Commune Saâda (Marrakech) – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est enquis, jeudi à la commune rurale Saâda (province de Marrakech), du programme d’économie d’eau dans les périmètres irrigués de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, doté d’une enveloppe budgétaire de 6,5 milliards de dirhams (MMDH).

- Le programme s’étend sur 97.300 ha au profit de 25.000 agriculteurs

- Ce programme contribuera au développement d’une agriculture moderne à forte valeur ajoutée, tout en favorisant une gestion rationnelle et durable des ressources en eau

- Le Souverain donne le coup d’envoi du projet de reconversion en irrigation localisée du secteur N1-2 du périmètre N’Fis

A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur ce vaste projet qui bénéficie à 25.000 agriculteurs et consistant en la reconversion des systèmes d’irrigation traditionnels “gravitaires” en des systèmes d’irrigation localisée “goûte à goûte”, sur une superficie de 97.300 hectares.

Ce programme, mis en oeuvre dans le cadre du plan Maroc Vert, contribuera au développement d’une agriculture moderne à forte valeur ajoutée, tout en favorisant une gestion rationnelle et durable des ressources en eau. Sa concrétisation permettra d’augmenter l’efficience de l’irrigation de 50 à 90 pc, de valoriser les eaux d’irrigation de 2,3 à 5,5 Dirhams/m3, d’augmenter la valeur de production à l’hectare de 19.000 DH à 42.000 DH/an, outre une amélioration des revenus des agriculteurs.

Le programme régional d’économie d’eau a pour objet la reconversion collective des systèmes d’irrigation gravitaires en systèmes d’irrigation économes en eau “goûte à goûte” sur une superficie globale de l’ordre de 57.000 ha. Le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime sera, dans ce cadre, chargé de la modernisation du réseau extérieur d’irrigation afin qu’il soit adapté au système d’irrigation localisée, alors que les agriculteurs bénéficiaires prendront à leur charge l’équipement de leurs exploitations en matériel d’irrigation, et ce avec l’appui du fonds de développement agricole. La reconversion individuelle, qui sera réalisée par les agriculteurs avec l’appui du fonds de développement agricole, porte, quant à elle, sur une superficie de 40.200 ha.

La mise en oeuvre de ce programme permettra de porter à 137.000 ha la superficie des terres munies en systèmes d’irrigation économes en eau, contre 40.000 ha actuellement. Sa réalisation s’effectuera d’une façon progressive.

La première tranche, en cours de réalisation, porte sur une superficie de 12.200 ha, alors que la deuxième tranche (2012-2014) portera sur une superficie globale de 10.000 ha. La superficie restante sera programmée au cours de la période 2014-2020.

A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a donné le coup d’envoi du projet de reconversion en irrigation localisée du secteur N1-2 du périmètre N’Fis, qui s’inscrit dans le cadre de la première tranche du programme d’économie d’eau dans les périmètres irrigués de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz.

D’un coût global de 260 millions de dirhams, ce projet porte sur une superficie globale de 4.300 ha et devra bénéficier à terme à 2.000 agriculteurs répartis sur 1 .125 exploitations agricoles.

Ce projet, dont la réalisation a été confiée à l’Office régional de mise en valeur agricole du Haouz, consiste en la construction d’une station de traitement des eaux d’irrigation, la mise en place de 146 kilomètres de conduites sous pression, de 50 bornes d’irrigation collectives et de 390 bornes individuelles, outre l’équipement des exploitations en matériel d’irrigation localisée.

Le projet permettra une valorisation des eaux d’irrigation de 2,3 à 5,8 Dirhams/m3 et d’augmenter la valeur de production à l’hectare de 19.000 DH à 45.000 DH/an.

Marquée par un climat semi-aride, la région de Marrakech Tensift-El Haouz connait une pluviométrie faible et irrégulière (250 à 300 mm/an). La rareté des ressources en eau a amené le Royaume à ériger en priorité stratégique la politique des barrages, et ce depuis son indépendance.

Ainsi, la région de Marrakech Tensift El Haouz dispose de cinq barrages (My Youssef, My Hassan 1er, Bin Al Ouidane, Lalla Takerkouste et Yaâcoub Al Mansour) d’une retenue de 930 millions de m3 par an. Les eaux mobilisées permettent l’irrigation des périmètres de grande hydraulique notamment à Tassaout amont, Tassaout Aval et Al Haouz central (144.600 ha) et l’approvisionnement des villes de Marrakech et de Kalâa des Sraghna en eau potable. La région dispose également d’un réseau d’irrigation de plus de 2.500 km de longueur et d’un réseau routier de 1.900 km.

MAP

Partager
  • gplus
  • pinterest

Votre avis nous intéresse