Le pavillon du Canada primé au SIAM2012 contribue à générer des ventes de 21 millions de dollars

Montréal – L’industrie agricole canadienne estime que sa participation à la 7ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2012) générera des ventes d’environ 21 millions de dollars au cours des 12 prochains mois.

“Notre gouvernement ne manque aucune occasion de promouvoir la qualité exceptionnelle et innovatrice des produits agricoles et alimentaires du Canada”, a déclaré le ministre canadien de l’Agriculture, Gerry Ritz, qui a effectué récemment une mission commerciale au Maroc où il a discuté des avantages mutuels d’un accord de libre-échange (ALE) Canada-Maroc et signé un protocole d’entente (PE) sur la coopération agricole “qui renforcera le partenariat entre le Canada et le Maroc”.

“Le succès du Canada au SIAM est une autre preuve de la polarisation du partenariat entre notre gouvernement et l’industrie vers le renforcement du secteur de la production”, a ajouté le ministre qui s’est réjouit de ce que son pays ait été l’invité d’honneur du SIAM 2012, le plus grand salon de l’agriculture de l’Afrique, et ait remporté le prix du meilleur pavillon du Pôle international.

Dans un communiqué publié, vendredi, par son département, le ministre fédéral s’est aussi réjoui “du succès de l’industrie agricole” canadienne au Salon international de l’agriculture au Maroc, qui s’est tenu récemment à Meknès.

Un groupe diversifié de 16 exposants, représentant plusieurs secteurs agricoles du Canada, de la pomme de terre aux légumineuses à grains, en passant par le miel, présentait ses produits au pavillon du Canada, rappelle le document, soulignant que des produits innovateurs du Canada, notamment du matériel génétique animal, des modèles de conception et de construction de serres, étaient aussi exposés.

MAP

Source photo : marketwire.com

Liste des récipiendaires des prix de mérite de la 7ème édition du SIAM


Meknès – Le 7è Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2012), qui a eu lieu du 25 au 29 avril à Meknès, a été couronné par la remise, par SAR le Prince Moulay Rachid, de 51 prix de mérite et d’encouragement aux exposants et participants qui se sont distingués dans les différents pôles du Salon.

Encadré

Il s’agit des prix suivants:

– Prix de la meilleure participation internationale : André Potvin (Canada). – Prix de mérite : Aicha Hammoumi (OCP).
– Prix de la meilleure participation au pôle “machinisme” : M. Abdellatif Guerraoui, PDG de la société Auto Hall.
– Prix du meilleur pavillon du pôle Produits : M. Hafid Debbagh (HOLMARCOM) -Prix de la valorisation du produit : M. Omar Bennis (Miami).
-Prix de la meilleure valorisation du produit animal : M. Bimzagh Amine (Koutoubia) -Prix du meilleur investissement : M. Mounir Khalil (IDYL).
– Prix des meilleurs équipements agricoles : M. Yassine Nabil (Berana et Filtech). -Prix du meilleur exposant au pôle “élevage” : Mohmane Hachimi (Alf Sahel).
– Prix de la meilleure recherche et innovation : Ittissalt Al-Maghrib.
– Prix de la meilleure participation du point de vue qualité : M. Mohamed Jamaleddine (TRIA).
– Prix de l’intégration et des activités sociales : M. Omar Benchekroun (Nestlé).
– Prix du meilleur exposant au pôle agriculture et développement durale : Sidki Ableali (Ae Photonics Maroc)
– Prix de l’intégration : M. Abed Bounit ( Coopérative COPAG).
– Prix du meilleur exposant au pôle Nature et vie : M. Bakkoury Ibrahim (Aquaculture du Nord).
– Prix des meilleurs équipements d’irrigation : Hicham Seqqat (Amitech Maroc).
– Prix des meilleurs produits de terroir : Mme Ouafae Maatallah (Cluster Oasis Sahara).
– Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Sardi : M. Ahmed Taghi de la région Chaouia-Ouardigha.
– Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Timahdit : M. Oumouch Mustapha de la région Meknès-Tafilalet.
– Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Bni-Guil : M. Taib Benjarboue de la région de l’Oriental.
– Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Boujaad : M. Bouchta Jedoui de la région Chaouia-Ouerdigha.
– Prix du meilleur éleveur d’ovins de race D’man : M. Abderrahmane Mohamed de la région Meknès-Tafilalet.
– Prix du meilleur éleveur d’ovin blanc : M. Akhtar Mohamed de la région Souss-Massa-Draa.
– Prix du meilleur éleveur de caprins de race chèvre de l’Atlas : M. Mohamed El Azzoui de la région Rabat-Salé-Zemmou-Zaer.
– Prix du meilleur éleveur de la race caprine Barcha : Ayyadi Mouloud de la région Meknès-Tafilalet.
– Prix du meilleur éleveur de vaches pour la production de viandes : M. Krimine Mohamed (Association nationale des producteurs des viandes rouges).
– Prix du meilleur éleveur de vaches hybrides : M. Mustapha El Khouli (Grand Casablanca).
– Prix du meilleur éleveur de vaches locales : M. Maarir Hamad de la région Rabat-Salé-Zemmou-Zaer.
– Prix du meilleur éleveur de vaches laitières de race Holstein : M. Oussalem Abdellah de la région Souss-Massa-Draa.
– Prix du meilleur éleveur de vache laitière de race Montbéliard : M. Ami Driss Hassan de la région Meknès-Tafilalet.
– Prix du meilleur éleveur de camelins, catégorie viande : M. Hanana Mohamed Lamine de la région Guelmim-Smara.
– Prix du meilleur éleveur de camelins, catégorie lait : Mohamed Baba de la région Laayoune-Boujdour-Sakiat al Hamra.

SAR le Prince Moulay Rachid a procédé également à la remise des prix de mérite à certains agriculteurs, choisis par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, en récompense à leurs efforts visant à améliorer et à développer la production agricole dans les principaux secteurs productifs.

Ces prix s’inscrivent dans le cadre des efforts visant le développement du secteur agricole, à travers l’utilisation des nouvelles technologies, et ce conformément aux orientations du Plan Maroc Vert.

Les professionnels distingués, à cette occasion, s’activent dans plusieurs secteurs. Il s’agit de :

– Prix du mérite agricole dans le domaine des céréales : M. El Ghazoui Hassan de la région Gharb-Chararda-Ben hassen.
– Prix du mérite agricole dans le domaine des agrumes: Jrid Abdellah de la région Souss Massa-Draa.
– Prix du mérite agricole dans la filière de l’olivier : Ben Ali Ayyad de la région Taza-Taounate-Al Hoceima.
– Prix du mérite agricole dans la filière des arbres fruitiers : Sekkat Nezha (ARBOR), de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer.
– Prix du mérite agricole dans le secteur des légumes : Hmouten Said de la région Doukkala-Abda.
– Prix du mérite agricole dans le secteur des cultures sucrières : M. Chaouf Reda (Société Centagri) de la région Tadla-Azilal.
– Prix du mérite agricole dans le secteur laitier : M. Snoussi Mustapha de la région de l’Oriental.
– Prix du mérite agricole dans le secteur de la vigne : M. Ben Chayeb Rachid de la région Marrakech-Tensift-El Haouz.
– Prix du mérite agricole dans le secteur d’engraissement des vaches : Rabeh Mohamed de la région du Grand Casablanca.
– Prix du mérite agricole dans la production des fromages des camelins de Dakhla: Mme Aminatou Atrih de la région Oued Eddahab-Lagouira.
– Prix du mérite agricole dans le secteur d’élevage de camelins : M. Hamma Dihan de la région Boujdour-Sakiat Al Hamra.
– Prix du mérite agricole en apiculture et production du miel : M. Bouchlouch Hassan de la région Tanger-Tétouan.
– Prix du mérite agricole dans le secteur des œufs de consommation : M. Chami Zahir de la région Fès-Boulemane.
– Prix du meilleur projet d’invention, catégorie équipements : M. Outajer Omar (Société Agrico Asdim).
– Prix du meilleur projet d’invention, catégorie produits : M. Labrihi Ahmed (Université Moulay Ismail).
– Prix du meilleur projet d’invention, catégorie services : M. Alami Soufiane (Agridata Consulting).

MAP

SAR le Prince Moulay Rachid préside la cérémonie de remise des prix et trophées aux lauréats du SIAM 2012

Meknès – SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, dimanche à Sahrij-Souani à Meknès, la cérémonie de remise des prix de mérite et d’encouragement à 51 lauréats, parmi les exposants et participants qui se sont distingués dans les différents pôles du Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM 2012).

Ces trophées, qui ont couronné cette grande manifestation agricole, ont été attribués à plusieurs professionnels du secteur dont les unités se sont distinguées dans leurs domaines respectifs par leur esprit d’innovation, de mobilisation et de promotion de leurs produits.

Les lauréats récompensés se sont distingués au niveau des pôles dédiés notamment à la production agricole et agro-industrielle, à l’élevage, aux machines agricoles, à l’agrofourniture, à l’environnement, à la valorisation des produits du terroir et à l’international.

La remise par SAR le Prince Moulay Rachid de ces distinctions traduit l’intérêt qu’accorde SM le Roi, que Dieu L’assiste, au développement du secteur agricole au service de l’investissement productif et du développement durable.

Il s’agit d’un signal fort pour promouvoir et moderniser ce secteur et lui insuffler une forte dynamique suivant une stratégie claire et intégrée, définie dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Placée sous le thème Recherche et Innovation , cette septième édition accueille 920 exposants venus de 42 pays. La superficie du salon a été multipliée par deux, en comparaison avec la première édition tenue en 2006, passant de 50.000 m2 en 2006 à 100.000 m2 cette année, dont pas moins de 70.000 couverts.

Le Canada est l’invité d’honneur de cette édition, dont les organisateurs tablent sur 700.000 visiteurs.

Erigé à la place du site historique de “Sahrij Souani”, au jardin “Jnane Benhalima”, le SIAM ne cesse de gagner en maturité.

MAP

SM le Roi offre un dîner en l'honneur des participants au 7è SIAM 2012

Meknès – SM le Roi Mohammed VI a offert, dimanche à Sahrij Souani à Meknès, un dîner en l’honneur des participants au 7è Salon International de l’Agriculture du Maroc (SIAM 2012), et qui a été présidé par SAR le Prince Moulay Rachid.

A cette occasion, SAR le Prince Moulay Rachid a remis des prix de mérite et d’encouragement à 51 lauréats, parmi les exposants et participants qui se sont distingués dans les différents pôles du Salon.

Ont été conviés à ce dîner, notamment le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, plusieurs membres du gouvernement, le wali de la région Meknès-Tafilalet, Mohamed Faouzi, le président de la région Meknès-Tafilalet, Said Chbaatou, et plusieurs autres personnalités et invités du Maroc qui ont participé à cette édition du SIAM, organisée du 23 au 29 avril sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Placée sous le thème Recherche et innovation , cette édition a connu la participation de pas mois de 920 exposants représentants près de 42 pays.

MAP

Le Maroc, un "important marché" pour les producteurs de légumineuses et de blé dur canadien

Montréal – “Le Maroc est un important marché pour les producteurs de légumineuses et de blé dur canadien, et nous améliorons notre relation commerciale par la négociation d’un ambitieux accord de libre-échange”, a déclaré le ministre canadien de l’Agriculture, Gerry Ritz, qui a effectué récemment une mission commerciale au Maroc où il a discuté des avantages mutuels d’un accord de libre-échange (ALE) Canada-Maroc et signé un protocole d’entente (PE) sur la coopération agricole.

“Le marché des produits agricoles et alimentaires marocain grandit et se diversifie, offrant aux agriculteurs canadiens de nouvelles possibilités de ventes”, a affirmé le ministre canadien, qui s’est réjoui de ce que son pays ait été l’invité d’honneur de la 7ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2012).

Dans un communiqué publié par son département, le ministre fédéral a ajouté qu'”un accord de libre-échange avec le Maroc pourrait également paver la voie à l’intensification de la présence commerciale du Canada au Moyen Orient et en Afrique du Nord”.

MAP

Convention de partenariat PNUD- CAM de 2,8 millions de dollars pour le développement des plantes aromatiques et médicinales

Meknès – Une convention de partenariat d’un montant de 2,8 millions de dollars et destinée au développement et à la valorisation des plantes aromatiques et médicinales (PAM), a été signée, vendredi à Meknès, entre le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) et le Crédit Agricole du Maroc (CAM).

La convention, signée en marge du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), par le Directeur du CAM, M. Tarik Sijilmassi et le représentant du PNUD au Maroc, M. Bruno Pouezat, vise la conservation des ressources naturelles et la sauvegarde de la biodiversité dans la chaîne de valeur des plantes aromatiques et médicinales en tant que patrimoine naturel précieux à même de contribuer à assurer un développement rural durable.

Ce partenariat a pour but de rationaliser et développer le marché des PAM au Maroc de manière à garantir leur exploitation durable et répartir les bénéfices de son développement pour que les populations locales en bénéficient, a déclaré à la presse M. Pouezat.

Pour sa part, M. Sijilmassi a déclaré à la MAP que le Crédit agricole s’intéresse à tous les moyens de coopération avec les partenaires mondiaux afin d’améliorer le niveau de vie des populations rurales et contribuer au développement rural.

La politique du CAM opte pour le financement des projets citoyens, en particulier au bénéfice des petits agriculteurs, afin de satisfaire leurs besoins concernant les problématiques de financement, de formation et de sensibilisation. Ceci nécessite un suivi et un soutien permanents pour garantir la continuité des projets”, a-t-il soutenu.

MAP

Discussions en cours dans la perspective de conclure un accord de libre-échange Maroc-Canada

Meknès – Des discussions sont en cours entre le Maroc et le Canada dans la perspective de la conclusion d’un accord de libre-échange entre les deux pays, a annoncé, jeudi à Meknès, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Dans une déclaration à la presse en marge de la signature d’un protocole d’entente entre le Maroc et le Canada, invité d’honneur de la 7ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2012), M. Akhannouch a indiqué que les deux parties ont convenu d’approfondir les consultations et la réflexion en perspective du prochain round de négociations devant être tenu, éventuellement, en juin prochain.

Etant donné les potentialités du marché canadien pour les produits agricoles marocains, des efforts devront être consentis en vue de diversifier les exportations du Maroc en dehors des agrumes et conserves végétaux, notamment en matière d’exploration de niches de marchés pour les produits de terroir, a-t-il soutenu.

Il est à souligner, à cet égard, que le Maroc s’inscrit dans une approche de “Liste positive”, assortie d’une clause de rendez-vous, alors que le Canada propose que tous les produits agricoles soient soumis, dès l’entrée en vigueur de l’accord, à un schéma de démantèlement tarifaire progressif qui prévoit une libéralisation à terme.

Des discussions informelles ont permis d’identifier des points de convergence et des flexibilités nécessaires pour garantir les intérêts économiques des deux pays. Un éventuel accord représenterait pour le Maroc un défi additionnel dans le processus d’ouverture progressive et équilibrée de son économie.

Le Maroc et le Canada avaient signé, jeudi à Meknès, un protocole d’entente avec pour objectif de promouvoir et d’encourager la coopération entre les deux pays dans les domaines d’intérêt commun, entre autres, l’agriculture, l’agroalimentaire et leurs secteurs connexes.

MAP

Discussions en cours dans la perspective de conclure un accord de libre-échange Maroc-Canada

Meknès – Des discussions sont en cours entre le Maroc et le Canada dans la perspective de la conclusion d’un accord de libre-échange entre les deux pays, a annoncé, jeudi à Meknès, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch.

Dans une déclaration à la presse en marge de la signature d’un protocole d’entente entre le Maroc et le Canada, invité d’honneur de la 7ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2012), M. Akhannouch a indiqué que les deux parties ont convenu d’approfondir les consultations et la réflexion en perspective du prochain round de négociations devant être tenu, éventuellement, en juin prochain.

Etant donné les potentialités du marché canadien pour les produits agricoles marocains, des efforts devront être consentis en vue de diversifier les exportations du Maroc en dehors des agrumes et conserves végétaux, notamment en matière d’exploration de niches de marchés pour les produits de terroir, a-t-il soutenu.

Il est à souligner, à cet égard, que le Maroc s’inscrit dans une approche de “Liste positive”, assortie d’une clause de rendez-vous, alors que le Canada propose que tous les produits agricoles soient soumis, dès l’entrée en vigueur de l’accord, à un schéma de démantèlement tarifaire progressif qui prévoit une libéralisation à terme.

Des discussions informelles ont permis d’identifier des points de convergence et des flexibilités nécessaires pour garantir les intérêts économiques des deux pays. Un éventuel accord représenterait pour le Maroc un défi additionnel dans le processus d’ouverture progressive et équilibrée de son économie.

Le Maroc et le Canada avaient signé, jeudi à Meknès, un protocole d’entente avec pour objectif de promouvoir et d’encourager la coopération entre les deux pays dans les domaines d’intérêt commun, entre autres, l’agriculture, l’agroalimentaire et leurs secteurs connexes.

MAP

Au pôle élevage, une star en chair et en cornes crée l'évènement !

Meknès – Avec sa robe blanc-crème bien soignée, ses cornes joliment courbées, ses dents naturellement brossées, ses yeux ronds étrangement inexpressifs, un taureau d’une “tonne et demi” fait tourner tous les regards, au point que les visiteurs du Salon international de l’agriculture de Meknès l’ont intronisé “Star du SIAM”.

Apparemment mal à l’aise sous les feux des projecteurs et les sollicitations des curieux, la star, l’un des dépositaires de la notoriété de la race française “Blonde d’Aquitaine”, n’est pas vraiment dans son assiette. Il semble perturbé, stressé, aveuglé par les caméras de téléphones portables, comme quoi le stress n’est pas seulement une hantise humaine.

C’est aussi, en partie, en raison de la particularité de cette race, ou plutôt de cet animal, qui est, selon ses propriétaires, “un taureau bien gâté” qui a pris goût à la belle vie.

Mais, comment être gêné quand on possède une si belle créature sculptée “jusqu’aux dents”? La preuve: Au-dessus de son stand à lui, l’on peut lire une banderole où il est affiché “Dieu a créé le monde, le paysan a fait la France et l’éleveur a sculpté la Blonde”.

Une jeune fille de l’Association nationale des producteurs de viandes rouges, propriétaire de l’animal, ne cache pas sa joie et s’apprête, volontiers, aux jeux des questions-réponses du public, au zénith de la curiosité et de l’émerveillement.

“On ne peut qu’être heureux qu’il soit photographié, adulé, sollicité par tout ce beau monde”, lance-t-elle non sans un brin de fierté. Mais alors que les visiteurs de tous âges continuent d’affluer sur le pôle-élevage, le “blond”, âgé de 7 ans, finit par faire l’indifférent et se coucher en ruminant dans la paille.

D’autres taureaux en profitent pour faire étalage de leur beauté et musculature. C’est le cas en particulier d’un Holstein blanc bleu belge, de couleur noire souris et dont le poids avoisine les 1.500 Kg. Il a, lui aussi, tous les atouts pour monter sur le podium des meilleurs taureaux exhibés.

Toutefois, la présence en force de ces imposantes bêtes n’a pas pour autant volé la vedette aux autres animaux exposés au SIAM. Le public peut assouvir sa curiosité en appréciant de belles races bovines, ovines, caprines, équines, camelines, apicoles, canines et aviaires. Cette année, de belles surprises attendaient les visiteurs, comme des kangourous, des lamas et des espèces exotiques.

L’autre attraction-phare du SIAM et plus particulièrement du pôle-élevage, qui s’étend sur 8.800 m2, est sans doute l’espace de concours et de présentations. Une tribune y a été mise en place pour permettre au public de suivre les concours d’élevage et les animations du pôle.

Les responsables de cet espace ont ainsi programmé des concours des races ovines Timahdit, Béni Guil, Sardi, Boujaâd, Atlas et Sardi, celles des caprins de race Barcha et l’Altas et des races bovines de Holstein et Montbéliarde.

Côté animation, le public du SIAM peut aussi suivre des exhibitions des races bovines à viande (Charolais, Limousin, Blonde d’Aquitaine, Gasconne et Blanc Bleu belge), mais aussi des démonstrations commentées de la traite mécanique bovine et caprine et de la fabrication de fromage de chèvres.

MAP – Par : Morad KHANCHOULI

Signature de trois conventions d'agrégation de producteurs d'olive, de pomme et de cactus

Meknès – Trois conventions d’agrégation des producteurs d’olive, de pomme et de cactus ont été signées, vendredi à Meknès, en marge du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2012).

La première convention porte sur l’agrégation de près de 2000 agriculteurs-producteurs sur une surface de globale de 20.000 hectare (ha) des régions de l’Oriental, Taza-El Hoceima-Taounate et Fès-Boulmane avec un investissement de 1,3 milliard de dirham, dont 280 millions de dirhams (MDH) à titre de contribution des agriculteurs bénéficiaires.

Ces fonds seront investis dans des projets d’implantation et d’équipement d’olivier, la construction d’un complexe de valorisation des olives, de deux centres de formation des agriculteurs et de recherche appliquée ainsi que la réalisation d’une pépinière de plants d’olivier.

D’un investissement total d’environ 21 MDH, la deuxième convention ambitionne, quant à elle, l’agrégation de 63 agriculteurs-producteurs de pommes sur une superficie de 384 ha.

Un mémorandum d’entente, portant sur la valorisation et la commercialisation des produits de cactus au niveau de la province Sidi Ifni, a été également signé dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Ce présent accord vise la création d’unités de valorisation et de centres d’agrégation et de commercialisation des produits de cactus estimés à 320.000 tonnes au profit de 2.700 agriculteurs-producteurs avec un investissement globale de 90 MDH.

MAP