Coopération maroco-belge : Signature d'un accord de coopération entre l'ONSSA et l'AFSCA

Le 25 avril 2013 , à l’occasion du Salon International de l’Agriculture au Maroc et en présence de M. Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et de son Excellence M. Jean Luc Bodson, Ambassadeur du Royaume de Belgique à Rabat, un accord de coopération maroco-belge dans le domaine de la sécurité sanitaire des produits alimentaires a été signé entre l’ONSSA et l’AFSCA (Agence Fédérale belge pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire).

Avec la conclusion de cet accord, les deux autorités se sont engagées à nouer un partenariat à long terme dans le domaine de la sécurité sanitaire des produits alimentaires et de la protection des consommateurs, à travers un échange d’expérience, de savoirs et de savoirs-faires dans les domaines liés à la santé animale et végétale, au contrôle des produits animaux et végétaux, des aliments pour animaux et des intrants agricoles ; ainsi qu’un échange d’informations relatives aux risques sanitaires et phytosanitaires liés aux échanges commerciaux des produits entre les deux pays.

Les deux parties ont également procédé, en marge de cette occasion, à la validation de certificats sanitaires vétérinaires pour l’exportation de la Belgique vers le Maroc de bovins, d’engrais organiques et d’aliments pour animaux.

Maroc Telecom : met les technologies au service de l'agriculture

Fidèle à son engagement envers le secteur agricole national, Maroc Telecom participe pour la 8ème fois consécutive au Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) en tant que sponsor majeur.

Cette édition se tient sous le thème du Commerce Agricole et positionne une fois de plus le salon comme l’événement majeur de l’agriculture en Afrique, à la fois par sa superficie et son attrait constant.

Lors du Salon International de l’Agriculture au Maroc 2013, Maroc Telecom présente une innovation dans la gestion de l’environnement agricole au travers de son offre télécom.

Il s’agit de la « Solution E-sol » conçue et développée par l’opérateur Maroc Telecom et dont le principe est de mesurer des paramètres liés aux cultures, tels que l’humidité ambiante et dans le sol, la température et la luminosité ambiante dans les serres ou sur des sites isolés.

Ces paramètres sont transmis sans fil vers un routeur équipé d’une puce 3G, et ce dernier transmet les informations directement sur les téléphones mobiles des clients de Maroc Telecom.solution_e_sol-de-maroc-telecom

Le but final est de générer des alertes, afin de suivre au plus les évolutions de paramètres sensibles pour les cultures.

Les évolutions de la technologie permettront de mesurer d’autres paramètres et de piloter à distance les cultures, notamment la génération d’humidité, l’arrosage ou la diminution de l’ensoleillement.

Ainsi, cette offre dénote des efforts de Maroc Telecom pour la contribution au développement du secteur agricole et à sa modernisation, grâce aux nouvelles technologies de l’information et à l’outil télécom.

Maroc Telecom met la Recherche et l’Innovation au centre de ses prérogatives afin de contribuer à la mise en place d’une agriculture moderne, source de d’une nourriture de qualité pour tous et respectueuse de l’environnement.

PUBLI-INFORMATION

M. Aziz Akhannouch et son homologue de la République démocratique du Congo signent des conventions dans les domaines de l’agriculture, des pêches maritimes et de l’aquaculture

Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch, et le ministre congolais de l’Agriculture et du Développement rural, Jean Chrysostome Vahamwiti, signent, vendredi (26/04/13) à Meknès, un accord de coopération en matière de pêches maritimes et d’aquaculture et un mémorandum d’entente en agriculture, dans le cadre du 8-ème Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM).

 SIAM 2013 : Aziz Akhannouch et son homologue de la RDC signent des conventions dans les domaines de l’agriculture, des pêches maritimes et de l’aquaculture
SIAM 2013 : Aziz Akhannouch et son homologue de la RDC signent des conventions dans les domaines de l’agriculture, des pêches maritimes et de l’aquaculture

Le Maroc et le Portugal signent un Mémorandum d’entente dans le domaine agricole

Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch,  et Mme Assunçao Cristas, ministre portugaise de l’Agriculture, de la mer, de l’environnement et de l’aménagement du territoire, signent, samedi (27/04/13) à Meknès, un mémorandum d’entente dans le secteur agricole, dans le cadre du 8-ème salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM).

portu3

M. Aziz Akhannouch et Mme Assunçao Cristas visitent les stands

Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch, et Mme Assunçao Cristas, ministre portugaise de l’Agriculture, de la mer, de l’environnement et de l’aménagement du territoire, visitent, samedi (27/04/13) à Meknès, les stands du 8-ème salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM).

Grand Prix Hassan II pour l'invention et la recherche : le 3-è prix attribué au Pr El Hassan Abdenbi

Meknès – Le troisième prix de la 8-ème édition du Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche dans le domaine agricole, catégorie +Inventions et techniques pratiques+, a été décerné au Pr El Hassan Abdenbi, enseignant chercheur à l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, pour son travail intitulé +vers une solution au problème du Darmous : fluorose chronique hydrotellurique+.

Ce prix, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été remis au lauréat par le secrétaire général du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, Mohamed Sadiki, lors d’une cérémonie, samedi à Meknès, en marge du 8-ème Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM).

Le but escompté, à travers ce travail, est de démontrer le rôle de l’aluminium dans la prévention de la maladie du Darmous.

grand prix hassan IILe Darmous est une intoxication chronique consécutive du fluor contenu dans les phosphates naturels. Il est présent dans toutes les zones phosphatières du Maroc et s’étend sur la zone allant de Khouribga-Oued Zem et Tadla au Nord-est, au centre de Settat et à l’ouest de Benguerir-Youssoufia. L’intoxication, qui se manifeste essentiellement par des atteintes dentaires et osseuses, constitue un handicap majeur pour le développement de l’élevage.

Comme il n’existe pas de traitement de cette intoxication, le seul moyen possible est sa prévention. Elle consiste en la réduction de la quantité de fluor absorbé en utilisant l’aluminium comme chélateur du fluor au niveau du tube digestif. Parmi ses effets bénéfiques, il y a lieu de citer une dentition saine, une croissance normale et un gain de poids des animaux.

Il convient de noter, par ailleurs, que ce n’est pas la première fois que la commission chargée de l’examen des candidatures s’abstient d’accorder les deux premiers prix d’une catégorie. La valeur du troisième prix est de 50.000 DH.

Organisé depuis 2003, le Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche dans le domaine agricole vise à récompenser les meilleurs inventions et travaux de recherche dans les domaines agricole et para-agricole de tous les citoyens marocains résidents au Maroc ou à l’étranger, ainsi que les chercheurs et étudiants étrangers installés au Maroc, conformément au décret du 3 décembre 1999, tel qu’il a été modifié et complété par le décret du 26 octobre 2006.

MAP

SIAM : Des entreprises subsahariennes en mission de prospection du marché marocain

Meknès – Des entreprises subsahariennes, organisées dans l’association Afrique agroexport (AAFEX), ont fait le déplacement au salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) pour prospecter les possibilités d’échange commercial avec le Maroc, mais surtout pour faire la promotion du “Taste of Africa“.

siamGroupement d’entreprises africaines exportatrices de produits agricoles et agroalimentaires de toutes natures, l’AAFEX regroupe une centaine d’entreprises de 16 pays représentant divers secteurs et différentes filières. Elles génèrent un chiffre d’affaires cumulé de plus de 200 millions DH et emploie près de 20.000 personnes, dont 5.000 emplois directs.

Pour El Hadj Abdoulay Diack, directeur exécutif de l’AAFEX, qui prenait la parole lors d’une rencontre sur le commerce transsaharien, cette 8-ème édition du SIAM permettra de discuter avec les opérateurs marocains des voies concrètes de promouvoir le commerce entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne, dont l’économie est en constante évolution.

En plus du volet purement commercial, il serait aussi intéressant, selon lui, d’évoluer vers des partenariats dans des systèmes plus industrialisés, le transfert technologique et les possibilités communes de financement.

Un point repris par M. Ahmed Azirar, conseiller à l’Association marocaine des exportations (ASMEX), qui estime que les opérateurs économiques des deux parties ne doivent pas raisonner uniquement en termes d’échange de produits, mais surtout de partenariat.

En dépit du potentiel économique énorme du continent, les échanges commerciaux restent relativement faibles, dit-il, citant le chiffre de 11,7 milliards de DH en 2010, soit seulement 2,6 pc de l’ensemble des échanges commerciaux du Maroc avec le monde.

Pourtant, le Maroc et les pays de l’Afrique subsaharienne sont liés par de nombreux accords, dont des conventions classiques fondées sur “la clause de la nation la plus favorisée”, des conventions commerciales de type préférentiel (Guinée, Sénégal, Tchad), des accords à caractère régional et l’accord relatif au système global de préférences commerciales, a fait savoir M. Azirar.

Pour en tirer profit, c’est aux opérateurs économiques d’agir, à travers des actions gouvernementales (cadre juridique, partenariat, facilités), des participations à des salons d’agriculture et des opérations ciblées à l’adresse des entreprises, du monde universitaire et du tissu associatif, a-t-il conclu.

L’AAFEX, qui a vu le jour en 2002, œuvre à l’appui de la mise aux normes des entreprises membres, l’accompagnement dans le développement d’une offre alimentaire de qualité, l’organisation d’actions de promotion et la participation à des salons ciblés.

Elle rassemble des entreprises du Bénin, de Burkin Faso, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Gabon, du Ghana, de la Guinée, de Madagascar, du Mali, de Mauritanie, du Niger, du Nigeria, de l’Uganda, du Sénégal et du Togo.

SIAM 2013 : Le prix de mérite décerné au président gabonais

Le prix de mérite décerné au président gabonaisMeknès – Le prix de mérite du 8-ème Salon international de l’agriculture de Meknès (SIAM) a été décerné au président gabonais, M. Ali Bongo Ondimba.

Cette distinction a été remise à Mme Célestine Ba Oguewa, ministre déléguée gabonaise de l’Agriculture, lors d’une cérémonie présidée, vendredi à Meknès, par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Le président de la République gabonaise avait assisté aux 6è Assises de l’Agriculture et à l’ouverture de la 8ème édition du SIAM, organisée cette année sur le thème “le commerce agricole”.

MAP