Addis-Abeba-La Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mme Latifa Akharbach et le ministre djiboutien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Mahmoud Ali Youssouf, ont inauguré, vendredi, un important projet de cultures sous serres dans la région de Damerjog, initié et financé par le Maroc.

Ce projet agricole expérimental, conduit par une équipe d’experts et de techniciens marocains, a permis de produire et ce pour la première fois dans l’histoire de Djibouti, divers fruits et légumes d’une haute qualité.

Il a également démontré que la haute teneur en sel que renferme le sol djiboutien et son aridité, ne constituent plus désormais un obstacle majeur à l’agriculture dans ce pays.

Financé par l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), ce projet de cultures sous abris a été réalisé en une année sur une parcelle de cinq hectares dans une zone désertique avec sol salin, et ce grâce à l’adaptation d’un procédé sophistiqué d’irrigation par goutte à goutte et de ferti-irrigation.

La généralisation des procédés développés par la coopération marocaine permettra, à terme, de réduire considérablement les importations de produits agricoles, dont 90 pc sont actuellement importés des pays de la région.

Lors de la cérémonie d’inauguration, le chef de la diplomatie djiboutien a remercié le Maroc pour le caractère pionnier de ce projet et pour le grand effort d’accompagnement fourni par le Royaume au profit de Djibouti dans des domaines ayant une incidence directe sur le bien-être des populations, notamment en matière de santé, de formation des cadres et de formation professionnelle.

Pour sa part, la Secrétaire d’Etat a réitéré l’engagement du Maroc, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, à multiplier au profit des pays africains frères, les actions de soutien de proximité et la promotion concrète de la coopération Sud-Sud.

Mme Akharbach, qui a effectué une visite de travail à Djibouti du 20 au 22 janvier, était accompagnée d’une forte délégation multisectorielle comprenant le Directeur général de l’AMCI, M. Youssef Imani, des représentants des ministères de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique, de la Santé, de l’Agriculture et de la Pêche maritime, ainsi que de l’Office National de l’Eau Potable (ONEP) et de l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT).

Source : MAP

Partager
  • gplus
  • pinterest

Leave a comment