La Fondation Lalla Salma : dix ans d’engagement et d’efforts pour lutter contre le cancer

fondation-cancerInsuffler un nouvel espoir aux personnes atteintes de cancer, une maladie trop longtemps perçue comme une fatalité, c’est ce qu’a réussi à faire la Fondation Lalla Salma – prévention et traitement des cancers en dix années d’existence.

Depuis sa création en 2005, à l’initiative de SAR la Princesse Lalla Salma, la Fondation oeuvre à améliorer la prise en charge des patients, à encourager les actions de prévention et à faire de la lutte contre le cancer une priorité de santé publique au Maroc. Elle s’engage également dans le domaine de la recherche scientifique, multipliant les partenariats au Maroc et à l’international.

En mettant le patient et son entourage au cœur de toutes ses préoccupations, la Fondation, via une démarche participative et multidimensionnelle a réussi à atteindre des résultats exceptionnels dans le domaine de la prévention et de la sensibilisation, du diagnostic précoce, de la prise en charge globale des patients, de l’accès aux traitements, de la recherche et de la coopération internationale.

Ainsi, au cours des dix dernières années, et grâce aux efforts de la fondation qui assure désormais à tous les patients atteints de cancers, traités dans les centres d’oncologie publics et titulaires de cartes RAMED un accès à 100 pc des médicaments anticancéreux disponibles, 1,2 milliards de dirhams ont été mobilisés pour l’achat de médicaments.

Au volet de la prévention, 1,5 millions de collégiens et de lycéens ont été sensibilisés, tandis que chaque année, 1 million de femmes sont dépistées et  200.000 patients bénéficient d’un suivi médical.

Par ailleurs, à travers les structures qu’elle a mis en place sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Salma, la Fondation a pu alléger les souffrances des patients et améliorer considérablement les conditions de leur prise en charge.

Dans ce cadre, 24 centres de détection précoce ont vu le jour et 13 nouveaux centres sont en préparation, 6 unités mobiles ont été mises en place, tandis que 9 nouveaux hôpitaux spécialisés ont été construits et 4 autres sont en préparation.

Pour ce qui est des maisons de vie, lesquelles comme leur nom l’indique, ont insufflé une énergie nouvelle aux patients dans leur lutte contre la maladie, 6 ont vu le jour et 3 autres sont en projet.

La création des maisons de vie dans plusieurs villes du Royaume a pour but d’héberger les patients et leurs familles durant la période de leur traitement ambulatoire, d’assurer aux patients un suivi régulier de leur traitement et d’accompagner les malades en leur apportant le soutien moral et psychologique nécessaire.

Concernant la recherche en cancérologie, un axe prioritaire pour la Fondation, 14 projets de recherche ont été financés à ce jour.

En outre, la Fondation Lalla Salma, qui soutient activement les activités de formation liées à la lutte contre le cancer afin de renforcer les compétences des professionnels de la santé dans le domaine de la cancérologie, a formé durant les dix dernières années 500 professionnels de la santé, de même que des centaines de bénévoles sont également opérationnels.

Dans le cadre de la coopération internationale, la Fondation Lalla Salma est actuellement considérée comme un pionnier de la lutte contre le cancer dans la région de la Méditerranée Orientale et d’Afrique (MEA) grâce au rôle de leadership joué par SAR la Princesse Lalla Salma au niveau international et le soutien apporté par la Fondation en Afrique.

Grâce aux efforts soutenus de la Fondation Lalla Salma, la fatalité a cédé la place à l’espoir. L’espoir de prévenir le cancer et de le guérir.

MAP

M. El Khalfi: Le Maroc a réussi à faire face de manière judicieuse au danger de la maladie d’Ebola

Rabat – Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé, jeudi à Rabat, que le Maroc a réussi à faire face, de manière judicieuse, au danger de la maladie d’Ebola qui sévit dans nombre de pays ouest africains notamment.

M. El Khalfi, qui s’exprimait lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, réuni jeudi, a indiqué que le Maroc a été parmi les premiers pays à mettre en place un système de détection, de vigilance et d’intervention rapide suite à l’apparition de cette maladie, ajoutant qu’il a été également procédé à la constitution, à cet effet, d’une commission ministérielle en vue de mettre en oeuvre les décisions ayant trait à la détection, à la vigilance et à l’intervention rapide.

MAP

Maroc: Aucun cas du virus Ebola jusqu’à présent, élévation du niveau de veille et de riposte (Ministre de la Santé)

conference-de-presse-plan-national-contre-la-maladie-a-verus-Ebola-M2-504x300Rabat – Aucun cas du virus Ebola n’a été enregistré jusqu’à présent au Maroc, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, annonçant la mise en place d’un plan national de veille et de riposte à cette maladie.

Parmi les mesures contenues dans ce plan national figure l’élévation du niveau de veille et de riposte sanitaire au niveau des différents points d’entrée au Royaume, a précisé le ministre lors d’une rencontre coprésidée avec le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad.

MAP

SM le Roi effectue un don de sang

tetouan_-_sm_le_roi_-_don_de_sang_gTétouan- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est rendu, mercredi, au Centre régional de transfusion sanguine de Tétouan où le Souverain a effectué un don de sang.

Cet acte s’inscrit dans le cadre des Initiatives Royales visant à promouvoir le bénévolat et à encourager le don de sang destiné à alimenter les stocks des centres de transfusion qui connaissent d’importants déficits.

Par ce geste symbolique, le Souverain apporte Son soutien à l’appel urgent lancé par le Centre National de Transfusion Sanguine qui fait face à une pénurie importante, ainsi que Son encouragement personnel à cette action de solidarité citoyenne et Son intérêt soutenu pour les questions de santé publique.

MAP

SM la Reine Letizia et SAR la Princesse Lalla Salma visitent le Centre d’oncologie gynéco-mammaire “Sheikha Fatma” à Rabat

SM-la-Reine-Leitizia-et-SAR-la-Princesse-Lalla-Salma-Centre-doncologie-a-Rabat-M1Rabat – SM la Reine Letizia d’Espagne et SAR la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, ont visité, mardi, le Centre d’oncologie gynéco-mammaire “Sheikha Fatma” relevant de l’Institut national d’oncologie au CHU Ibn Sina à Rabat.
A cette occasion, SM la Reine Letizia et SAR la Princesse Lalla Salma, ont visité les différentes unités du centre où des explications leur ont été fournies sur les multiples services qu’il dispensent.
Elles ont par la suite suivi une présentation de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, donnée par la directrice-adjointe de la fondation, Pr Maria Bennani.
Inauguré en juin 2013, le Centre d’oncologie gynéco-mammaire “Sheikha Fatma” a reçu 2.600 cas de cancer et réalisé 660 opérations dont 60 pc concernant le cancer du sein, a indiqué le directeur du Centre, Dr Mohamed Jawad Belahcen dans une déclaration à la presse.
Ce centre d’excellence est parmi les structures sanitaires de premier plan en matière de prise en charge spécialisée des cancers gynéco-mammaires, depuis la chimiothérapie et la radiothérapie, jusqu’à la chirurgie, a-t-il dit, rappelant que cette structure est d’une capacité de 30 lits.
La construction de ce nouveau centre, dont la superficie totale est de 5.190 m2, a mobilisé une enveloppe de 58 millions de DH, dont 43 millions de DH comme contribution de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers et 15 millions de DH comme apport du ministère de la Santé et du CHU Ibn Sina de Rabat.
Bâti sur 4 niveaux, le centre regroupe notamment une pharmacie, une unité de consultations, deux blocs opératoires et une salle de réveil (3 lits).
Les différentes unités de ce pôle d’activités permettront d’accueillir annuellement 20.000 consultations médicales, 650 interventions chirurgicales et 1.200 hospitalisations.
A leur arrivée au Centre d’oncologie gynéco-mammaire “Sheikha Fatma”, SM la Reine Letizia et SAR la Princesse Lalla Salma ont passé en revue un détachement des forces auxiliaires qui rendait les honneurs avant d’être saluées par le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, le Wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, gouverneur de la préfecture de Rabat, Abdlouafi Laftit et le président du conseil de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, Abdelkabir Berkia.
Elles ont été aussi saluées par le président du conseil de la ville de Rabat, Fathallah Oualaalou et le président du conseil préfectoral de Rabat, Abdelkader Tatou.
SM la Reine Letizia et SAR la Princesse Lalla Salma ont été également saluées par le directeur du CHU Ibn Sina, Abdelkader Rougani, le médecin-chef de l’Institut national d’Oncologie et le directeur général de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, Rachid Bekkali ainsi que par des membres du Conseil d’administration de la Fondation.

MAP

Le Maroc et le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme signent une convention de subvention de 35 millions de dollars

programme_d_appui_du_fonds_Mondial_de_Lutte_contre_le_VIH-sIda-M11Rabat- Le Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme et le Maroc ont signé, mercredi à Rabat, une convention de subvention de 35 millions de dollars américains, couvrant la période allant de juillet 2014 à juin 2017.

Cette convention a été signée par le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, le représentant du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme pour la région du Moyen Orient-Afrique de l’Ouest, Leilo Marmora, la présidente du Comité de coordination Maroc (CCM), Zoubida Bouayad ainsi qu’un représentant de la société civile.

MAP

Le ministère de la santé rassure qu’aucun cas de coronavirus n’a été enregistré au Maroc

ministère de la SantéRabat – Le ministère de la santé a assuré, mercredi, qu’aucun cas du Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (coronavirus MERS) n’a été enregistré jusqu’à présent au Maroc, formulant des recommandations à l’endroit des Marocains désirant effectuer le pèlerinage ou la Omra en vue d’éviter de contracter le virus.
Dans un communiqué, le ministère invite les citoyens marocains désireux de se rendre aux lieux saints pour accomplir le pèlerinage ou la Omra à observer une série de recommandations, afin de préserver leur santé, les appelant à se conformer aux informations sanitaires destinées à éviter une propagation des infections respiratoires contagieuses en général, dont celles dues au coronavirus, et ce en suivant les conseils et les informations mis à leur disposition dans les dépliants qui leurs sont remis avant leur départ du territoire national.
Le ministère les invite également à utiliser dans les lieux publics les masques de protection qui leur sont délivrés par les services du ministère de la santé dans les aéroports et qui aident grandement à éviter la maladie, et à prendre les précautions nécessaires liées aux conditions de propreté et d’hygiène publiques et personnelles qui contribuent largement à prévenir les maladies.

MAP

SAR la Princesse Lalla Salma inaugure à Marrakech un centre de détection précoce des cancers du sein et du col utérin

SAR la Princesse Lalla Salma inaugure à Marrakech un centre de détection précoce des cancers du sein et du col utérinMarrakech- SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma de prévention et traitement des cancers, a inauguré lundi à Marrakech, un centre de référence de santé reproductive pour la détection précoce des cancers du sein et du col utérin.

A son arrivée au centre, SAR La Princesse Lalla Salma a été saluée par Moulay Hafid Elalamy, ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Investissement et de l ‘Economie numérique, Abdeslam Bekrat, Wali de la région Marrakech Tensift El Haouz, Ahmed Touizi, président du conseil de la région de Marrakech, Abdelaali Belghiti Alaoui, secrétaire général du ministère de la santé, Fatim-Zahra Mansouri, présidente de la commune urbaine de Marrakech, Jamila Afif, présidente du conseil préfectoral, Adnane Ben Abdellah, président du conseil de l’arrondissement Menara, Noureddine Malmouz, directeur régional de la santé, Abdessamad Serhani, délégué du ministère de la santé à la préfecture de Marrakech.

SAR la Princesse Lalla Salma a été également saluée par Lhoussain Lmariouch, chef du service santé publique et surveillance épidémiologique, Abdelaali Abid, chef de service infrastructure des actions ambulatoires provinciales, Abdellah Mareghene, directeur du centre hospitalier Ibn Zouhr, Fatima El Mhoujab, médecin chef du centre de référence pour la santé reproductive, Rachid Bekkali, directeur exécutif de la Fondation Lalla Salma, ainsi que par des membres du Conseil d’administration de la Fondation Lalla Salma.

Après avoir suivi des explications sur les structures de santé et population cible du programme national de détection précoce du cancer du sein et du col utérin et le bilan d’activités du programme aux niveaux régional et préfectoral, SAR la Princesse Lalla Salma a, par la suite, procédé à l’inauguration du centre en coupant le ruban symbolique sous les ovations d’une nombreuse foule d’habitants du quartier Al Massira.

SAR la Princesse Lalla Salma a, ensuite, visité les différents espaces du centre constitués de salles de consultations du col utérin, de consultations pour le sein, d’échographie, de mammographie, de colposcopie, d’observation, de stérilisations du matériel, d’une pharmacie et d’un espace de réunion.

La création de ce centre s’inscrit dans le cadre du programme national de détection précoce des cancers du sein et du col utérin, développé en étroite collaboration avec le ministère de la santé.

La capacité du centre est de 4.500 consultations par an pour le dépistage et le diagnostic précoce des cancers du sein et du col utérin.

La construction et l’équipement de ce centre, d’une superficie de 700m2, ont nécessité une enveloppe globale de 6,1 millions dh, financée par la Fondation Al Waleed Bin Talal, la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) et la Fondation Lalla Salma de prévention et traitement des cancers.

Sa réalisation s’inscrit dans le cadre de l’extension du programme de détection précoce du cancer du col utérin au niveau de la préfecture de Marrakech. Le programme de dépistage et du diagnostic du cancer du sein, dont les activités sont généralisées à l’ensemble du territoire national, cible une population d’environ 3,4 millions de femmes.

Les activités du programme de détection précoce du cancer du col utérin sont actuellement assurées au niveau de six régions : Rabat Salé Zemmour Zaïr, Meknès Tafilalt, Fès Boulmane, Marrakech Tensift El Haouz, le Grand Casablanca, et Gharb Chrarda Bni Hssein. Il couvre une population cible d’environ 1,5 million de femmes.

En ce qui concerne la préfecture de Marrakech, le programme de détection précoce des cancers du sein et du col utérin cible une population de 166.000 femmes âgées de 45 à 69 ans, pour le dépistage du cancer du sein, et près de 122.000 femmes âgées de 30 à 49 ans pour le cancer du col de l’utérus.

Dans une déclaration à la MAP, le Pr. Moulay Taher Alaoui, président de la commission scientifique de la Fondation Lalla Salma de prévention et traitement des cancers, a souligné l’importance de ce Centre, premier acteur sur la chaine de la lutte contre le cancer, et qui permet de détecter les premiers signes de la maladie et son traitement dans un stade précoce qui assure de meilleurs résultats.

“Avec ce type de centres de détection précoce l’on souhaite inverser la tendance dans le traitement de la maladie. Au lieu de recevoir des cancers à un stade avancé qui nécessitent de lourds traitements, les premiers signes détectés de façon précoce au niveau du centre sont immédiatement traités. Si les cas diagnostiqués présentent une maladie déclarée, les patientes sont orientées vers le circuit des structures spécialisées de la santé publique pour un approfondissement du diagnostic et une prise en charge médicale, chirurgicale et de radiothérapie”, a-t-il expliqué.

Nous avons déjà des centres de diagnostic précoce au niveau de sept régions du Royaume et les efforts sont déployés pour élargir ce réseau afin de parvenir à couvrir en diagnostic précoce l’ensemble des régions du pays, a-t-il assuré.

MAP

M. Boulif: Le test d’alcoolémie bientôt sur les routes

Le test d’alcoolémie bientôt sur les routesRabat – Le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a annoncé mardi à Rabat qu’il sera procédé prochainement à l’introduction d’un test d’alcoolémie chez les usagers de la route, soulignant que des mesures répressives seront appliquées dans le cadre du Code de la route.

Intervenant à l’ouverture d’un forum sur “les dangers liés à la consommation des stupéfiants et à l’alcool au volant”, M. Boulif a indiqué que 30 pc des accidents sont associés à la consommation de stupéfiants et de l’alcool.

L’article 207 du Code de la route stipule que “les officiers de police judiciaire, soit sur instruction du procureur du Roi, soit à leur initiative ainsi que les agents verbalisateurs, sur ordre et sous la responsabilité des officiers de police judiciaire, peuvent imposer un test de l’haleine qui consiste à souffler dans un appareil qui détecte le niveau d’imprégnation alcoolique dans l’air alvéolaire expiré”.

“Le test peut concerner tout auteur présumé d’un accident de circulation ou toute personne qui a contribué à le provoquer, même si elle est la victime; quiconque conduit un véhicule qui commet sur la voie publique une infraction à la présente loi et aux textes pris pour son application”, ajoute le texte.

Les statistiques disponibles relèvent que l’effet alcool et drogue multiplie, deux à cinq fois en moyenne, le risque d’accident, a signalé le ministre, précisant qu’une grande partie des accidents impliquant des personnes âgées de moins de 25 ans sont dus à la consommation de l’alcool et des drogues.

MAP

SAR la Princesse Lalla Salma inaugure le centre de référence de la santé reproductive pour la détection précoce des cancers du sein et du col utérin au Hay Mohammadi

SAR la Princesse Lalla Salma inaugure le centre de référence de la santé reproductive pour la détection précoce des cancers du sein et du col utérin au Hay MohammadiCasablanca – SAR la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma Prévention et Traitement des Cancers, a inauguré, lundi à Casablanca, le centre de référence de la santé reproductive pour la détection précoce des cancers du sein et du col de l’utérin au Hay Mohammadi.

Après avoir suivi des explications sur les activités du centre au niveau de la région du Grand Casablanca et sur la fiche technique et les performances de cette structure, SAR la Princesse Lalla Salma a coupé le ruban symbolique et visité les différents services du centre, dont le bureau de l’infirmier chef, les salles de consultation, d’échographie, mammographie, de colposcopie avec salle de repos, de suivi des grossesses à risque, de planification familiale et le bureau du médecin chef.

La construction et l’équipement de ce centre, d’une superficie de 1.000 m2 dont 450 m2 construite, entre dans le cadre de la convention de partenariat développé par la Fondation Lalla Salma, le conseil régional du Grand Casablanca, le conseil préfectoral, le conseil de la ville, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), le ministère de la santé et le centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd.

Sa réalisation s’inscrit dans le cadre de l’extension du programme de détection précoce du cancer du col utérin dans la région du Grand Casablanca. La construction et l’équipement ont nécessité une enveloppe globale de 3,7 millions de dirhams et les ressources humaines et le fonctionnement dépendent du ministère de la santé.

Ce centre de détection précoce des cancers est composé d’une salle d’accueil, d’une grande salle d’attente, de trois salles de consultation pour le dépistage et le diagnostic des cancers du sein, trois autres pour le cancer du col utérin, d’une salle de colposcopie avec une salle d’observation, d’une salle de mammographie et d’échographie, d’une pharmacie et de deux bureaux.

Il permet jusqu’à six mille consultations par an pour le dépistage et le diagnostic précoce des cancers du sein et du col utérin.

SAR la Princesse Lalla Salma a, à cette occasion, posé pour une photo souvenir avec le personnel médical du centre.

A son arrivée au centre, Son Altesse Royale a passé en revue un détachement des Forces Auxiliaires qui rendait les honneurs, avant d’être saluée par le ministre de la Santé, El Houssain Louardi, le wali de la Région du Grand Casablanca et gouverneur de la préfecture de Casablanca Khalid Safir, le président du conseil régional Chafik Benkirane, et le gouverneur de la préfecture d’arrondissements d’Aïn Sebaa Hay Mohammadi Amal Benbouker.

SAR la Princesse Lalla Salma a été également saluée par les présidents de la commune urbaine de Casablanca Mohamed Sajid, du conseil préfectoral Mohamed Mansar, de l’arrondissement Hay Mohammadi Abdelaziz Nasser, le directeur régional du ministère de la santé Mostapha Reddadi, le délégué du ministère Abdellah Manat, la présidente du service des œuvres sociales de Hay Mohammadi Mme Khadija Nadi, le médecin chef du service d’infrastructure et d’action ambulatoires provinciales (SIAAP) le Dr Mustapha Lifendali, le directeur exécutif de la Fondation Lalla Salma- prévention et traitement des cancers Rachid Bekkali et des membres du conseil d’administration de la Fondation.

MAP