Franc succès du SIAM2016 qui s’inscrit au cœur des préoccupations climatiques et environnementales (Directeur général de l’ADA)

Meknès  –

La 11è édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM2016) qui clôture ses travaux ce dimanche à Meknès a connu un franc succès, plaçant l’Agriculture marocaine au cœur des préoccupations climatiques environnementales, a affirmé dimanche le Directeur général de l’Agence pour le développement agricole (ADA), Mohammed El Guerrouj.

 Outre sa thématique “Agriculture résiliente et durable”, cette édition, qui a été couronnée par un franc succès, a mis l’agriculture marocaine au cœur de l’actualité du monde et des défis des phénomènes climatiques complexes dans le but d’adopter une stratégie pertinente en rapport avec les inquiétudes des professionnels agricoles secoués par les aléas des changements climatiques, a relevé M. El Guerrouj dans un entretien accordé à la MAP, à l’occasion de la clôture du SIAM2016.

Il a également souligné que cette édition a connu aussi une nouvelle configuration, en l’occurrence le pôle Régions qui reflète le déploiement de la nouvelle configuration de la régionalisation avancée avec 12 régions au lieu de 16.

“Le SIAM2016 a été également marqué par un contenu scientifique aussi riche que les éditions précédentes, une occasion aussi de signatures de conventions de partenariats entre institutionnels, opérateurs économiques et professionnels”, a-t-il noté, précisant que le SIAM est devenu un rendez-vous incontournables dans l’agenda des salons agricoles mondiaux.

Il a, à cet effet, rappelé que, dans le cadre du renforcement de la coopération Sud-Sud, l’ADA et l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) de la Côte d’ivoire ont procédé, lors de cette édition, à la signature d’un accord cadre de partenariat.

Et d’ajouter que l’Agence s’est donnée également pour mission, lors du SIAM2016, d’accompagner les coopératives concernées par les produits de terroir pour consolider et promouvoir la notoriété de produits de terroir marocains et permettre de développer la commercialisation de leur produits conformément à la stratégie arrêtée à ce titre dans le cadre du plan Maroc Vert.

“Concernant le volet investissement, l’ADA s’est mobilisée pour mettre en place un stand investissement approprié sous forme de guichet unique pour toutes les catégories d’investisseurs et d’opérateurs intervenant ou souhaitant intervenir dans le secteur agricole”, a relevé le directeur de l’ADA.

M. El Guerrouj a, entre autres, signalé que l’ADA envisage de continuer dans le même élan afin de faire valoir les acquis concrets enregistrés dans le cadre du PMV en matière de résilience du secteur agricole au changement climatique et ce, à travers l’organisation et l’animation d’ateliers internationaux sur l’adaptation au changement climatique et de sides-events lors de la COP 22 qui se tiendra en novembre à Marrakech.

“Deux principaux ateliers seront organisés par l’ADA, respectivement en mai et en septembre prochain, en collaboration avec le Fonds d’adaptation, l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable et le Centre de Compétence Changement climatique”, a-t-il informé, indiquant que l’Agence prévoit également l’organisation et l’animation, lors de la COP22, de plusieurs sides-events avec des parties nationales et internationales sur des thématiques liées notamment aux opportunités de mobilisation des fonds pour le financement des projets agricoles de développement durable.

En ce qui concerne la promotion de l’investissement dans le secteur agricole, l’ADA prévoit courant l’année 2016 de poursuivre le programme de prospection du foncier, le lancement de nouveaux appels d’offres sur le foncier au fur et à mesure de son assainissement, le lancement d’appels d’offres selon l’approche déconcentrée en faveur des petits agriculteurs pour les parcelles moins de 5ha en irrigué et mois de 10ha en Bour et de renforcer les actions de sensibilisation sur les nouvelles dispositions de l’agrégation et de placement des projets d’agrégation.

Et de conclure que ces mesures phares viennent s’ajouter aux actions habituelles et structurelles de l’ADA qui sont arrêtées dans le cadre du plan d’action opérationnel de l’Agence en conformité et en relation avec ses missions institutionnelles.

Depuis sa création en 2006, le SIAM se présente comme un carrefour international mature et confirmé du monde agricole, offrant une réelle plateforme de communication, d’échanges et de connexions bénéfiques pour les professionnels du secteur, avec près de 1200 exposants de 63 pays et 1 million de visiteurs pour cette 11è édition.

MAP

Signature à Meknès d’une convention spécifique de partenariat entre l’IAV Hassan II, l’ONSSA et BIOPHARMA

Meknès  –  L’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV Hassan II), l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) et la Société de Productions Biologiques et Pharmaceutiques Vétérinaires (BIOPHARMA) ont procédé, samedi à Meknès, à la signature d’une convention spécifique de partenariat.

 Cet accord, conclu en marge de la 11ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM2016), a été paraphé par la Directrice générale de l’IAV Hassan II, Ouafaa Fassi Fihri, le Directeur général de l’ONSSA, Ahmed Bentouhami et le Président de Directoire de BIOPHARMA, Jamal Malik.

Ce partenariat a pour principal objet la consolidation des relations de coopération dans les domaines scientifiques et techniques des organismes signataires.

Il vise également le renforcement du diagnostic, de la recherche et de l’expertise en matière de santé animale.

Ainsi, BIOPHARMA s’engage à acquérir un séquenceur d’agents pathogènes qui sera installé à l’IAV Hassan II qui assurera les prestations demandées au profit de l’ONSSA et BIOPHARMA ainsi que la formation du personnel technique relevant des Parties signataires.

Ces prestations seront également ouvertes à d’autres partenaires institutionnels selon la demande.

De son côté, l’IAV Hassan II est appelé notamment, en vertu du même accord, à abriter, faire fonctionner et assurer l’entretien de l’unité de séquençage moléculaire au sein de l’établissement, à affecter le personnel qualifié à l’unité de séquençage pour la réalisation des activités d’analyses, outre la formation du personnel technique relevant des Parties signataires.

Quant à l’ONSSA, elle doit, selon ses besoins ponctuels, mettre à la disposition de l’unité de séquençage les kits et réactifs nécessaires ainsi que les compétences de laboratoire.

La convention est conclue pour une durée de trois ans et prend effet à compter de la date de sa signature.

MAP

Mr Chami: SIAM 2016, Une édition de tous les records avec un million de visiteurs

SIAMMeknès  –  La 11ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM2016) devra enregistrer un record d’affluence estimé à 1 million de visiteurs, un chiffre qui va au-delà des estimations et objectifs fixés (850.000 visiteurs), a estimé, dimanche à Meknès, le commissaire du Salon, Jaouad Chami,

“Cette édition a été très réussie sur tous les plans. Le nombre de visiteurs devrait atteindre environ 1 million à la clôture du Salon, contre des estimations de 850.000”, a déclaré à la presse, Jaouad Chami peu avant la fermeture des portes du SIAM, organisé du 26 avril au 1er mai sous le thème “Agriculture résiliente et durable”.

“Depuis l’ouverture des portes du SIAM devant le public, l’affluence est devenue importante au point que durant la seule journée du vendredi, près de 250.000 visiteurs ont été enregistrés”, lors de cette édition qui a connu la participation de pas moins de 63 pays, un record dans l’histoire du SIAM, avec les Emirats Arabes Unis comme pays d’honneur.

Il s’est félicité, à cette occasion, des mesures prises par les organisateurs et les forces de sécurité pour permettre aux marrées humaines de visiteurs, qui affluaient chaque jours au Salon, “de circuler au niveau des différents pôles et stands en toute sécurité et avec une grande fluidité”.

Cette édition a été marquée aussi par l’organisation de 32 conférences, ateliers et forums, dont la plus importante fut la conférence ministérielle sur “l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques”, une conférence préparatoire de la COP22, prévue en novembre prochain à Marrakech, et qui a connu la participation de pas moins de 15 ministres européens et africains, ainsi que de représentants d’organisations internationales.

Le SIAM2016 a été aussi marqué par la signature de 18 conventions de partenariat, a ajouté le commissaire du Salon.

Comme chaque année, les pôles “Elevage” et des “produits du terroir” ont été le plus fréquentés par les visiteurs venus en nombre à la découverte des différentes races ovines, caprines et camelines, ainsi que des produits qui font partie de l’identité marocaine et qui font la singularité du Maroc.

Le SIAM a su, dès ses premières éditions, s’inscrire dans le calendrier des rendez-vous incontournables de l’Agriculture, aussi bien au niveau national, continental qu’international, en se hissant au rang de premier salon au niveau du monde arabe et d’Afrique.

Un engouement partagé par les acteurs du marché à l’international mais aussi sur le plan national qui sont plus nombreux et participent à faire de chaque année une édition de toutes les réussites. Une progression chiffrée mais également et surtout qualitative soulignée par l’identité unique du salon et sa vocation particulière à la croisée des chemins de l’information, de la mise en relation, et du benchmarking, et que vient parfaire un programme scientifique de haut niveau.

MAP

Les pôles « élevage » et « produits de terroir » pris d’assaut par les visiteurs

Meknès  –  Les pôles “élevage” et “produits de terroir” ont été pris d’assaut par les visiteurs, depuis l’ouverture, vendredi, des portes devant le public de la 11ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM2016).

De bouche à oreille, l’information circule si vite entre les amis, les membres de la même famille et les voisins, favorisant ainsi une ruée vers ces deux pôles, devenus au fil des années et des éditions, les plus visités.

Ainsi le pôle “Elevage” attire l’attention de tous les visiteurs, sans exception aucune. Les “tbarkallah” fusent de toute part, tellement les visiteurs sont ébahis par les bêtes exposées.

Les visiteurs du salon ne peuvent pas s’empêcher de s’attarder devant ce pôle qui plaît aux petits comme aux grands, profitant de cette occasion pour apprécier la beauté de ces races et s’informer sur leurs spécificités.

Le public, qui veut assouvir sa curiosité, a été surpris cette année par la présence de belles races bovines, ovines, caprines, équines, camelines, apicoles, canines et aviaires. Il a pu aussi admirer des kangourous, des lamas et des espèces exotiques.

Pour leur part, les éleveurs ne cachent pas leur fierté et s’apprêtent, volontiers, aux jeux des questions-réponses du public, au zénith de la curiosité et de l’émerveillement.

Les portables, les caméras, les appareils photos sont brandis partout pour immortaliser ces moments de grande découverte et d’émerveillement.

Le pôle “Elevage” connaît aussi la participation d’organismes spécialisés dans la recherche génétique, l’équipement et le bâtiment d’élevage, ainsi que des comités professionnels et interprofessionnels et des organes de promotion.

L’autre attraction phare du SIAM est le pôle «produits du terroir» où les stands sont pris d’assaut par les visiteurs venus acheter et s’informer sur des marchandises et produits qui font la fierté des 12 régions du Royaume.

Entre miel, huile d’olive et d’argan, plantes médicinales et aromatiques, dattes, henné, épices, couscous artisanal, les visiteurs ont l’embarras du choix d’opter pour tel ou tel produit certifié bio et pur à 100 pc. Les exposants rivalisent par les emballages et la pureté de leurs produits, chacun certifiant avoir la meilleure qualité.

Les coopératives et associations du Royaume font ainsi la promotion de leurs produits régionaux lors du Salon où elles réalisent, selon des données du commissariat du Salon, 75 pc de leur chiffre d’affaires annuel.

Signature à Meknès d’une charte d’adhésion au programme Hlib Bladi, projet quinquennal de soutien à 10.000 éleveurs marocains

Meknès   –  La coopérative Inbiaat, spécialisée dans la collecte du lait, a signé, vendredi à Meknès, une charte d’adhésion au programme Hlib Bladi, initié par Centrale Danone et portant sur un projet quinquennal de soutien à 10.000 éleveurs marocains..

Signée par le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et le Président Directeur Général de Centrale Danone, Didier Lamblin, et le président de la coopérative Inbiaat, en marge de la 11è édition du Salon international de l’Agriculture au Maroc (SIAM2016), cette charte sur Hlib Bladi, lancée en 2014, consolide la croissance de la filière laitière et sécurise les approvisionnements en lait de la population.

Hlib Bladi vise à augmenter les revenus des éleveurs en améliorant la qualité et le rendement des génisses, en formant les bénéficiaires des centres de collecte aux problématiques de qualité, d’hygiène et de conduite des élevages, et en développant une activité plus respectueuse de l’environnement.

Intervenant à cette occasion, le PDG de Centrale Danone a indiqué que le programme Hlib Bladi a pour mission de développer à l’horizon 2020 un modèle de production laitière rentable et durable, adapté aux réalités des producteurs.

“Hlib Bladi n’aurait pas pu voir le jour sans le soutien du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime au projet, qui a permis l’émergence des conditions idéales pour la concrétisation d’une telle initiative”, a noté M. Lamblin.

“En ligne avec les recommandations du Plan Maroc Vert, Hlib Bladi propose en effet un nouveau modèle de collecte de lait dont la réussite doit être, à terme, dupliquée à l’échelle nationale”, a-t-il ajouté.

Tout au long de la chaîne de production et de collecte du lait, Centrale Danone intervient par des actions de formation et d’équipement structurantes, dont la mise à niveau des centres de collecte grâce à la modernisation des équipements et des infrastructures, l’équipement et l’encadrement des éleveurs.

Hlib Bladi propose notamment un programme de formation de près de deux ans (plus de 660 jours) autour de l’alimentation, de la reproduction, de la santé et de la gestion des exploitations laitières.

Deux ans après son lancement, les premiers résultats de Hlib Bladi sont prometteurs, avec une augmentation moyenne de 11 pc des revenus des éleveurs par litre de lait enregistrée, ainsi qu’une croissance des volumes de production de l’ordre de 30 pc dans les centres de collecte concernés.

MAP

SM le Roi offre un dîner en l’honneur des invités et participants au 11è SIAM, présidé par le Chef du gouvernement

SM le Roi offre un dîner en l’honneur des invités et participants au 11è SIAM, présidé par le Chef du gouvernement

SM le Roi Mohammed VI a offert, vendredi à Sahrij Souani à Meknès, un dîner en l’honneur des invités et participants à la 11ème édition du Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM-2016), présidé par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.

Ont assisté à ce dîner, les présidents des Chambres des représentants et des conseillers, MM. Rachid Talbi Alami et Abdelhakim Benchamach, des membres du gouvernement et des représentants du corps diplomatique accrédité à Rabat, ainsi que plusieurs autres personnalités civiles et militaires.

Le Chef du gouvernement a procédé, à cette occasion, à la remise des trophées et certificats au profit des meilleures unités de production, des meilleurs exposants par catégorie et des meilleurs éleveurs par race.

MAP

SIAM 2016: Remise des trophées et certificats au profit des meilleurs unités de production, exposants par catégorie et éleveurs par race

Remise des trophées et certificats au profit des meilleurs unités de production, exposants par catégorie et éleveurs par raceLe Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a présidé, vendredi à Meknès, la cérémonie de remise des trophées et des certificats au profit des meilleures unités de production, des meilleurs exposants par catégorie et des meilleurs éleveurs par race ayant participé à la onzième édition du Salon International de l’agriculture au Maroc (SIAM 2016), organisée sous le thème “Agriculture résiliente et durable”.

M.Benkirane a ainsi procédé à la remise des trophées et certificats au profit des meilleures unités de production. Il s’agit de :

• Prix du mérite agricole dans le secteur des œufs de consommation : Ibrahimi Hassan de la région Casablanca-Settat.

• Prix du mérite agricole en aviculture : Alouat Charaf Eddine de la région Laâyoune Sakia El Hamra.

• Prix du mérite agricole dans le domaine de production de lait : Azri Anouar de la région Rabat-Salé-Kénitra.

• Prix du mérite agricole dans le domaine de production de lait: Toufik Abderrahmane de la région Souss-Massa.

• Prix du mérite agricole dans le secteur de viandes rouges (bovins) : Taj Ettayab de la région de l’Oriental.

• Prix du mérite agricole dans le secteur de viandes rouges (ovins) : Jadioui Bouchetta de la région Béni-Mellal Khénifra.

• Prix du mérite agricole dans le secteur des viandes rouges (caprins) : Ben Yaacoub Ahmed de la région Tanger-Tétouan Al Hoceima.

• Prix du mérite agricole dans le secteur d’élevage de camelins : Al Moutawakil Mbarak de la région Laâyoune Sakia El Hamra.

• Prix du mérite agricole dans le secteur de l’apiculture : Birni Abdelkadar de la région Casablanca-Settat.

• Prix du mérite agricole dans le secteur des céréales : Manouar Khalid de la région Fès-Meknès.

• Prix du mérite agricole de production des semences sélectionnées : Rakoui Mehdi de la région Béni-Mellal Khénifra.

• Prix du mérite agricole de production des légumes : Omar Ouadi Boudar de la région Dakhla Oued Eddahab.

• Prix du mérite agricole de production des légumes : Kram Mustapha de la région Souss-Massa.

• Prix du mérite agricole de production des olives : Samir El Ouadghiri de la région Marrakech-Safi.

• Prix du mérite agricole de production des cultures sucrières : Al Kasmi Hafid de la région de l’Oriental.

• Prix du mérite agricole de production des dattes : Tahrami Mohammed de la région de Drâa Tafilalet.

• Prix du mérite agricole de production des agrumes : El Oulj Abdelmoumen de la région Rabat-Salé-Kénitra.

• Prix du mérite agricole de production des arbres fruitiers : Jack Peres de la région Marrakech-Safi.

• Prix du mérite agricole de production de fleurs : Sadiki Mohammed de la région Drâa Tafilalet.

• Prix du mérite agricole de production de plantes médicinales et aromatiques : Moukhtari Saida de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

• Prix du mérite agricole de production de cactus : Bouchoukou Abdelmoumen de la région Guelmim Oued Noun.

M. Benkirane a aussi remis les prix de la catégorie “meilleurs exposants”. Il s’agit de :

• Prix du meilleur stand international : Emirats Arabes Unis.

• Prix de la meilleure participation: Association AAFEX.

• Prix du meilleur investissement au SIAM: AMAROC.

• Prix de mérite : Allemagne

• Prix de la meilleure participation au pôle “Institutionnel” : OCP.

• Prix de la meilleure participation au pôle “machinisme” : STOKVIS.

• Prix de la meilleure valorisation de la production animale : Centrale Danone.

• Prix du meilleur investissement : Groupe Zine.

• Prix des meilleurs équipements agricoles : Société HAUS.

• Prix du meilleur exposant du pôle “Elevage” : Fibrociment.

• Prix de la meilleure innovation : Société H.T.E.

• Prix de la meilleure qualité : Diana Holding.

• Prix de la meilleure qualité : ForAfric.

• Prix agriculture et développement durable : Amabio.

• Prix de l’intégration et activités sociales : Fondation Tawfikn de la BCP.

• Prix du meilleur stand du pôle “Produits du Terroir” : Tizwit Ntamazirt.

M. Benkirane a par la suite remis les prix des meilleurs éleveurs par race. Il s’agit de :

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Béni Guil : Tayeb Benjerbouaa.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Timahdit : Brahim Ait Siwane.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Boujaad : Mustapha Hmimsa.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race D’Man : Lakhlifa Kaddouri.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins de race Sardi : Mohammed Azzouzi.

• Prix du meilleur éleveur d’ovins blancs : Lahcen Akhatar.

• Prix du meilleur éleveur de la race caprine Barcha : Mimoune Laaroubi.

• Prix du meilleur éleveur de caprins de race de chèvre de l’Atlas : Amer Maarad.

• Prix du meilleur éleveur de race caprine de Draâ : Hourya Sghir.

• Prix du meilleur éleveur de race caprine hybride : Ali Jabour.

• Prix du meilleur éleveur de vaches laitières de race Holstein : Hassan Marhraoui.

• Prix du meilleur éleveur de vaches laitières de race Montbeliarde : Mohammed Ait Lhaj.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Blonde d’Acquitaine : Mustapha El Khaouli.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Charolais : Khadija Bourdoud.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Limousin: Mustapha El Khaouli.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Blanc Bleu Belge : Driss El Ghanzou.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race Piemontaise: Mustapha El Khaouli.

• Prix du meilleur éleveur de bovins de race locale Oulmès : Hassan Adfou.

• Prix du meilleur éleveur de camelins race locale :Salama El Hafidi.

M. Akhannouch décoré à Meknès de la Grand-Croix espagnole du mérite agricole, de la pêche et de l’alimentaire

M. Akhannouch décoré à Meknès de la Grand-Croix espagnole du mérite agricole, de la pêche et de l’alimentaireLe ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch a été décoré, jeudi à Meknès, de la Grand-croix du mérite agricole de la pêche et de l’alimentaire, en marge de la 11è édition du Salon international de l’agriculture (SIAM2016) qui se tient du 26 avril au 1er mai à Meknès.

“Je ne peux qu’y voir un encouragement pour persévérer dans mes efforts d’être utile à mon pays et au développement de l’agriculture et de la pêche maritime ainsi qu’à l’amélioration continue des relations marocco-espagnoles dans ces secteurs”, a relevé M. Akhannouch qui a été décoré par son homologue espagnole de l’Agriculture et de l’environnement, Isabel Garcia Tejerina.

Il a aussi exprimé sa grande gratitude à SM le Roi Mohammed VI qui lui a accordé sa Haute confiance et l’opportunité de servir la nation, en adressant ses vifs remerciements à l’Espagne, Roi et gouvernement, ainsi qu’à toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à cette décoration.

M. Akhannouch a, par la même occasion, précisé que l’agriculture et la pêche maritime représentent pour le Maroc comme pour l’Espagne des enjeux importants, des secteurs profondément ancrés dans l’histoire économique et sociale des deux pays.

“Il était ainsi de toute importance de prendre le développement de la coopération dans ces deux secteurs à bras le corps, de chercher les équilibres et la valeur ajoutée que celle-ci peut apporter”, a-t-il dit.

M. Akhannouch a aussi précisé que le Maroc et l’Espagne sont liés par d’importants accords de coopération bilatéraux ainsi que communautaires, dont la conclusion, pour certains, a nécessité un grand engagement, une longue haleine et surtout une vraie volonté d’aller de l’avant.

Il a également qualifié de “matures” les relations de coopération bilatérale, notamment la création du Comité Mixte Hispano-marocain des fruits et légumes.

Il a, entre autres, souligné que cette distinction constitue aussi une reconnaissance des efforts consentis par le Maroc dans le développement de ses secteurs agricoles et de la pêche maritime, à travers respectivement les stratégies Plan Maroc Vert et Halieutis.

“Notre pays a amorcé, sous les Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, de grands chantiers de développement globaux dans ces deux secteur”, a relevé M. Akhannouch, précisant que la grande récompense a été de voir les fruits de tous les efforts sur le terrain, dans les chiffres et dans le paysage agricole et halieutique de manière générale.

M. Akhannouch a, par ailleurs, précisé que parmi les défis majeurs auquel le Maroc doit faire face figurent la sécurité alimentaire, la durabilité et la résilience face à un climat de plus en plus mutant, notant que le poids des politiques nationales dans ces secteurs fera la différence.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le SIAM se présente comme un carrefour international du monde agricole, offrant une réelle plateforme de communication, d’échanges et de connexions bénéfiques pour les professionnels du secteur, avec près de 1200 exposants de 63 pays et 850.000 visiteurs attendus pour cette édition.

 MAP

SIAM 2016 : Conférence ministérielle en faveur de l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques jeudi à Meknès

Une conférence ministérielle sur l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques est prévue jeudi en marge du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM 2O16), placé cette année sous le thème “pour une agriculture résiliente et durable”.

Organisé par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime en partenariat avec le ministère français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, cette conférence sera marquée par la participation de 15 ministres d’Europe et d’Afrique.

Cet évènement qui compte explorer les actions entreprises en faveur de l’agriculture et la sécurité alimentaire dans la perspective de la COP22, connaitra la participation de Spéphane Le Foll, ministre français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Isabel Garcia Tejerina, ministre espagnole de l’Agriculture et de l’Environnement, outre 15 ministres de différents pays africains ainsi que Maria Helena Sedemo, Directrice Générale Adjointe de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Une vingtaine de délégations officielles seront aussi présentes lors de cet évènement.

MAP

Remise des prix de la 8è édition du concours national pour la sélection de la meilleure qualité d’huile d’olive vierge extra au titre de 2015-2016

Les prix de la 8è édition du concours national pour la sélection de la meilleure qualité d’huile d’olive vierge extra au titre de la campagne agricole 2015-2016 ont été remis, mercredi à Meknès, en marge de la 11è édition du Salon International de l’Agriculture à Meknès.

Ces prix ont été remis aux gagnants par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, qui était accompagné de son homologue palestinien, Soufian Soultane, avec qui il a eu des entretiens sur les moyens de renforcer la coopération agricole entre le Maroc et la Palestine.

Ce concours, ouvert à l’ensemble de la profession oléicole nationale, a enregistré 58 candidatures, répartis entre 6 régions, à savoir Marrakech-Safi (21), Fès-Meknès (17), Beni-Mellal-Khénifra (7), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9), l’Oriental (3) et Drâa-Tafilalet (1).

Le concours s’est déroulé en trois étapes, dont la première a consisté en la réalisation d’une série d’analyses chimiques pour le choix d’échantillons conformes à la norme COI en matière d’acidité, de composition en acides gras, d’indice de peroxyde et d’extinction spécifique à 270nm.

Durant la deuxième étape, le jury national de dégustation a réalisé l’analyse sensorielle des échantillons d’huiles d’olive, retenus à l’issue des analyses chimiques pour le choix des échantillons ne présentant aucun défaut et leur répartition en quatre groupes homogènes, alors que la troisième étape a consisté en l’évaluation définitive des huiles finalistes pour le classement des échantillons et le choix des trois premiers de chaque catégorie de fruité.

Dans la catégorie “fruité vert intense”, le 1er prix a été remporté par le “Domaine Arije” (Marrakech-Safi), le 2ème prix par la Coopérative “Zoyout Regraga” (Marrakech-Safi), alors que le 3ème prix a été attribué à la Société Olivinvest (Fès-Meknès).

Pour la Catégorie “fruité vert moyen”, le 1er prix a été remporté par la Société les Huiles d’Olive de la Méditerranée (Oriental) alors que les 2ème et 3ème prix ont été remis respectivement à la Coopérative Tissir (Marrakech-Safi) et à la Société Oléa Capital (Beni Mellal-Khénifra).

Concernant la Catégorie fruité vert léger, le 1er prix a été adjugé à la Société Maâsra Brahim Zniber (Fès-Meknès), le 2ème prix au Groupement d’intérêt économique Tahadi Alalfia (Fès-Meknès) et le 3ème prix  à la Société Sabagro (Marrakech-Safi).

Dans la Catégorie fruité mûr, le 1er prix a été remporté par les Huiles d’Essaouira (Marrakech-Safi), alors que les 2ème et 3ème prix ont été remis respectivement à la Société Agronafis (Fès-Meknès) et la Société SVCM (Fès-Meknès).