Assilah, 09/07/11- L’efficacité énergétique, parallèlement au développement des énergies renouvelable, constitue une priorité majeure dans la stratégie énergétique nationale, a souligné la ministre de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Mme Amina Benkhadra.

L’ambition de cette stratégie est d’économiser 12 pc en 2020 et 15 en 2030 de la consommation d’énergie et dans cette perceptive, des plans d’action d’efficacité énergétique ont été mis en place dans tous les secteurs clés notamment les transports, l’industrie et le bâtiment, a indiqué Mme Benkhadra, à l’ouverture, vendredi soir à Assilah, d’un colloque sur “es technologies des énergies renouvelables et nucléaires et leur impact sur les pays du sud”, organisé dans le cadre du 33ème Moussem culturel international d’Assilah.

Ces projets, qui ont nécessité la mise en place d’un cadre institutionnel et réglementaire à la fois modernes et flexibles sont actuellement réalisés dans le cadre de partenariat public-privé associant un ou plusieurs partenaires stratégiques de référence dans les industries éolienne et solaires, a fait savoir la ministre, soulignant que les coûts d’investissement de ces projets seront couverts par des fonds nationaux et étrangers.

Ce développement à grande échelle des énergies renouvelables vise l’appropriation des technologies, l’intégration industrielle, la déclinaison dans le développement local et le renforcement de la recherche-développement, approche, qui dans sa globalité, devra générer à terme une économie verte, a estimé Mme Benkhadra.

Au delà de l’introduction de ces nouvelles technologies qui place le Royaume en véritable pionnier dans la région, cette intégration se fait aussi dans une optique Nord-Sud où un des enjeux majeurs est l’exportation vers l’Europe de l’électricité d’origine renouvelable produite au Maroc, a-t-elle signalé.

Pour sa part, le président du Directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire, M. Mustapha Bakkoury a relevé que le Maroc réalise de grands projets et chantiers structurants dans le domaine de développement des énergies renouvelables, mettant l’accent sur l’intérêt particulier qu’accorde le Royaume à l’énergie solaire, conformément aux Hautes directives de SM le Roi Mohammed VI.

M. Bakkouri a appelé, par ailleurs, à la promotion de la recherche scientifique et de la coopération dans le domaine des énergies renouvelables, soulignant la nécessité d’apporter du soutien aux pays du sud ayant des difficultés d’accès aux énergies à même d’améliorer leurs croissances.

Organisé en collaboration avec l’Institut des sciences et technologies de MESDAR, ce Colloque constitue une opportunité pour examiner plusieurs questions portant notamment sur “la collaboration Nord-Nord et l’échange des connaissances sur les technologies énergétiques”, “le financement des initiatives de nouvelles énergies et les challenges vers l’investissement en énergies renouvelables” et “l’évaluation des opportunités et menaces dans la poursuite de l’énergie nucléaire dans les pays en développement au lendemain de la catastrophe de Fukushima”.

MAP

Partager
  • gplus
  • pinterest

Votre avis nous intéresse