 19 juin à Washington, avec 18 entreprises marocaines qui ont fait le déplacement à ce rendez-vous annuel incontournable des professionnels du secteur en Amérique du Nord.

Le pavillon marocain à la 58è édition de ce salon, qui attire en moyenne chaque année plus de 12.000 visiteurs, occupe en effet une superficie de 418 mètres carrés, où est exposée et présentée dans les règles de l’art toute une variété de produits du terroir et les spécificités de la production agroalimentaire marocaine.

Pour les entreprises participantes, ce rendez-vous est l’occasion de présenter le potentiel de l’export marocain et ses particularités et d’initier des relations d’affaires avec des importateurs de l’Amérique du Nord et d’autres horizons, explique à la MAP, Mme Nadia Drafate, directrice de la communication au Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export), qui supervise la participation des entreprises marocaines à ce salon international.

Il s’agit aussi, poursuit-elle, d’explorer de nouvelles opportunités de partenariats économiques et communiquer sur les produits marocains ainsi que sur les atouts et caractéristiques des entreprises marocaines.

L’enjeu est de taille, en effet, puisque les Etats-Unis ont doublé au cours des dix dernières années leurs importations alimentaires et importent actuellement plus de 85 milliards de dollars de produits agroalimentaires à travers le monde.

De ce fait, le marché US demeure un grand amateur de produits de terroir, le consommateur américain étant constamment à la recherche de produits à forte valeur ajoutée.

La responsable de Maroc Export a relevé, à cet égard, l’importance pour les professionnels marocains du secteur de renforcer leur présence à ce genre d’évènements internationaux et d’assurer une action de suivie en adaptant leurs produits au marché local américain, notamment pour ce qui est de l’étiquetage, l’emballage et le conditionnement de leurs produits.

Pour Yassir Bacheikh, directeur général de “FADY”, société d’import et export opérant aux Etats-Unis, au Canada et au Maroc, la participation au Fancy Food Show de Washington reste indispensable en vue de faire connaitre la diversité des produits agroalimentaires marocains.

Il a fait remarquer à ce propos que les produits marocains exposés à ce salon, à l’instar de certaines sauces, condiments et produits prêts-à-servir, représentent des “produits authentiques qu’on ne retrouve nulle part ailleurs qu’au Maroc”.

De son côté, Jamil Benhassain, directeur général de “Tajini”, société marocaine spécialisée dans le confectionnement de sauces tagines et couscous, a relevé, dans une déclaration à la MAP, la volonté des exposants marocains participant à ce salon de toucher les chaines de la grande distribution américaine et nouer de nouveaux contacts avec les agents distributeurs, importateurs, grossistes, centrales d’achat mais aussi les restaurateurs et boutiques d’épicerie fine du marché nord-américain.

Les produits exposés dans ce salon par les 18 entreprises marocaines participantes concernent notamment les fruits et légumes, sauces, condiments ainsi que des produits de la mer, de l’huile d’olive et d’argan mais également du safran.

Pour Hanane Zerhouni, directeur adjoint chargé de l’export à la société “Lessieur Cristal”, la participation au Salon “Fancy Food Show” de Washington est aussi une manière de “comprendre l’évolution du marché international et nord-américain en particulier”, ajoutant que ce rendez-vous annuel permet aussi d’entrer en contact direct avec les nouveaux opérateurs et d’aborder la chaine de distribution du marché US.

L’ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, Rachad Bouhlal, qui a visité lundi le pavillon marocain à ce salon, a souligné à cette occasion la qualité et l’innovation des produits agroalimentaires et du terroir exposés, ainsi que le professionnalisme des sociétés et exposants marocains.

Outre le marché local américain, le summer Fancy Food Show constitue aussi la porte d’entrée de la zone ALENA (Accord de Libre Echange Nord-Américain) qui représente plus de 407 millions de consommateurs et 75 milliards de dollars d’importations de produits agroalimentaires.

Cette 58è édition du salon de l’agroalimentaire de Washington est également ponctuée par plusieurs séminaires et ateliers thématiques en présence des plus grands spécialistes de l’agroalimentaire et des produits du terroir, et devra décerner des “Sofi Awards” pour récompenser les produits culinaires les plus innovants.

MAP – Par : Naoufal Enhari

Le Maroc participe, pour la première fois, au SIAL-Shanghai

Shanghai – Le Maroc participe pour la première fois au Salon international de l’agroalimentaire (SIAL), qui a ouvert ses portes mercredi dans la capitale économique chinoise Shanghai.

Lors de cette 13ème édition du SIAL, le Royaume est représenté par un stand aménagé par Maroc Export sur une superficie de 204 m2. Un emplacement stratégique et un agencement personnalisé avec un design typiquement marocain ont permis au stand de recevoir la visite d’un nombre important de visiteurs dès l’ouverture du salon.

A travers leur participation au stand, organisé en collaboration avec l’ambassade du Royaume en Chine, les sociétés marocaines essaient d’établir un contact direct avec les professionnels chinois et présenter l’offre marocaine dans le secteur agro-alimentaire.

Le Salon international de l’agroalimentaire offre aux professionnels de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire l’opportunité de promouvoir leur visibilité internationale afin d’établir des contacts et de prendre connaissance des dernières tendances.

Le salon, qui s’étend sur 60.000 m2, connait la participation de plus de 1.520 exposants représentant 80 régions et pays, dont le Maroc, et devrait accueillir quelque 40.000 visiteurs.

MAP

Salon de l'alimentation de Montréal : La diversité de l'agroalimentaire du Maroc présente au SIAL 2012

Montréal – La 9ème édition du Salon International de l’Alimentation (SIAL 2012) a ouvert ses portes mercredi, au Palais des Congrès de Montréal, avec la participation d’une douzaine d’opérateurs marocains de l’agroalimentaire pour faire connaître les produits agroalimentaires et agricoles nationaux et éventuellement dénicher des marchés d’exportation.

Représentées par Maroc Export (Centre marocain de promotion des exportations), douze entreprises exportatrices marocaines exposeront, trois jours durant, leurs produits et auront l’occasion d’apprendre davantage sur les toutes dernières tendances alimentaires à l’échelle mondiale et explorer de nouvelles opportunités d’exportation.

Lors de l’inauguration officielle de la manifestation, le pavillon du Maroc a été visité par une délégation officielle canadienne composée du ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Pierre Corbeil, du ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales (Ontario), M. Ted McMeekin et du sous-ministre délégué, Agriculture et Agroalimentaire Canada, M. Claude Carrière, en compagnie de plusieurs responsables locaux.

La délégation a été reçue par l’Ambassadeur du Maroc au Canada, Mme Nouzha Chekrouni, ainsi que par les représentants de Maroc Export.

MAP

Lancement d'un projet agroalimentaire de 20 millions de dh à Al Hoceima

Al Hoceima – Le tissu industriel de la province d’Al Hoceima vient d’être étoffé par le lancement, mercredi, d’un projet d’investissement agroalimentaire d’un coût de 20 MDH dans la zone d’activité économique (ZAE) d’Ait Kamra.

Ce projet, qui porte sur la mise en place d’une unité de fabrication des saucisses, devrait créer 40 emplois directs et 60 emplois indirects.

Les travaux de construction de cette unité, qui couvre une superficie de 2.440 m2, devraient s’étaler sur une période de 12 mois.

Le coup d’envoi de ce projet a été donné par le wali de la région Taza-Al Hoceima- Taounate, gouverneur de la province d’Al Hoceima, Mohamed El Hafi.

La zone d’activité économique (ZAE) d’Ait kamra, dont la première tranche a été réalisée sur une superficie de 27 hectares, fait partie de la charte nationale pour le décollage économique (Emergence).

MAP

Unimer SA lance un emprunt obligataire de 350 millions de dirhams

Rabat – La société Unimer SA, active dans le secteur de l’agroalimentaire, a lancé un emprunt obligataire de 350 millions de dirhams (MDH) d’une maturité de 7 ans.

Le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) a annoncé vendredi avoir visé la note d’information relative à cette émission, dont la période de souscription varie entre le 12 et le 14 mars inclus.

Cette émission réservée aux investisseurs institutionnels de droit marocain, se décompose en un nombre maximum de 3.500 obligations d’une valeur nominale unitaire de 100.000 dirhams, indique la même source.

Le montant global de cette opération est réparti en quatre tranches. La tranche A est cotée à la Bourse de Casablanca à taux révisable, alors que la tranche B est cotée à la bourse à taux fixe. La tranche C (taux variable) et la tranche D (taux fixe) ne sont pas cotées à la bourse, précise le CDVM.

MAP