Commentaires

  1. Jacques TURCHET
    6 février 2012 at 19 h 04 min

    Bonjour,

    Le Maroc devrait développer l’apiculture car le potentiel de production est important dans certaines régions, non seulement pour la production du miel pour le Pays qui en manque terriblement et doit en importer de grandes quantités de l’étranger mais la qualité de ce miel laisse à désirer, j’ai eu l’occasion de men rendre compte à plusieurs reprises. Deuxièmement, il faut intensifier la récolte du pollen pour pouvoir l’exporter. Le Maroc que je connais bien à une carte à jouer dans ce domaine car vous possédez des régions favorables à l’apiculture qui ne sont pas touchées par les produits phytosanitaires de synthèse d’où la possibilité de produire un pollen naturel et biologique que nous ne trouvons pratiquement plus par chez nous à cause des produits de l’agriculture intensive et les OGM de plus en plus présents. Nous importons des tonnes de pollen de Chine et d’ailleurs mais ces pollens ne sont pas tous biologiques et nous n’allons pas tarder à nous en rendre compte. Notre production de pollen vraiment biologique diminue de plus en plus, seuls quelques ruchers de montagne éloignés de toutes cultures intensives de plusieurs kilomètres peuvent en produire mais c’est insuffisant. Avec la gelée royale c’est la même histoire, nous importons pratiquement toute la quantité nécessaire de chine et des pays de l’est alors là aussi il faut rester prudent avec la qualité même avec les analyses car un analyse trouve ce que l’on cherche mais ce que l’on ne cherche passe sans aucun problème. Dans ces Pays, nous ne savons pas exactement les produits utilisés en Agriculture alors comment voulez vous trouver et analyser ce que vous ne connaissez pas. Le Maroc à sa carte à jouer mais il ne faut pas attendre car le temps passe et les choses changent, il n’est pas plus difficile de récolter du pollen que récolter du miel, cela fait déjà quelques temps que je fais des projets sur le sujet mais jusqu’à présent rien ne bouge et je le regrette pas pour moi car je n’ai rien à gagner dans ces affaires mais pour les apiculteurs Marocains qui misèrent avec leur miel car c’est leur seule ressource.

    Jacques TURCHET

  2. nordine
    17 avril 2012 at 21 h 48 min

    en effet,le Maroc doit améliorer sa production en miel car les conditions du terrain sont favorables au développement d’ une apiculture saine. Aussi le Maroc est appelé à revoir la qualité du reboisement  en encourageant la plantation des arbres à fleurs pour fructifier la production du miel 

  3. SAID
    25 mai 2012 at 17 h 52 min

    LES PETITS APICULTEURS A BESOIN D’AIDE D’ETAT…..PAR EXEMPLE DES CREDIT SANS INTERET ET SANS GARANTIES……MERCI A VOUS

  4. jacques TURCHET
    18 août 2012 at 11 h 34 min

    SAID, Bonjour

    Je ne pense pas qu’il faille attendre les crédits pour développer l’apiculture car on peu démarrer avec pas beaucoup de moyens. Au Maroc on peu tout réaliser sur place, il n’est pas utile de tout vouloir importer surtout les ruches qui peuvent être construite sur place très économiquement, ce n’est qu’une question d’organisation et de formation mais aussi de volonté et de persevérence, je sais de quoi je parle car je l’ai réalisé.

    J.TURCHET

Votre avis nous intéresse